Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le Bercail a inauguré son échoppe.

 

PAYS de BELVÈS

 

Des hauteurs de la Beuze à celles de la Nauze.

 

 

Pris par l'échappée ferroviaire du Téléthon, je n'ai pu, ce 3 décembre, aller à l'inauguration de l'échoppe du Bercail... et je le regrette. Le soir, j'ai néanmoins rencontré, en fin d'après-midi, Pascal Matthieu, le sympathique manager de cette structure,  et nous avons convenu de nous revoir dans son site d'exception. N'oublions pas que ce gîte a beaucoup donné pour des personnes en extrême difficulté. Dans ce lieu que, par habitude, nous les autochtones, appelons La Barde, les religieuses catholiques qui, à l'époque, étaient les "gérantes temporelles" de ce havre d'accueil, ont défié l'occupant nazi en abritant des israélites.

 

Saluons le travail contemporain des résidents du Bercail, des bénévoles de l'association, je ne les citerai pas de peur d'en oublier, et des animateurs, aujourd'hui, laïques, de ce refuge qui mérite toute notre admiration et tout notre respect.

 

 

Pascal Matthieu, dans le propos liminaire de son allocution, lors de l'inauguration, cibla un constat d'une redoutable exactitude. "Depuis de nombreuses années, tout le monde parle de l'intégration scolaire, professionnelle, sociale, des personnes en situation de handicap, mais force est de constater qu'il reste encore dans notre société de l'image, du culte des corps, du paraître, qu'il reste des a priori, des peurs face à la différence."

 

 

Pierre Fabre

 

 

 

Une échoppe pour les résidents du BercailLa doyenne des résidentes a coupé le ruban.  

Photo © Bernard Malhache.

 

Afin de favoriser l’intégration et l’accès à la vie économique , sociale et politique des personnes handicapées, une Journée internationale des personnes handicapées a lieu chaque année, le 3 décembre, depuis 1992. C’est cette date qu’ont choisi Pascal Matthieu, directeur du foyer Le Bercail de La Barde, et JeanPierre Laviale, président du conseil d’administration , pour inaugurer l’échoppe mise à la disposition des résidents au cœur de Belvès).

 

Sur place, les résidents développent des actions bénévoles pour aider les associations qui en font la demande . Ce fut, par exemple, déjà le cas pour les 100 km du Périgord noir, la Fête de la nature, le Téléthon, pour des actions en faveur des sinistrés d’Haïti , de la paroisse, etc. Ils procèdent aussi à la collecte et au tri de toutes sortes de bouchons et capsules ou encore de vêtements pour le Secours populaire.

 

 

 

_____________

 

 

Demain : Le marché de Noël de Siorac a fêté son seizième anniversaire.



08/12/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres