Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Bon anniversaire Olivier.

 

SAGELAT

 

 

 

Olivier en préparatif de course à Lorient. Les anciens élèves de Sagelat peuvent avoir le pied marin. Au second plan Marc Pintat, avec ses lunettes sur la tête. Cet équipier de Tabarly a été le préparateur du bateau de course d'Olivier.

 

Situons, un peu, la généalogie d'Olivier Brisse. Olivier est né le 13 avril 1973 à Périgueux. Ses racines paternelles sont authentiquement sagelacoises. Sa grand-mère paternelle Marie-Jeanne Fonvieille, native de Berbiguières, a épousé, à Sagelat, en 1948, Gabriel Brisse, un exploitant agricole de la Braude. La généalogie des Brisse, Fonvieille, Martegoutte et Morand s'invite dans les communes périgordines du Val de Nauze ; Sagelat, Carves, Belvès, St Laurent et, un peu, au-delà à Berbiguières.

 

Fils de Bernard Brisse et de Bernadette Boursaud Olivier, en 1981, a fréquenté l'École de Sagelat et a eu la chance d'avoir pour formatrice Andrée Carrier-Teilhaud, pédagogue remarquable, dont les anciens élèves parlent toujours avec respect, admiration et affection.

 

Après l'École de Sagelat Olivier a complété son parcours scolaire à Badefols-sur-Dordogne, Monbazillac et Ambarès avant de rejoindre l'École Valentin Haüy, institution parisienne spécialisée pour les non-voyants.

Olivier, qui eut la malchance d'être interpellé par une rétinite pigmentaire*, n'a jamais baissé les bras.

 

Après sa scolarité et ses études Olivier travaille, en région parisienne, dans l'industrie du disque.

 

 

 

Préparatif ; on aperçoit, au second plan le journaliste de Fr 3, microphone en main, malheureusement décapité sur la photo

 

Olivier personnage d'exception. Il faut bien reconnaître que si l'école de Sagelat a, parmi ses anciens élèves, quelques bons, voire excellents, cursus qui ont, depuis bien des décennies, tutoyé les campus universitaires force est de remarquer qu'Olivier, dans un domaine bien atypique,  constitue le plus rare de ses plus beaux fleurons.

Olivier détient le record du monde de planche à voile pour non-voyant. En binôme écologique avec un sportif valide il a effectué en voilier son "Odyssée des épices", sans escale, en 68 jours, le parcours Lorient-Île Maurice ; en passant par le Cap de Bonne Espérance. L'exploit sportif a fait l'objet d'un film primé.

 

Suivez les exploits en allant sur http://www.defi-integration.com

 

 

Olivier fait équipe avec Nicolas Meissel. 

 

Olivier au quotidien. Olivier travaille, à Mérignac, à l'Union nationale des aveugles et déficients visuels où il est responsable de l'école des chiens-guides. Il est, par ailleurs, président de l'école de formation pour handicapés.

Olivier est marié avec Caroline. Le couple a trois enfants, Gabriel, en hommage au grand père, Alexandre et la "pitchounette" Morgan.

 

 

  

Caroline, Gabriel, Olivier et Alexandre Brisse. Morgan  en médaillon en haut à droite.  

 

 

Gabriel et Jeannette, Marie-Jeanne, vous pouvez, dans le jardin du souvenir sagelacois, dormir en paix. Votre petit fils Olivier, par son rayonnement d'exception, "éclaire" votre repos.

 

 

Pierre Fabre. 

 

* La rétinite pigmentaire est une maladie génétique rare ( 1 sur 3500 environ 40 000 en France dont environ 40 affections différentes de la rétine dans ce pourcentage ) dégénérative de l’œil qui se caractérise par une perte progressive de la vision évoluant généralement vers la cécité.

Elle est due à la mutation des gènes impliqués dans le fonctionnement de la régulation des cellules de la rétine, mutation des gènes les photorécepteurs indispensables pour la vision. Les gènes responsables sont nombreux, plus de 39 à ce jour.



13/04/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres