Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le bénévolat, à Belvès, ne se porte pas si mal !

 

Samedi 24 janvier René Barde, président du comité des fêtes, recevait plus de cent personnes à la salle d'honneur de la mairie de Belvès pour honorer quatre bénévoles qui sont reconnus à l'unanimité.

 

Francette Lozano est de toutes les animations belvésoises et a été remarquée, au-delà des Pyrénées, lors des 100 km par nos amis espagnols comme l'a fait ressortir le président Sinico. Deux autres figures féminines ont émergées ; Élisabeth Garrigue qui est quasiment incontournable dans les brocantes et, se plait à ravitailler les 100 km aux Milandes et Nicole Dourfer qui travaille depuis quatre décennies pour les fêtes du castrum.

 

Parler rugby à Belvès c'est, inévitablement, citer le patronyme des Lacaze, famille qui a érigé ce sport en religion.

Guy Lacaze, par modestie, n'a point souhaité paraître mais il est de toutes les manifestations sans jamais se mettre en avant. Guy a donné au rugby mais, aussi, à bien d'autres activités. On serait en difficulté pour trouver quelqu'un dans la vie associative qui ne l'apprécie pas.

 

Tour à tour J-Pierre Sinico, pour les 100 km, Christophe Castagné, pour les Sangliers de Belvès et Philippe Mignot, président départemental des Comité des fêtes ont pris la parole pour féliciter les récipiendaires et appuyer l'initiative du comité des fêtes piloté par de René Barde.

 

Belvès est capable, grâce à ses bénévoles de composer des tablées de plusieurs centaines de personnes; il fallait le souligner.

 

Un petit regret mais il n'a pas d'exclusivité belvésoise : l'adhésion des jeunes reste à acquérir

 

 

 

Cliquez sur les images.

 

CIMG7671.jpg

René Barde va remettre les récompenses des bénévoles.

 

CIMG7682.jpg

 

Jean-Pierre Sinico a su faire de l'humour avec les "pétassous" de Francette.

CIMG7688.jpg

Parler de rugby à Belvès c'est souligner le travail de bénévoles qui ont su donner sans compter.

 

CIMG7694.jpg

Le président Mignot félicite Francette.

 

CIMG7684.jpg

Élisabeth Garrigue, Nicole Dourfer et Francette Lozano.

 

 

CIMG7668.jpg

Quand un Belvésois de souche et un Auvergnat dissertent ils ne peuvent que parler de la Grande Occitanie.

 

CIMG7703.jpg

La photo de famille.

 

CIMG7664.JPG

J-Matthieu Clot s'est échappé de la librairie pour parler au temps présent avec René Barde. Les Wisigoths qu'il fait revivre dans son oeuvre sont maintenant bien loin.

 

Photo Pierre Fabre.



26/01/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres