Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Inquiétude et angoisse pour le commerce boulanger en Val de Nauze.

 

 

Tourte de la Nauze.jpg

 

 

À Fongauffier, vendredi matin, ce fut, pour la clientèle de "La tourte de la Nauze, "l'interrogation et l'incompréhension, tandis que, pour le personnel, s'est ouverte une période de désarroi, d'angoisse et d'inquiétude. Image http://www.calculitineraires.fr/#map

 

Vendredi 9 décembre, Christian Léothier, maire de Belvès, recevait ses administrés dans la salle d'honneur de la mairie pour faire le point sur la vie municipale, à mi-mandat.

Le premier sujet abordé a été la situation du jour, totalement inattendue, de la fermeture du mini-réseau boulanger "La tourte de la Nauze". Il ne m'appartient pas de jeter l'anathème sur le chef d'entreprise ni d'avoir une opinion sur un dossier que je ne maîtrise pas ; où, par ailleurs, un contentieux complexe pose problème.

Avant toute chose, je voudrais exprimer ma solidarité aux employés décontenancés, inquiets et angoissés, à juste titre, devant cette méthodologie qui a choqué dans notre Val de Nauze et même au-delà. Rappelons que les employés ont trouvé les huis clos, vendredi matin, lors de leur prise de service.

Sans revenir aux heures sombres que nos aînés ont connues, quand la vente du pain était aléatoire et n'était pas la facilité que nous connaissons depuis la Libération, la reddition, sans préavis de la "Tourte de la Nauze" bouleverse le commerce local et les habitudes.

Il demeure tout de même à Belvès, un boulanger indépendant et les rayons des grandes surfaces ont à faire face à une demande inhabituelle de la clientèle.

Cette situation inédite a interpellé la municipalité belvésoise. Dans un premier temps, il a été décidé d'ouvrir un dépôt de pain alimenté par Émilie Lacaze, dans une échoppe de fortune de la rue des Filhols. Ce point de vente sera reconduit, mois par mois, en attendant que la situation se clarifie.

Pour la zone diffuse, où de nombreuses personnes sont isolées et sont dépendantes du portage du pain à domicile, une piste est à l'étude pour que le S.S.I.A.D  fasse des livraisons de pain.

 

C'est, probablement, à Fongauffier que le problème a le plus impacté la vie locale. Le commerce local dans ce village gravite autour de "La tourte de la Nauze". En ce moment, J-Bernard Lalue et Olivier Merlhiot, les maires et de Monplaisant et de Sagelat, sont en discussion pour trouver une solution d'attente pour implanter un provisoire dépôt de pain, pratique pour la clientèle de la vallée.

 

Pierre Fabre.

 



11/12/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres