Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Hauē Imperātor, moritūrī tē salūtant!

 

Après les mathématiques modernes

passons à la géographie moderne. 

 

Le découpage des cantons.jpg

 

Une merveille ! 

 

 

À mon humble avis les ciseaux chirurgicaux, qui ont tracé ce découpage, mériteront d'être portés sur la plus belle vitrine du Musée solférinien quand il sera créé. Ils ont réalisé un chef d'œuvre pour le fonds de commerce des néolibéraux solfériniens qui, grâce à cette merveille chirurgicale, devraient obtenir si ce n'est pas tout à fait le grand schlem tout au moins s'en approcher de très près. Quand un courant qui peine à dépasser les 40 % tutoie l'unanimité en sièges, encore virtuelle, ce ne sera plus d'une victoire que l'on parlera mais d'une déferlante du Nord au Sud et de l'Ouest à l'Est. Certes cela sera justice car il faudra bien reconnaître, en 2017, quand la dette sera apurée et que les A.N.P.E auront fermé, puisqu'il n'y aura plus de chômage, l'immense progrès accompli. Seuls quelques esprits chagrins auront stupidement remarqué que les charcutiers de toutes les ères précédentes, depuis l'installation de la République le 4 septembre 1870, risquent, après les prochaines élections départementales, de passer pour de piètres amateurs.

Qui oserait dire, au sein du cercle des admirateurs du chantre du cumul des mandats, qu'il y en a qui, en privé, pourraient pester de perdre les délices de leur siège car, même si le grand schlem est au rendez-vous,  on ne pourra compter, au maximum, que 25 élus au mâle accent solférinien. Il y a tout de même une trentaine de sortants faisant allégeance au régime en place qui, par ailleurs, regrettent de n'avoir que deux mains pour l'applaudir à tout rompre.

 

L'essentiel c'est de s'y retrouver. En aparté ne cherchez pas Belvès sur cette carte où, curieusement, Domme apparaît. Après réflexion il est permis de supposer que c'est une manière élégante de ne point donner l'avantage à Belvès ou à St Cyprien qui font jeu à peu près égal dans les chiffres de la population. En déportant le pivot on a promu un Camberra ou un Ottawa. Ce n'est pas très grave l'histoire saura faire table rase de tout cela. Qui se rappelle que Montferrand-du-Périgord et Orliac ont été chef lieu de canton et, bien plus récemment, que Cadouin, malgré les assurances de l'époque, fut dépossédé de ce rang !

Tiens une autre curiosité Laforce, seul chef lieu de canton de notre département ayant un maire et conseiller général du Front de Gauche, ne figure pas non plus. Le critère de la commune la plus importante serait-il déterminant? Mais que nenni ! Saint Pierre-de-Chignac figure toujours et n'est pas "aimanté" par la vigoureuse cité boulazacoise… mais que dis-je cette commune a eu l'insolence stupide de choisir -et avec brio- un maire de la gauche non-alignée. Encore un kyste à réduire.  

 

Mais que dis-je là vieille baderne béotienne. Je radote certainement…

 



07/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres