Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Brouillon 2

 

 

 

 

 

Manon Desplain et Sarah Passerieux.jpg
 

 

 

Ce samedi 17 mars, dans la fraîcheur humide de cette fin d'hiver, les adeptes du devoir de mémoire  répondant à la sollicitation de l'équipe municipale  et de l'ANACR, se sont rendus au piédroit du Mémorial de La Raze érigé là pour les républicains espagnols de la M.O.I  lâchement assassinés par la garde mobile collaboratrice du maréchal félon.

Les organisateurs furent agréablement surpris de voir que, déjouant l'incertitude météorologique, l'assistance était légèrement plus consistante que d'habitude avec des présences juvéniles fort remarquées et appréciées.

C'est Sarah Passerieux, une collégienne veyrinoise de 3ème, qui fit l'appel des martyrs tandis qu'en écho l'assistance répondait "mort pour la liberté"

Manon Desplain, pour l'ANACR, du haut de ses 20 ans a fortement impressionné l'assistance par sa lecture aussi impeccable que qualitative.

 

 

Intervenant Px.jpg

 

Venu de Périgueux,  un ami de Ralph Finkler, se fit passeur de mémoire de l'AFMD.

Après les rites du cérémonial dépôt de gerbe, moment de silence, la sonnerie "Aux morts" imposa le recueillement. Une cérémonie de la Résistance appelle, naturellement "Le chant des partisans", trait d'union entre tous les "frondeurs". Dans cette colline veyrinoise, pour honorer des républicains espagnols,

 

CIMG6399.jpg

 

Les descendants de ces progressistes de l'autre flanc pyrénéen entendirent avec émotion "L'hymne de Riego". Il fut l'hymne de cette démocratie. L'étendard de la valeureuse République d'Espagne, fièrement porté par la pétrocorienne Marie-Rosa Téophile, flottait au vent.

 

 

Pascal Delpech.jpg

 

Pascal Delpech. Photo J-Cl Briaud.

 

Après La Marseillaise Pascal Delpech, le maire du lieu, clôt la cérémonie pour remercier l'assistance. Il a dit que l'on peut "oublier" les morts mais que le devoir impose de garder leur souvenir.

 

Lors du verre de l'amitié, offert par les Veyrinois, Jean-Claude Eymet, coprésident local de l'ANACR,  remercia chaleureusement Pascal Delpech pour la qualité de la cérémonie et pour la vigilance que l'appareil municipal apporte à ces lieux de mémoire, stèle et tombe, toujours parfaitement entretenus. Pascal et ses équipiers relayent pleinement leurs prédécesseurs qui, eux aussi, ont toujours veillé à ce que le mémorial  soit impeccable et, sous l'impulsion de Francis Vierge, ont œuvré pour la réhabilitation de la sépulture.

 

 

CIMG6394.jpg

 

Il n'y avait pas moins de trois maires, Veyrines, Cladech et Doissat, la maire-déléguée de La Chapelle-Péchaud et Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale. On notait, par ailleurs la présence du maire-honoraire de Proissans.

 

Photos Pierre Fabre



19/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres