Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Autour des ponts. Volet n° 1 , Le pont du Garrit est fermé.

 

Lundi 18 novembre le village de Mirepoix-sur-Tarn, au nord de Toulouse,  a vécu un douloureux drame qui a ému le pays tout entier et probablement au-delà. Cet accident coûta la vie à une jeune lycéenne de 15 ans et au conducteur du poids-lourd qui, en empruntant l'ouvrage qui ne pouvait supporter un tel tonnage, fit choir ce pont traversant le Tarn.

L'histoire des ponts, malheureusement, est inévitablement émaillée d'accidents. Globalement et heureusement ils sont sans aucun doute bien deçà de ce que les traversées fluviales  par barques et bacs ont pu connaitre.

Le drame de Mirepoix, aussi douloureux qu'il soit, ne peut être comparé à la tragédie du 14 août 2018 à Gènes,  quand s'effondra le viaduc du Polcevera (en italien viadotto Polcevera), plus communément appelé pont Morandi du nom de son concepteur. Elle compta 43 morts et 16 blessés. Sous l'éphémère Deuxième République la catastrophe du pont de la Basse-Chaîne (Angers)  fut bien pire. Les estimations historiques oscillent de 226 soldats au terrible bilan de 485 victimes du 3e bataillon du 11ème régiment d'infanterie légère. " La Maine devint rouge et vit se débattre dans les affres de la mort 485 soldats ". L'histoire retient que le lieutenant colonel Simonet, qui commandait la troupe, avait fait rompre le pas. Cette prescription avait pour but d'éviter les vibrations du pas cadencé. Elle n'a pas suffi pour éviter la tragédie dont la causalité est, probablement, à situer dans la faiblesse de l'ouvrage.

 

 

La sécurité sur les ponts nous amène à penser qu'elle est une nécessité incontournable pour évoluer tant sur notre réseau routier que sur le réseau ferré. Aujourd'hui jetons un regard sur le Pont du Garrit

 

 

01 - Pont du Garrit fermé

 

Pont du Garrit fermé. 

Photo © Bruno Marty

 

 

 

Bonnefon Garrit

 

Jean Bonnefon, président de l'Association du "Pont du Garrit", apporte des précisions concernant la fermeture du magnifique ouvrage qui relie  à Berbiguières à St Cyprien.

 

 

 

Chers amis du Pont du Garrit

Vous avez sans doute appris par la presse que le Pont du Garrit est fermé à toute circulation, suite à une décision du Conseil Départemental de la Dordogne, propriétaire de l’ouvrage, motivée par des raisons de sécurité. Voici le texte du communiqué de presse envoyé par les services du CD24 vendredi 22 novembre.

 

“Le Pont du Garrit, patrimoine remarquable du 19e siècle qui enjambe la Dordogne entre Berbiguières et Saint Cyprien, est fermé à compter de ce jour pour raisons de sécurité. Dans le cadre du contrôle annuel de l’ensemble de ses 800 ouvrages d’art, complété par une inspection approfondie tous les six ans sur les ponts le nécessitant, le Département avait mandaté cette année un bureau de contrôle pour analyser la structure du Pont du Garrit, ouvert uniquement à la circulation piétonne dans le cadre des itinéraires de randonnée du secteur. Le diagnostic a détecté plusieurs faiblesses, notamment au niveau des garde-corps et du sol des trottoirs. La charpente métallique et le tablier présentent également différents points à conforter. Au vu de ces éléments, le Département a pris la décision de condamner l’accès à ce pont, le temps de déterminer avec précision et de programmer les travaux à mener pour en sécuriser l’accès. Les piétons ne peuvent donc plus emprunter le Pont du Garrit à partir du 22 novembre 2019, ceci pour une période indéterminée. Le Département invite les randonneurs à prendre leurs précautions et à établir leur parcours en tenant compte de l’impossibilité de traverser la Dordogne à cet endroit.”

A la lecture de ce texte, il convient de noter que le pont est fermé le temps de déterminer avec précision et de programmer les travaux à mener pour en sécuriser l’accès”.
Notre association prend donc acte de cette décision et convient que la sécurité est une chose qui prime sur toute autre considération. Nous savions depuis le printemps que des problèmes sur la structure de l’ouvrage avait amené l’annulation du projet que nous envisagions d’une fête sur le site, le 23 juin pour la Saint Jean. Nous savions également que le rapport sur l’état du pont devait être remis au CD ces jours-ci. En conséquence, nous pouvons témoigner qu’il n’y a pas de relation entre cette décision et le drame de Mirepoix, comme certains l’ont rapidement évoqué.

Notre association est conviée à une réunion de présentation du rapport au Conseil départemental, vers la mi-décembre. Nous proposerons d’organiser ensuite, une réunion d’information à Berbiguières ou à Saint Cyprien, auprès de nos membres et plus largement des amoureux du site. Le bureau de l’association va être réuni rapidement pour étudier la situation et envisager la suite des évènements. Nous espérons que des solutions vont voir le jour pour que le pont vive à nouveau , notamment à travers le rôle central qu’il occupe dans le “Boucle du Pont du Garrit”.

 

Jean Bonnefon

 

Président de l’Association du Pont du Garrit

 

 

02 - Pont du Garrit fermé

 

On aperçoit, sur la gauche, le pont de St Cyprien.

Photo © Bruno Marty

 

 

 

03 - Pont du Garrit fermé

 

Photo © Bruno Marty

 

 

04 - Pont du Garrit fermé

 

Photo © Bruno Marty

 

_________

 

Demain regard sur le pont des Abbesses, de Fongauffier, ouvrage fragilisé par  la chute de pierres de l'arche de sa voûte orientale. 

 



26/11/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres