Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Un pontife aux accents fongauffierains.

 

 

Ce pontife là anime beaucoup la vie locale.

 

La fête médiévale du 14 août, qui attend des milliers de personnes dans le castrum belvésois, subira-t-elle, cette année, après la douche de 2010, une érosion due à son positionnement en aval de la félibrée !

 

Pour l'heure nul ne peut le dire !

 

C'est le sympathique Fongauffiérain Serge Cabrillac qui, depuis plusieurs années, bénit "urbi et orbi" les centaines de touristes. Ils profitent de cette fête pour s'intéresser à l'époque médiévale,  en général, et au profil atypique de Clément V en particulier. Ce pontife qui eut à régler l'affaire des Templiers ne voulut pas rejoindre Rome. Il s'accommoda, fort bien, du Comtat de Venaissin. Là commença l'épopée des papes d'Avignon.

 

L'histoire du pape Clément V fut, certes, tumultueuse et complexe mais n'allez, tout de même, pas imaginer que ce hiérarque, qui roulait carrosse, avait quelque chose à voir avec l'humilité.

 

Certains historiens, néanmoins, retiennent 1311, au cœur du pontificat de Clément V, comme le désir d'indépendance de l'Église, vis-à-vis des pouvoirs temporels, et, en quelque sorte, trouvent là les prémices impensables d'un socle de "Séparation de l'Église et de l'état". Celle-ci n'interviendra dans notre pays, et très modérément, qu'en décembre 1905, cependant dans la tourmente, sous le ministère d'Émile Combes.

 

 

Texte et photo Pierre Fabre.



13/08/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres