Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

F comme fiasco ou comme flop.

 

 

CIMG3146.JPG

 

"L'octuor" de compétiteurs de Belvès. Photo Pierre Fabre.

 

Les dictées ludiques n'ont pas fait recette pour le Téléthon. Il y a eu, péniblement, une petite quinzaine de compétiteurs, le 27 novembre, à Sagelat, tout juste un "octuor", le 7 décembre, à Belvès et un flop complet et sans appel à Monplaisant où tout le monde s'est dérobé.

 

_____________________

 

 

Un "ayatollah" sans foi ni loi.

 

Les champs qu'il fallait traverser, naguère en déshérence, abandonnés par des quakers repartis en Amérique du Nord après la défaite des sécessionnistes, étaient principalement fleuris de couronnes de moine, appelées plus correctement taraxacum dent-de-lion, plantes dicotylédones anémocores. Ils appartenaient en partie à la deutérogame du village et aussi à son voisin libertin. Ce paysan du Danube, ponctuellement buffeteur, par dérision était désigné, pour une raison oubliée ou méconnue, "l'ayatollah des cochers". Dans  son langage, vulgaire à l'envi, il n'avait rien d'un rhapsode transmettant la poésie des versificateurs grecs dans les antiques wilayas du Maghreb. Retranché dans son agnosticisme il aurait bien aimé séduire la plus belle des bonzesses égarées dans ce sanctuaire bordé de l'ancienne boulaie du lieudit dûment cadastré sous l'historique microtoponyme du Village. Lors de ses passages, dès qu'elle l'apercevait, sur le champ, celle-ci lui tournait ostensiblement le dos et simulait une observation du bétyle, legs de l'invasion des Arabes du VIIIème siècle, retrouvé là bien des siècles plus tard par un pur hasard, aux abords du péristyle du cloître cistercien présentement affecté au culte bouddhiste. Elle aurait imaginé comme un quelconque bissêtre de se laisser acoquiner par cette espèce méprisable de "cataphrygien".

 

Pierre Fabre.

 

 

_____________

 

 

Le barème.

Par faute grammaticale et faute énorme, faute entière.

Par faute d'orthographie courante et de lexicographie, solécisme, majuscule/minuscule et faute d'orthographie vénielle, 1/2 faute.

Par faute d'accent ou de trait d'union, [sauf si le trait d'union omis change le sens du groupe de mot, ex dent-de-lion, 1/2 faute], 1/4 de faute.

 

____________

 

Notes de bas de texte.

 

Un ayatollah (en arabe : آية الله ou en persan : آیت‌الله, signifiant « signe de Dieu ») est l'un des titres les plus élevés décerné à un membre du clergé chiite (mollah). Contrairement au sunnisme, le clergé chiite est très hiérarchisé.

Foi. Bien entendu il s'agit de la foi, idéologie, mot féminin et non du foie, mot masculin qui prend un e. 1 faute entière.

Amérique du Nord. En cas d'omission de la majuscule 1/2 faute.

Anémocores [anémochore est accepté].

La déshérence est la situation dans laquelle se trouve un bien ou un patrimoine lorsque son propriétaire est décédé sans laisser d'héritier connu ou, ce qui revient au même si tous les héritiers connus y ont renoncé. L'article 768 du Code civil prévoit que l'État recueille alors les biens laissés par le défunt.

Quakers. La Société religieuse des Amis est un mouvement religieux fondé en Angleterre au XVII e siècle par des dissidents de l'Église anglicane. Les membres de ce mouvement sont communément connus sous le nom de quakers mais ils se nomment entre eux « Amis » et « Amies ».

Pissenlit, ou dent-de-lion, est un nom vernaculaire ambigu en français. On appelle « pissenlit » diverses plantes à tige généralement creuse et dont l'inflorescence est un capitule plat et jaune. Ce capitule est généralement à fleurons ligulés. C'est la couleur jaune du capitule et sa forme plate qui déterminent généralement l'emploi du nom « pissenlit » pour désigner telle ou telle espèce.

Les pissenlits « véritables » sont des espèces du genre Taraxacum. Les espèces du genre Taraxacum sont des plantes dicotylédones anémocores.

Dent-de-lion. Il faut impérativement les traits d'union pour écrire le mot composé, sans les traits d'union on change le sens et on passe à trois mots distincts. 1/2 faute. sans quoi  

Deutérogame.    n inv   personne se mariant en secondes noces.

Buffeteur y.fə.tœʁ masculin (Rarement employé au féminin).  Vieilli) (Désuet)  Voiturier qui buffète un tonneau.

Buffeter y.fə.te intransitif 1er groupe (conjugaison). Boire à même un tonneau. Percer un ou des tonneaux pour y voler le vin.

La wilaya ou willaya ou le vilayet est une division administrative qui existe dans plusieurs pays africains et asiatiques. Variant en superficie et prérogatives, cette appellation équivalant selon les états au département, à la région ou la province correspond étymologiquement au Gouvernorat.

Bonzesse. Nonne bouddhiste. Il faut bien prononcer pour éviter une méprise avec un mot populaire, franchement vulgaire, voire péjoratif.

Dûment ou duement. Les deux formes sont acceptées. L'accent, ou le e, oublié est une faute entière.

À l'Envi. Expression qui veut dire: À qui mieux mieux.
Un rhapsode ou rapsode (en grec ancien ῥαψῳδός / rhapsôdós) est, en Grèce antique, un artiste qui va de ville en ville, récitant ou déclamant les œuvres écrites par un autre (principalement des épopées). Homère lui-même en présente deux dans l'Odyssée : Démodocos et Phémios.

Arabes. Si oubli de la majuscule 1/2 faute.

Un bétyle est une pierre sacrée de forme variée, vénérée comme une idole dans le monde arabe et sémitique. Dans les sources antiques, il s'agit plus particulièrement de météorites, au sens strict ou supposé, dans laquelle les anciens voyaient la manifestation d'une divinité, tombée du ciel. Les bétyles étaient ordinairement l'objet d'un culte et parfois d'offrandes.

Un péristyle (du grec περίστυλον peristulon) est une galerie de colonnes faisant le tour extérieur ou intérieur d'un édifice, en dehors de son mur d'enceinte. Ce qui le distingue de la colonnade ou de la loggia. Le terme périptère est préférable pour la colonnade extérieure.

Bissêtre i.sɛtʁ masculin. Mot inusité présentement, qui signifiait malheurmalaventure.

Cataphrygien ka.ta.fʁi.ʒjɛ̃ masculin.  Nom donné aux hérétiques du IIe siècle de l’ère chrétienne qui, rejetant les anciens prophètes, disaient que l’Esprit-Saint avait été donné non aux apôtres mais à eux.

 

 

 

 

 

 



12/12/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres