Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La tour Rastignac, une pièce patrimoniale localement méconnue

 

 

PAYS de BELVÈS 

 

 

Aujourd'hui nous revenons en immersion dans le patrimoine local méconnu. Chaque année les journées du patrimoine mobilisent des adeptes de l'histoire locale. Le blog interpellé par d'autres actualités, n'est pas en mesure de suivre chronologiquement toute la vie locale. C'est donc avec un mois de retard que nous revenons sur cet angle de la rue des Templiers.

 

 

Devant l'entrée.jpg

 

Gilles Heyraud présente succinctement la Tour Rastignac.

 

Cette année à Belvès deux élus municipaux, Laurence Daubier et Gilles Heyraud, se sont relayés pour faire découvrir la Tour Rastignac, une bien vieille tour moyenâgeuse qui était pratiquement ignorée de tous. L'acquisition patrimoniale de la commune a donné l'idée de la faire découvrir.

 

 

N'allez pas rattacher Rastignac au personnage romanesque de Balzac. Eugène de Rastignac, personnage "aux dents longues", dont les aventures débutent dans "Le Père Goriot", et dont l'évolution va se poursuivre dans un nombre considérable de romans de "La Comédie humaine", même dans la fiction, n'a bien entendu rien à voir avec Belvès. Ce protagoniste balzacien, purement imaginaire, originaire d'Angoulême, s'installa à Paris pour suivre des études de droit. Sortons de la fiction et plus proche de nous, au siècle dernier, un tribun particulièrement ambitieux, qui ne péchait pas par une modestie excessive, aussi brillant que prétentieux et controversé, qui rêvait d'accéder aux plus hautes fonctions fut, avant d'assouvir son désir, taxé de Rastignac de la Nièvre.

 

 

Qui était le Rastignac qui donna son nom à la tour belvésoise ? Hélas, il ne reste pratiquement rien de bien des archives écrites des strates historiques locales. Elles ont connu les affres de la Guerre de 100 ans et celles des Guerres de religion ce qui fait qu'il faut beaucoup de discernement et d'exploitation d'hypothèses pour oser s'aventurer dans les détails de ces siècles.

 

 

La Tour belvésoise de Rastignac, bien vieille pièce patrimoniale, présente des côtés architecturaux intéressants et aussi un accès à une surprenante partie qui s'inscrit en cavité dans le rocher. Son plafond est un assemblage de vieilles pièces charpentières, a priori, d'origine.

 

L'entrée peu engageante.jpg

 

L'entrée n'est pas des plus engageantes.

 

 

L'ascenseur reste à imaginer et à installer.jpg

 

L'appel d'offre pour l'installation d'un ascenseur, pour le moment, est resté sans effet. Gilles recommande de s'avancer avec prudence.

 

  

Combles.jpg

 

On est là sous les combles

 

 

Intrigués.jpg

 

 Dans l 'excavation du rocher

 

 

 

Pierre à décrypter.jpg

 

Une inscription à décrypter

 

 

 

Plafond.jpg

 

L'assemblage charpentier du plafond se révèle être une merveille charpentière.

 

 

Photos Pierre Fabre 



24/10/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres