Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

L'INSEE et les municipales.

 

La proximité des élections municipales amène à s'inspirer des chiffres pondérés par l'INSEE des recensements les plus récents.

En effet le chiffre de la population, dite municipale, est le critère qui servira pour la détermination des sièges au conseil municipal de chaque commune.

 

belves_1.jpg

 Photo Christian Dufour.

La commune de Belvès qui, à la fin du Second Empire, compta, sans Fongalop, 2 500 habitants a perdu la moitié de sa population. Siorac, grâce à sa place privilégiée sur les bords de la Dordogne, a retrouvé son chiffre d'il y a un siècle mais n'a cependant pas rétabli son socle maximum de 1 200 habitants. L'exode rural a durement touché notre canton dans son ensemble. L'effondrement du vignoble et, à la même époque, l'arrivée du chemin de fer, ont été les vecteurs capitaux de l'exode rural local. Les communes les plus en recul sont St Germain, Grives, Doissat et Carvès.

 

Un premier constat les chiffres produits par l'INSEE ne vont pas modifier les effectifs des conseils municipaux de notre actuel canton. En effet Belvès n'a pas atteint le seuil de 1500 habitants pour passer de 15 à 19 sièges. Il n'y aura donc toujours que 15 élus belvésois. Siorac a bien atteint -et même dépassé- le seuil péremptoire du millier d'habitants et, ainsi, retrouve le chiffre du début du siècle précédent. Cela ne changera rien pour le nombre d'élus mais il y aura obligation de voter liste entière. L'hypothèse, vraisemblable à Belvès, plus qu'improbable à Siorac, de listes concurrentes pourrait donner, par le truchement de la proportionnelle tronquée à l'envi par le législateur, une bien timide présence de non-alignés.

 

Les communes de Salles-de-Belvès et Cladech qui n'atteignent pas 100 habitants vont perdre deux élus et auront donc sept édiles autour de la table.

 

Pour toutes les autres communes la situation sera inchangée au niveau du nombre d'élus mais les électeurs ne pourront voter que pour des candidats déclarés. Jusqu'à 999 habitants les électeurs auront cependant la possibilité de panacher s'il y a plus de candidats que de sièges à pourvoir. Attention à la nullité si le nombre de noms dépasse le nombre de sièges à attribuer.

On notera que si une liste présente plus de noms que de possibilités seuls seront comptabilisés ceux qui ouvrent la liste en tête jusqu'au nombre requis.

 

Dans le détail on remarque que St Amand et Carvès sont passés tout près du seuil de 100 et, a contrario, Cladech s'en approche.

 

Un petit regard sur notre département. L'INSEE lui attribue 415 168 habitants (addition des populations municipales) et 427 868 si l'on rajoute la population comptée à part. Pour notre arrondissement ces chiffres sont, respectivement, 75 188 et 77 382  et pour le canton de Belvès 4365 et 4480.

 

La population comptée à part comprend certaines personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence sur le territoire de la commune

 

 

 

Communes

Population INSEE 2011

Popularion INSEE 2014

Belvès*

1 450

1454

Carvès

110

109

Cladech

93

94

Doissat

126

129

Grives

113

120

Larzac

137

136

Monplaisant

276

275

Sagelat

361

348

Saint-Amand-de-Belvès

101

107

Sainte-Foy-de-Belvès

131

133

Saint-Germain-de-Belvès

154

165

Saint-Pardoux-et-Vielvic

191

193

Salles-de-Belvès

80

78

Siorac-en-Périgord

1 026

1024

Dont Fongalop 93.

 

 

 

 



11/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres