Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Clarianne Witzes se détermine pour "la Route des moulins".

 Une voix pédagogique pour une voie de communication.

 

 

Clarianne.jpg
 

 

 

Cherchant une formulation pour la réunion du 23 février pour aborder la thématique des odononymes, noms des voies publiques,  je n'ai pu trouver que fiasco tant l'impact fut limité. Depuis ce chantier citoyen est resté parfaitement blotti dans l'inertie absolue.

 

Ô surprise, ce 13 mars, Clarianne Witzes, la charmante éveilleuse du Centre d'Interprétation de la laine, personnage emblématique des forces vives des Terres-de-Nauze s'il en est,  a soutenu "route des moulins", une idée proposée lors du sondage de l'année dernière. Ce  concept, par ailleurs, a l'oreille de José Maury, maire de Mazeyrolles. 

 

 Clarianne Witze

 

 

Dans la foulée Françoise Relhier-Bossavie, une nostalgique du Moulin du Pont, sa demeure natale, a embrayé sur cette idée. Elle pourrait bien séduire d'autres personnes sensibles à l'historicité de nos Terres-de-Nauze où les moulins ont joué un rôle important... pour ne pas dire capital.

Clariane qui, par ailleurs, est la fine pédagogue fongauffiéraine de la Filature du Moulin de Cros étaye son choix sur une vue pertinente, plutôt futuriste, de mise en valeur de cette partie de l'histoire de la Vallée de la Nauze.

Si vous partagez ce point de vue ou si vous souhaitez disserter sur ce thème n'hésitez pas vous exprimer en usant de la fenêtre commentaire. Ce faisant vous soutiendrez une animatrice qui se dépense sans compter pour redonner,  au présent,  la traçabilité meunière, papetière et lainière d'une laborieuse épopée pluriséculaire de notre bassin de vie.

 

Merci Clariane, merci aussi à Françoise et à José pour leur réactivité sur ce thème.

 

L'idéal serait d'ouvrir un segment homogène pour l'addressage de 19,078 Km de la RD 710 limité au Nord par la jonction de la RD 25 et de la RD 703, dite Voie de la Vallée, et, au Sud, par la RD 660, la route des Bastides. Ce tronçon s'inscrirait sur les communes de Siorac, pour 2,154 Km, ils sont dénommés, au début, route de Belvès, la RD 710 évite le coeur de l'agglomération belvésoise mais traverse Vaurez,  Monplaisant, Sagelat, pour 195 mètres, Pays-de-Belvès, Larzac, Salles, Mazeyrolles et, pour 351 mètres, sur St Cernin-de-l'Herm.

Resterait à obtenir la motivation et l'acquiescement des 103 élus concernés et là... rien n'est joué! 

On pourrait également admettre un segment légèrement plus modeste en se limitant aux seuls 16,849 Km du pont du Raunel au Moulin de Laporte ce qui, ainsi, éviterait de changer l'odonyme de la partie sioracoise. 

 

 

Rappelons que dans les propositions pour la route on trouve.

  1. Route des filateurs. C'est une idée qui serait fortement soutenue par son émetteur J-Bernard Lalue, maire de Monplaisant..
  2. Route  des Pyrénées.
  3. Route des Albigeois.
  4. Route du Sud.
  5. Route des troubadours.
  6. Route Nauzeroise.
  7. Route de l'Occitanie.
  8. Route de la Dordogne.
  9. Route du Val de Nauze. Proposition qui serait, probablement, une des plus pertinentes mais une venelle fongauffiéraine porte déjà ce nom.
  10. Route des moulins ou route des moulins et des filatures. Concept porté par José Maury, maire de Mazeyrolles.

 

Attention le concept Chemin des Moulins, choix préféré par Clariane, est une des hypothèses suggérées. Clariane est la première personne non élue qui a avancé une affinité. Les maires de Monplaisant et de Mazeyrolles, l'un et l'autre, se sont déterminés avec des odonymes nuancés mais, dans un premier temps, à titre personnel.

En 2017 une informelle réunion commune des conseils municipaux de Monplaisant et de Sagelat, portée par Monplaisant, était sous-jacente et semblait se dessiner. Le maire de Sagelat, dans un premier temps, a souhaité à plusieurs reprises la différer. Ces reports semblent bien, hélas, précipiter cet échange vers les calendes grecques. Pour le moment elle n'est plus d'actualité. Par ce biais il paraitra donc bien difficile, voire hors de portée, d'avancer sur un odonyme commun.

Que cela n'empêche pas la réactivité citoyenne et ne constitue un blocage total à l'esprit de suggestion!

Étant un peu à la base de cette réflexion citoyenne je m'abstiendrai, pour ma part, de soutenir ma préférence, pour ne pas hypothéquer l'infime possibilité de voir avancer une perspective commune.

 



15/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres