Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Articles récents.


Un devoir de mémoire bien rempli.

Les ateliers pédagogiques des vacances de la Toussaint.

L'école de Sagelat termine en tête.

Avec 6700 mètres de plus !

Le vernissage de l'exposition de Bruno Marty, ce vendredi au Bugue.

Problème de diffusion des articles.

Gérard Rebeyrol a passionné son auditoire.

La peinture de l'Antiquité à notre siècle.

Le fiasco total et sans appel de ce blog.

Les diplômés de Pierre Fanlac

Une cigogne, dans sa migration tardive, a déposé un superbe cadeau.

Sarah a eu 103 ans vendredi.

Revivons l'implantation du chemin de fer dans le sillon de la Nauze.

L'autoportrait en peinture.

Le sport, heureusement, n'est pas l'apanage de la masculinité.

Les lycéens du Pré de Cordy à la filature.

Le patrimoine ferroviaire du creuset de la Nauze. Modification de dernière minute.

Un dédale rose.

Vers une nouvelle formule de ce blog.

Une saynète pacifiste pour le 11 novembre.

Les Z'Igolos aimeraient compléter leur effectif.

Mieux connaître le patrimoine ferroviaire du sillon de la Nauze.

Une belle émulation sportive.

Le chasseur d'images un témoin et ami de la nature.

L'oeuvre de Gaston Gouté a ému le public du Fon du loup.

La Troupe de Sagelat jouera au Buisson ce samedi.

Le 1er octobre 1956, c'était il y a 60 ans déjà!

"Si je survis".

Au théâtre samedi soir.

L'étiage... pas tout à fait !

Reprise de la Gym volontaire.

Une borne pour recycler le papier.

"Et si le théâtre c'était pour toi ?"

Le repas d'automne de Monplaisant.

Les internautes, en majorité relative, tiennent à sauvegarder les écoles rurales.

C'est parti pour un nouveau quadriennat.

La bêtise fait des ravages au Pays de Belvès.

La jeunesse ambitionne de bâtir l'Europe.

Le sondage sur les écoles de la ruralité.

Les thèmes patrimoniaux de 2016 ont bien impacté.

Les thèmes patrimoniaux.

La Dordogne, ce fleuron de notre patrimoine.

Au Fon du Loup théâtre/marionnettes. "De la Porte d'Orléans"

La réserve de biosphère un patrimoine plus que sensible.

La journée du patrimoine (2016) en Val de Nauze.

L'escapade des marcheurs en Barousse.

Changement d'intitulé.

Des artistes mosaïstes américains étudient l'art pariétal à la galerie de Guy Bernardin.

La mairie de Sainte Foy-de-Belvès inaugurée.

Une figure campagnacoise vient de nous quitter.

Elle est là.

Loto du foot.

Portes ouvertes à l'École de football.

Une fratrie qui honore notre terroir.

Pharmacien de 1ère classe.

Transports scolaires.

Comment s'émerveiller en découvrant la Voie lactée.

Coup d'pouce.

Sous l'épée de Damoclès.

Hier c'était la rentrée.

Quelques images de la fête à l'ancienne.

Les "reipetits" sont sortis du nid.

Les Quatre saisons ont émerveillé le public.

C'est la reprise.

Ils témoignent par l'image.

L'aliénation des chemins ruraux, un fléau endémique de démantèlement et d'éradication de l'intérêt général.

En flanant au vide grenier de Monplaisant

La foire au vin, cette année, a été moins protocolaire.

Fongauffier rééditera, le 28 août, sa fête à l'ancienne.

Au théâtre samedi soir.

Jean-Bernard Lalue et les Monplaisanais se fâchent.

Pensez à réserver.

Quelques rencontres aoûtiennes pout ce week-end.

Le bélier une icône pastorale... mais pas seulement.

Promenons nous vers le Maroux ou Les Marroux.

Grandiose fut le feu d'artifice du 15 août à Belvès.

Un compromis trouvé au Breuil.

Le Rafale, à nouveau, fut le pivot du meeting aérien.

Théo Pardo s'exprime sur la déviation de Beynac

Régine, ici tout le monde l'adore !

Ils ont préparé le le show de ce 14 août.

Beaucoup de feux d'artifice dans notre voisinage.

L'eau de la piscine a viré... au rose.

Il faut sauver la Dordogne.

D'autres regards sur la fête médiévale. (suite et fin).

Retour sur images de la fête médiévale.

Le rendez-vous du Camp de César.

Une ancienne figure belvésoise s'est échappée.

Vers la quatrième marche verte.

Bravo les filles !

Mouvement de personnel à la gendarmerie.

Cette première fin de semaine aoûtienne.

Le 4 août aurait fort bien pu être notre fête nationale.

L'exposition ethno-photographique de Bruno.

Le trial urbain Sous-la-Brèche, dernier temps fort de juillet.

Depuis Rio Camille va faire vibrer l'Aquitaine.

Il nous faudrait trouver de la graine de sapeur.

Le football belvésois a fêté ses 30 ans.

La lettre anonyme c'est le "courage" des lâches.

Le repas de quartier des Fongauffiérains.

La fête aérienne sera le 14 août.

La Dordogne loin de l'étiage.

Le concours des épouvantails.

Tous les corbeaux ne sont pas du genre "corvus".

La Résistance verte ne baisse pas la garde.

Le football belvésois a 30 ans.

Cérémonie pour le prêtre de St Étienne-du-Rouvray sauvagement assassiné lors d'un office.

La promenade a bien failli tourner court.

L'ANCR vient d'apprendre le décès de Jean Bagnara.

La musique Russe séduit à Belvès.

Le vide-grenier des jeunes sapeurs-pompiers.

La Résistance verte.

Ils préparent la fête aérienne.

Nos ruisseaux sont fragiles.

Calculons avec rigueur et justesse le pourcentage des pentes.

Défilé de chars sur le thème des "Quatre Saisons".

Bon anniversaire Hélène et Catherine.

La promenade gourmande du Val de Beuze.

Ils s'opposent au massacre.

Minute solidaire belvèsoise pour les victimes du 14 juillet.

Une vieille figure sioracoise vient de s'échapper.

Théophile Pardo réagit après la tragédie du 14 juillet..

Le recueillement après la tragédie du 14 juillet.

Minute de silence partagée.

Et pourtant... la vie continue !

Suivons "L'art dans la rue".

A.G du Stade belvésois.

Bon anniversaire Manon.

"Little balouf" cocktail musical festif au Fon du loup.

Toujours un refus mais sous le soleil.

La chronique des Wisigoths poursuit son exploration du temps.

L'Ensemble vocal de Belvès vous donne rendez-vous à Paunat.

La critique négative est certainement aisée et facile; il faut cependant la formuler en se signant.

Le 14 juillet à Belvès.

Le rendez-vous de juillet à Vézac.

La fête du Pont du Garrit revient.

Les photos manquantes de "Vive les vacances" (Volet n° 1).

Paulette Delmon n'est plus.

Vive les vacances (volet n° 2).

Vive les vacances (volet n° 1).

Ils sont allés à Espelette concourir à la Course des crêtes.

Le Barry, une fois l'an, improvise une auberge espagnole.

Le premier temps fort de juillet au castrum et périphérie.

Recherche

Vous recherchez ? :