Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La 22ème édition cadunienne d'Estivalivre

 

 

Le BUISSON-de-CADOUIN

 

La 22ème édition cadunienne d'Estivalivre

 

Le Buisson-de-Cadouin bourg qui s'inscrit sur la rive gauche de la Dordogne est une localité relativement récente puisqu'elle s'est bâtie au cours des XIXème et XXème siècle dans la foulée de l'arrivée du chemin de fer. Notons qu'elle a dû sa place de nœud ferroviaire au refus de Siorac de devenir ce point de triangulation quercyno-ageno-périgordin.

Rappelons que les terres caduniennes étaient pour un petit quinquennat du district de Belvès.

Les arrondissements ont été créés par la loi du 28 pluviôse an VIII ( février 1800), en remplacement des districts créés lors de la départementalisation du territoire et supprimés par la Constitution du 5 fructidor an III ( août 1795).

Le Buisson, alors hameau épars de Cabans, a pris, dès 1893, le rang de chef lieu de sa commune et bien plus tard, dans les années 60 est devenu chef lieu de canton en prenant ce rang qui était encore à Cadouin. On a bien assuré la population cadunienne que, bien que ce transfert réel ne soit qu'une régularisation de la vie locale, le canton continuerait à porter le nom de son pivot historique. Vœu pieux… En 1960 Le Buisson a absorbé la petite commune de Cussac et ensuite a étendu ses limites aux espaces territoriaux d'Urval [le 15/2/1989 Urval est revenu sur son rattachement], de Paleyrac et de... Cadouin devenu commune associée.

 

 

En parlant de sa commune, il y a quelques années, un animateur de la vie associative du Buisson me disait en substance. Nous sommes superbement bien placés mais on sent bien que l'âme de la cité est toute récente là au pied de cette colline chargée d'histoire. C'est ma foi vrai Le Buisson qui s'achemine vers le bouclage de son second siècle  "souffre" un peu de cette jeunesse de la pierre.

 

C'est certainement un peu pour cela que ses édiles travaillent d'arrache pied à lui donner toutes les formes adéquates de cité vivante ouverte sur la vie culturelle avec des dictées buissonnières, des manifestations bien implantées Les rencontres buissonnières et Estivalivre où l'on perçoit une volonté d'associer la population locale et les personnes du cinéma, comédiens et autres.

La cité du Buisson s'est enrichie d'une magnifique salle de cinéma Lux Louis Delhuc et on ne compte plus les manifestations caritatives qui ont choisi Le Buisson comme cité pour soutenir leur cause. Depuis peu Le Buisson compte une salle des fêtes pour accueillir des manifestations culturelles et autres.

Le 1er aout Le Buisson a accueilli sa 22ème édition d'Estivalivre. Cette manifestation culturelle attira les autochtones et les vacanciers. Là on trouvait de fines plumes, essentielement du Périgord, venues à la rencontre du lectorat, on trouvait aussi, des exposants, des ateliers divers et même un stand de la Poste avec un triumvire d'actrices du terrain.

Rappelons que cette 22ème édition était dédiée à Pierre Bellemare qui souvent est venu au Buisson pour épauler la vie caritative.

 

 

 

 

CIMG7692.jpg

 

C'est Annick Goujon, première maire-adjointe qui  ouvrit l'Estivalivre.

 

CIMG7669.jpg
 

 Ici un atelier de lecture.

 

CIMG7685.jpg

 

 

Jean-Jacques Gillot  aborde l'époque de l'Occupation et de la Résistance. Là il est visité par un touriste américain.

 

CIMG7694.jpg
 

Matthieu Clot l'écrivain saint-foyen qui romance l'histoire des Wisigoths

 

CIMG7688.jpg

 

Énora Boutin présente Les Éveilleurs

 

CIMG7672.jpg

 

 

Gérard Marty, en voisinb immédiat, s'applique à restituer la vie paysanne de ce terroir

 

CIMG7690.jpg

 

Mon ami Gérard Labrousse sur les traces de ses aïeux frevuient sur la dureté de la& guerre qui ébranla la paysannerie en 14/18

 

CIMG7676.jpg

 

Ce trio de charme, là, se lance dans une opération de communication postale 

 

 

Photos Pierre Fabre



03/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres