Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Du droit de retrait à la grève

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "siorac en périgord plateforme"

 

 

Une amie belvésoise, abonnée assidue et réactive de ce blog, m'a demandé d'émettre un sujet de solidarité avec nos facteurs qui, sont, en ce moment, en conflit avec leur hiérarchie.

 

Naturellement je partage, sans la moindre réserve, l'empathie qui nous lie à nos facteurs. Ce penchant se trouve plus affirmé dans le tissu rural où nos sympathiques factrices et facteurs, tout comme les agents des bureaux de poste, jouissent de l'estime générale. Dans nos campagnes on a  forcément, toutes les raisons d'affirmer notre penchant pour nos facteurs que nous connaissons. Le management des ressources humaines, qui implique ce redoutable turn-over [essayons malgré tout de préférer la terminologie française rotation de l'emploi…] probablement nécessaire à la dynamique collective, fait que nos facteurs alternent et ne peuvent plus sceller, avec autant de continuité, les liens sociétaux harmonieux que leurs prédécesseurs d'antan établissaient.

 

N'ayant pas la prétention de maîtriser les tenants et les aboutissants de ce conflit social je me garderai, cependant, d'avoir un jugement de valeur sur le conflit qui s'est ouvert dans notre Périgord Noir après l'évènement douloureux qui, il y a une grosse huitaine de jours, interpella nos facteurs. Pour ce faire je n'ai pu recueillir aucun témoignage de ces braves laboureurs de notre ruralité et encore moins de leur hiérarchie.

 

Le rôle des dirigeants de proximité n'est pas toujours simple et ces derniers, coincés entre le marteau et l'enclume, doivent, ou devraient, toujours s'efforcer de rechercher des solutions humaines. Ces dernières ne sont pas toujours évidentes et encore moins faciles à prescrire.



01/11/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres