Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La vie caritative locale.

 

PAYS de BELVÈS

 

 

La vie caritative, sur le castrum belvésois, hier, 25 octobre, a mobilisé une bonne vingtaine de personnes autour de Claudine Le Barbier et de Muriel Delmas.

 

CIMG2812.jpg

Muriel et Claudine ont, tour à tour, pris la parole.

 

Un douloureux constat. Claudine Le Barbier qui, avec Hervé, son époux, s'est rendue à Jérémie, ville haïtienne déjà largement traumatisée par le séisme du 12 janvier 2010, avait eu le plaisir de constater une timide mais agréable renaissance de ce pays, en proie aux multiples fureurs de la nature. La mission que Claudine et son mari ont mené à bien, s'est avérée plus que torpillée par le cyclone de la première décade de ce mois d'octobre, et les malheureux Haïtiens, cruellement et répétitivement touchés, à nouveau, doivent repartir à zéro dans leur champ de ruines.

C'est l'historique de ce drame à épisodes que Claudine et Hervé ont situé devant la vingtaine de personnes venues à la mairie de Belvès, pour prendre la mesure de ce que l'on pourrait faire au niveau local.

Notons que tout n'est pas estimé pour établir un bilan exact de ce dernier ouragan.

 

CIMG2824.jpg

 

Le Dr Hervé Le Barbier a bien travaillé à Jérémie et a examiné bon nombre d'enfants.

 

Collecte de fonds. Le premier but à atteindre c'est, bien sûr, de réunir les fonds nécessaires pour redonner vie à Haïti et pour rétablir l'école neuve et très sérieusement endommagée de Jérémie. Claudine, certaine de la mission bien rodée qui, autour de Claude di Mario, président de l'Association S.O.S Enfants du monde, dont le coordinateur est Claude Grube, plaide pour une collecte efficace des dons, en arguant qu'il n'y a aucun euro de perdu. L'intégralité des sommes collectées va et ira directement aux Haïtiens sinistrés. Le montage financier est conçu pour éviter les pertes en lignes : frais de gestion etc.

Collecte d'idées. Claudine est aussi à la recherche d'idées pour motiver les dons par le truchement d'animations. Christian Léothier a réagi en disant qu'il ne fallait pas, pour ce faire, faire concurrence au Téléthon. Bien entendu, la vie caritative apparaît comme un filon inépuisable de causes dramatiques qui ne s'ajoutent pas mais, hélas, se multiplient.

Trouver un artiste disponible pour venir animer un concert, serait un moyen mais il a du chemin à parcourir pour réussir. Un artiste généreux,  ce serait bien, mais il y a aussi à estimer les coûts de la logistique. Il s'est, aussi, parlé d'une journée inter-associative avec des stands… Tout cela mérite d'être réfléchi et pesé.

 

Recherche de volontaires. Claudine a demandé si, au sein de l'assistance, il y avait des volontaires pour accompagner cette mission caritative. Quelques mains se sont levées ; mais, là, nous n'en sommes qu'à l'embryon d'une démarche qui, certainement, sera longue, bien longue.

 

Les personnes qui souhaitent faire des dons, dans un premier temps, sont invitées à les remettre [de préférence par chèque] soit à Claudine Le Barbier soit à Muriel Delmas. Ultérieurement, seront communiquées les références du R.I.B. ad hoc, pour effectuer des virements, pour les donateurs qui voudraient participer par cette voie informatique.

 

CIMG2813.jpg
Vue partielle de la salle. Au dernier rang, on remarque l'abbé Jean Picard et, au centre de l'image, Geneviève, une artiste, aujourd'hui Belvésoise, Principortaine (les Principortains sont les résidents de Port au Prince) par ses racines. 

 

 

CIMG2815.jpg

Gérard Vilatte, spontanément, s'est offert pour accompagner les initiatives locales pour Haïti.

 

CIMG2816.jpg

Saluons la venue de notre amie Isabelle Petitfils qui est venue de l'autre rive de la Dordogne. 

 

CIMG2817.jpg

 

Christian Léothier ne voudrait pas qu'une mission caritative, souhaitable et souhaitée, puisse "faire de l'ombre" au Téléthon.

 

CIMG2819.jpg

 Des Belvésois  écoutent avec attention l'exposé des intervenants. 

 

CIMG2820.jpg

Monette, acquise à la vie caritative.

 

CIMG2822.jpg

 

Michel Carpentier, une des figures emblématiques des 100 Km  sera, peut-être, sollicité pour une journée inter-associative.

 

 

Photos Pierre Fabre.

 



26/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres