Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le 11 Novembre en Val de Nauze.

BELVÈS

 

Pour ce 11 novembre on notait la présence des jeunes générations à ce devoir de mémoire.

Les écoliers, les collégiens, lycéens et jeunes sapeurs ont participé, comme il se doit, à cette commémoration. Le colonel Gilles Heyraud, conseiller municipal, maître de cérémonie, in fine, a invité l’assistance à chanter l’hymne national.

Un vaillant  soleil de la saint Martin a donné une note appréciée par tous.

 

 

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

 

En présence des enfants  Photo © Bernard Malhache

 

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Les J.S.P. Photo © Bernard Malhache

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Les collégiens  Photo © Bernard Malhache

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Les sapeurs-pompiers. Photo © Bernard Malhache

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Gilles Heyraud a précisé en préambule le déroulement de la cérémonie. Photo © Bernard Malhache

 

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Les lectures. Photo © Bernard Malhache

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

La prise de parole du maire. Photo © Bernard Malhache

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Photo © Bernard Malhache

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Photo © Bernard Malhache

 
BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Dépôt de gerbe de la FOPAC. Photo © Bernard Malhache

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Les élus. Photo © Bernard Malhache

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Photo © Bernard Malhache

BELVES    COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE 1918

Nombreux anciens aux poitrines médaillées ont honoré de leur présence la cérémonie. Photo © Bernard Malhache

 

 MONPLAISANT

 

Le 11 novembre, pendant bien des années, n'a pas été commémoré à Monplaisant. C'est le conseil municipal, élu en 2008, qui a pris l'initiative de redonner à cette date historique toute la résonance qui lui revient.

L'équipe municipale a toujours eu soin d'associer les enfants à ce rituel. Cette année, tenant à marquer le centenaire de la mort de Sem Gallet, fils de l'instituteur monplaisanais de l'époque, les organisateurs avaient souhaité voir poindre quelques figures du stade belvésois. Florence, une jeune monplaisanaise, et André Praderie, un aîné du village, ont, par leur présence, aussi discrète que constructive, représenté informellement, le collectif rugbystique belvésois. 

 

On pouvait remarquer, dans l'assistance, la présence symbolique d'Olivier Merlhiot et de Joël Eymet, respectivement maire et premier maire-adjoint de Sagelat. Ces présences inédites concrétisent la bonne volonté des équipes municipales qui, depuis l'an dernier, ont pris soin de décaler leur cérémonie pour permettre une double participation.

Jean-Bernard Lalue et Marie Praderie, les deux premiers personnages de l’exécutif monplaisanais, ne cachèrent pas leur satisfaction de voir leurs collègues  se joindre à leur manifestation.

Olivier Merlhiot glissa, en aparté, qu'il s'agissait d'un geste significatif de rapprochement de ces deux communes où la Nauze tresse  le lien naturel. Puissions-nous, dans le futur, voir notre modeste cours d'eau passer du stade de diviseur à celui, bien plus positif encore, d'assembleur! Laissons nos élus travailler, réfléchir et, autant que faire se peut, avancer.  Donnons du temps au temps.

 

Le rappel du passage de Sem Gallet, étayé d'un magnifique support apporté par André Praderie, se devait, lors du pot de l'amitié, de clore ce 11 novembre monplaisanais. 

 

CIMG9834.JPG

 

J-Bernard Lalue lit le message du ministre.

 

CIMG9840.JPG

 

Le maire et Muriel Delmas, coprésidente de l'ANACR, vont fleurir le monument aux morts. 

 

CIMG9837.JPG

 

Pendant la minute de silence.

 

CIMG9838.JPG

 

 

Les deux premiers personnages de l'exécutif municipal sagelacois sont, pour la première fois, venus à Monplaisant.  Un autre sagelacois, Jacque Prunière, vient se recueillir là. Le nom de son grand-père figure dans le marbre du mémorial.

 

CIMG9843.JPG

 

 

L'appel des disparus, mission difficile pour Flavy. Du haut de ses 10 ans elle fut parfaite.

 

 

SAGELAT

 

Le 11 novembre le devoir de mémoire, à Sagelat, a toujours été une constante; à ceci près que, pendant plusieurs décennies, il a été célébré le dimanche qui suivait le 11 novembre. Les ACPG avaient retenu ce principe pour éviter de voir cette commémoration altérée par la foire sioracoise de la saint Martin.

 

Depuis une quarantaine d'années le 11 novembre s'est, naturellement, replacé à sa date calendaire d'autant plus que la foire de Siorac a disparu.

 

C'est au pied du monument, dont la graphie a été merveilleusement restaurée il y a 2 ans par notre ami monplaisanais Bernard Grenier, que les adeptes du devoir de mémoire se sont retrouvés dans la dernière heure de fraîcheur, un peu vive, de ce 11 novembre.

 

CIMG9821.JPG

 

 Le drapeau ouvre le cortège qui s'est constitué au foyer rural.

 

CIMG9829.JPG

 

 

Les enfants vont déposer la gerbe.

 

CIMG9832.JPG

 

C'est Vincent Merlhiot qui a appelé les 23 noms des enfants de Sagelat qui ont donné leur jeune vie lors de cette terrible guerre.

 

CIMG9827.JPG

 

L'assistance a répondu à l'appel des noms.

 

 

Photos, pour Monplaisant et Sagelat, Pierre Fabre.



11/11/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres