Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Chez nos voisins des Hauts de Lémance une plaque "espace du souvenir " complète la place du 19 mars.

 

VILLEFRANCHE-du-PÉRIGORD

 

 

CIMG8285.jpg

 

 

 

Prise de parole de Maurice Coulas.

 

Chaque année le dernier dimanche d'avril est dédié à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d'extermination nazis lors la Seconde Guerre mondiale. Des actions sont mises en œuvre avec les fondations et les associations de mémoire.

 

Cette journée du 26 avril a eu une résonance locale dans la vieille bastide de Villefranche où la FNACA et l'équipe municipale ont conjugué leurs efforts pour donner du relief à ce devoir de mémoire.

 

Après avoir découvert, scellé dans un bloc de grès, une plaque "Espace du souvenir" sur la place du 19 mars, tour à tour, Claude Brondel, maire de Villefranche, Maurice Coulas, président local de la FNACA, Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale et J-Pierre Kieffer, président départemental de la FNACA ont pris la parole pour souligner l'importance du devoir de mémoire.

 

CIMG8287.jpg

 Le président Kiefer a listé bien des périodes douloureuses de notre histoire.

 

Si notre pays peut, à juste titre, se targuer d'être celui qui fut celui où germa la rédaction des "Droits de l'homme et du citoyen" notre histoire fut depuis, à bien des égards, oublieuse et tumultueuse. Le président Kieffer qui dans son intervention lista les grandes tragédies de notre passé, heureusement, n'oublia pas de pointer le "Soulèvement de Sétif" sévèrement réprimé qui, manifestement, dans la foulée de la Libération entache gravement notre image libertaire.

 

CIMG8282.jpg

 

Notre pays dans ses grands moments d'adhésion nationale, hélas, a fait litière de ses grandes envolées pour donner les pleins pouvoirs à un maréchal félon qui se révéla bien vite le complice actif d'un totalitarisme terrifiant. Sa vassalité à la bête immonde envoya bien de nos concitoyens de sensibilités diverses, notamment israélite, franc-maçonne ou communiste, ont été déportés. Pour un nombre considérable d'entre eux ils trouvèrent une fin aussi insupportable qu'atroce. C'est un peu à tout cela qu'il faut penser pour accompagner le devoir de mémoire.

 

CIMG8290.jpg

 

En marge de cette manifestation Maurice Coulas a remis à J-Yves Martegoutte, maire de Villefranche de 1977 à 2001, la médaille d'honneur de la FNACA et un diplôme de fidélité.

 

CIMG8278.jpg

 

À la fin de la cérémonie Claude Brondel regretta que les enfants n'aient pas participé à cette cérémonie car c'est une occasion de les sensibiliser sur la thématique du monde de l'internement et de la déportation.    

 

CIMG8277.jpg

Photos Pierre Fabre.



27/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres