Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Deux cents convives à l'Auberge espagnole.

 

 

 

Désolé pour celles et ceux qui attendaient, aujourd'hui, un article sur un demi-siècle de vie cinématographique à Belvès cette rétrospective attendra demain.

Bel'Fêtes a su saisir l'opportunité du lundi de Pentecôte pour organiser un repas à l'Auberge espagnole sous la halle. Cette manifestation, superbement réussie, mérite donc de passer dès aujourd'hui.

Merci à Françoise Galy pour ses images. Elles tombent à point nommé.

 

P.F

 

 

 
Une auberge espagnole est un lieu, une situation, où on ne trouve que ce qu'on y a apporté.
C'est aussi un endroit où on trouve de tout, où on rencontre n'importe qui.
 
Origine.

Le premier sens indiqué est l'original.
Il vient de la mauvaise réputation qui, dès le XVIIIe siècle, était faite par les voyageurs étrangers aux auberges espagnoles où il était conseillé aux visiteurs, s'ils voulaient manger à leur faim, d'amener eux-mêmes de quoi se sustenter et se désaltérer, soit parce que l'auberge offrait le gîte mais pas le couvert, soit parce que la qualité et la quantité de ce qui leur y était servi étaient très critiquables.

Mais un nouveau sens de cette expression est apparu assez récemment, et on lui donne trois explications possibles, éventuellement complémentaires :
- une simple méconnaissance du véritable sens ;
- chacun amenant son repas, on trouvait dans l'auberge une grande variété de nourritures ;
- une faune très variée fréquentait les auberges placées sur le chemin du pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle, puisqu'on était susceptible d'y croiser des gens venus de très nombreux pays différents.

Par extension, on désigne par auberge espagnole toute idée ou situation où chacun trouve ce qui l'intéresse, ce qu'il comprend, en fonction de ses goûts, sa culture, ses convictions...

 

http://www.expressio.fr/expressions/une-auberge-espagnole.php

 

IMG_1934.jpg

 

Midi vient de sonner.

 

IMG_1944.jpg

 

Les footballeurs, fiers de leur coupe, étaient en liesse.

 

IMG_1958.jpg

 

 

Le buffet était copieux et parfait. 

 

IMG_1960.jpg

 

Avec les fraises du pays.

 

IMG_1976.jpg

 

 Bien entendu on a bien mangé... sans foi ni loi.

 

IMG_1966.jpg

 

Alexandre a compté les convives ; 200 à deux unités près !

 

IMG_1962.jpg

 

Les régimes étaient proscrits...

 

IMG_1980.jpg

 

Reportage photographique Françoise Galy.



26/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres