Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Il fait bon vivre à La Lenotte.

 

 

MONPLAISANT-lez-SAGELAT

 

Depuis un mois, le 5 mai pour être précis, La Lenotte est entre de nouveaux prestataires.

 

Nos amis Roseline et Joël Ferment, monplaisanais depuis ¼ de siècle, nous venaient du Pays de Caux, cette merveilleuse ruralité proche de la Côte d'Albâtre qui enchâsse Dieppe dite la ville aux quatre ports. Roseline et Joël, après avoir superbement travaillé à la Lenotte, ont décidé d'y prendre leur retraite là où ils ont bâti leur nouveau logis de l'autre côté de la route sous le chemin de fer à l'orée du bosquet de feuillus.

 

La Lenotte.jpg

 

 

 

De gauche à droite Joël Ferment, Nicolas Debaillie, nouveau manager de La Lenotte, Michel et Julien Dequidt ses associés, et Roseline Ferment. Photo Pierre Fabre.

 

 

Ces sont des Armentièrois, cité du  pays de Weppes, merveilleux terroir humide traversé par la Lys, qui sont venus relayer Roseline et Joël. Ils disent avec humour qu'ils ont quitté ce pays où il pleut tout le temps ce qui est une superbe idée reçue. La commune d'Armentières a connu 762 millimètres de pluie en 2013, contre une moyenne nationale des villes de 895 millimètres de précipitations. Armentières se situe à la position n°23 837 du classement des villes les plus pluvieuses. Aussi surprenant que cela puisse paraître il y a bien peu d'écart dans les courbes d'Armentières et de Monplaisant avec, cependant, des pointes de chaleur plus affirmées dans le sud mais, aussi, plus de précipitations.

 

Hauteurs de précipitations (mm)

Val de Nauze

Armentières

Moyenne nationale

Total année

957 mm

762 mm

895 mm

 

Nicolas Debaillie, Michel et Julien Dequidt ont donc quitté les berges de la Lys, rivière fascinante, plusieurs fois citée dans l'oeuvre de l'inoubliable Maxence Van der Meersch, pour s'installer sur celles de l'humble Nauze. Le décor bien différent de l'urbanité nordiste à la ruralité "nauzéenne" les a séduit et espérons qu'une légitime nostalgie de la cité popularisée, hier, par la demoiselle d'Armentières, notre Line nationale, et, aujourd'hui, par l'humoriste Dany Boon, celui qui nous a fait mourir de rire dans "Bienvenue chez les Ch'tis" ne viendra pas leur faire regretter ce grand bond vers le Val de Nauze.

 

Les nouveaux maîtres de La lenotte veulent donner  un élan nouveau à leur site et espérons que leur dynamisme permettra à ce réceptif de valoriser une polyvalence pour accueillir des séminaires, des groupes de travail, des manifestations festives, mariages, cousinades… Les installations doivent favoriser le loisir , le sport et la remise en forme à La Lenotte.

 

http://www.la-lenotte.com/

 

Un petit mot sur l'étymologie de ces lieux. Pour mon ami Jean Rigouste, érudit dans bien des domaines, notamment en onomastique, l'hypothèse de la linotte serait plus que contestable. Les terres monplaisano-sagelacoises ne sont pas particulièrement habitées par ces oiseaux. En ornithologie, l'appellation linotte désigne plusieurs espèces d'oiseaux de la famille des Fringillidae.

Pour Jean il s'agirait plutôt de l'aphérèse de Madeleine, devenue Madeleinotte, puis lénotte.

 

 



07/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres