Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Une balade automnale à couper le souffle.

 

 

 

LIMEUIL - MAUZAC

via Alles-sur-Dordogne et Trémolat en SUP

 

 

Le phénomène météorologique qui a donné son nom à l'été indien, ou l'été des Indiens, est une expression d'origine nord-américaine. En France, on parle plutôt de l'été de la Saint-Martin. Cette période de temps ensoleillé et radouci, pour nous, se place souvent avant les premières gelées de l'automne, juste avant l'hiver.

Si cette période de redoux se glisse en amont des premières gelées, les fantaisies de la nature peuvent lui permettre d'apparaître ou, a contrario, de faire l'impasse. Pour la Saint Martin, journée calendaire écrasée par sa concomitance avec la journée de commémoration de l'Armistice de 1918, la douceur automnale, souvent constatée, n'est, bien entendu, pas une règle.

Cette année, le premier jour de novembre fut superbe et se prêta, merveilleusement, pour les adeptes du  Stand Up Paddle Périgord, basé à Cénac,  à une balade sur la Dordogne. Bruno Marty, que le lectorat de ce blog connaît bien, s'est livré à cette balade plus sportive que romantique. L'exercice de l'autoportrait sur un cours d'eau paraît délicat pour placer l'appareil photo, après avoir dûment programmé le retardateur. Conserver l'équilibre tout en pagayant, trouver le bon plan pour effectuer les prises de vues imposent une gymnastique à mener avec célérité.

Il nous livre ses superbes images, parfois insolites, qui, toujours, sont des prouesses artistiques valorisant le thème de son exploration. L'équipée de Bruno mérite bien d'être relatée pour le plus grand plaisir de celles et de ceux qui aiment tout à la fois la nature, l'agreste décor aquatique de la Dordogne et la qualité de ses images saisissantes.

Pour les reportages photographiques de Bruno, on ne peut dire qu'une chose : on en redemande. 

 

 

Pierre Fabre

 

 

______________

 

 

Photo 01.jpg

 

 

Ici, à Limeuil, un des plus beaux villages de France, le fleuve historique de la Dordogne s'enrichit de la rivière préhistorique de la Vézère. Les deux ponts signent le décor patrimonial. 

Photo © Bruno Marty.

 

 

Après les descentes en SUP (Stand Up Paddle) entre Rouffillac - Cénac, Cénac - Les Milandes, Les Milandes - Limeuil, voici la dernière étape Limeuil - Mauzac via Alles-sur-Dordogne et Trémolat que j’ai effectuée, mardi 1er novembre, en compagnie de l’ami François Feray, directeur, créateur et moniteur de SUP Périgord basé à Cénac et Saint-Julien.

Une balade infiniment magique et romantique propre à l’introspection et à la rêverie, eu égard à la lumière, aux ambiances et paysages défilant sous nos yeux, par une belle journée automnale bien ensoleillée.

Une descente qui a débuté à la confluence de la Dordogne et de la Vézère, au pied du charmant petit village de Limeuil, avec les deux ponts routiers enjambant les rivières, apportant un cachet pittoresque au site.

Un peu plus loin, en aval, au niveau de l’ancien bac de Sors, apparaissent de hautes falaises blanches situées sur la droite qui tombent à pic dans la rivière. Puis, nous découvrons d’impressionnantes concrétions calcaires millénaires se profilant majestueusement sur le bord formant un tableau graphique naturel du plus bel effet.

Un 1er novembre parfait : pas la moindre rencontre inopportune si ce n’est une colonie de cygnes (estimée à 170 oiseaux !!!) rencontrée dans le premier cingle de Trémolat que l’on a dérangée puisqu’ils ont tous décollé en même temps, dans un vacarme assourdissant. On se serait cru à LAX (Los Angeles Airport) pendant le pic de trafic aérien.

Un cingle qui a la particularité d’être, dans une grande partie, toujours à l’ombre pendant la journée avec, sur la rive gauche, quelques brumes persistantes vues en plein après-midi ; une rive quasi inaccessible. Saisissant !

Sans oublier les ponts rencontrés qui restent de véritables ouvrages d’art : celui d’Alles-sur-Dordogne, les deux ponts SNCF et routier de Trémolat distants de près d’un km, qui, vus du milieu de la rivière, proposent à l’oeil, une perspective inédite des plus attrayantes. Enfin, celui de Mauzac où la Dordogne est la plus large, juste avant le barrage.

De Trémolat à Mauzac, la profondeur est importante et il n’y a pratiquement plus de courant, ce qui nous à permis, au retour, de remonter la rivière sans trop forcer jusqu’à Trémolat.

En cette fin d’après-midi toujours bien lumineuse, nous avons pu profiter des belles couleurs automnales des arbres et de la végétation sur les berges environnantes. Un véritable petit été indien périgordin.

 

Pierre Fabre va légender ces prises de vues pour son blog.

 

Bruno Marty

 

_____________________________________

 

 

Cliquez sur les images.

 

 

Photo 01.jpg

 

La confluence. 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 02.jpg

 

Falaises calcaires après Limeuil, au niveau de l'ancien Bac de Sors (1). 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 03.jpg

 

Falaises calcaires après Limeuil, au niveau de l'ancien Bac de Sors (2).

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 04.jpg

 

Concrétions calcaires formées par l'érosion dans la falaise. 

 

Photo © Bruno Marty. 

 

 

 

Photo 05.jpg

 

  Gros plan sur une concrétion calcaire de la falaise.

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

Photo 06.jpg

 

Pont SNCF d'Alles-sur-Dordogne avec, au second plan, en arrière, le pont de l'île de la Yerle. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 07.jpg

 

Autoportrait réalisé dans l'eau avant Alles-sur-Dordogne. 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 08.jpg

 

Vues prises après le premier cingle. Les deux ponts sur la Dordogne à Trémolat avec, en premier plan, le pont SNCF suivi du pont routier. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 09.jpg

 

Vue graphique sur les ponts de Trémolat.

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 10.jpg

 

 

Autre vue graphique sur les arches du pont SNCF de Trémolat. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

Photo 11.jpg

 

Vue panoramique sur le pont routier de Trémolat. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

 

Photo 12.jpg

 

Vue graphique sur le pont  routier de Trémolat. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

 

Photo 13.jpg

 

Autoportrait réalisé à la base nautique de Trémolat. 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

 

Photo 14.jpg

 

L'été indien sur les berges de la Dordogne à Trémolat (1). 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

 

Photo 15.jpg

 

L'été indien sur les berges de la Dordogne à Trémolat (2).

 

Photo © Bruno Marty.

 

 

 

 

Photo 16.jpg

 

Autoportrait au pont de Mauzac avant le barrage hydraulique. On aperçoit, sur la droite, la prise d'eau du canal latéral.

 

 

 

Photo © Bruno Marty.

 

 



16/11/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres