Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le lignage de nos ancêtres.

 

 

nos ancetres.jpg

Qui n'a pas entendu ce poncif, ô combien ridicule, "Nos ancêtres les Gaulois étaient blonds, grands et forts". 

 

Nos ancêtres les Gaulois est une expression utilisée aux XIXème et XXème siècles pour évoquer la Gaule indépendante d'il y a vingt siècles. Elle sous-tendait notamment le récit de l'histoire de France dans les manuels scolaires de la Troisième République.

 
Premier chapitre Les Gaulois et les Romains, dans Histoire de France, cours élémentaire, 1913, sous la direction d'Ernest Lavisse.

Elle est en particulier associée à la mémoire d'Ernest Lavisse (1842-1922), qui enseignait:
"Autrefois notre pays s'appelait la Gaule et les habitants s'appelaient les Gaulois » (cours élémentaire), ou "Il y a deux mille ans la France s'appelait la Gaule" (cours moyen).
 Nous ne savons pas au juste combien il y avait de Gaulois avant l'arrivée des Romains. On suppose qu'ils étaient quatre millions » (conclusions du livre I du cours moyen).
Les Romains qui vinrent s'établir en Gaule étaient en petit nombre. Les Francs n'étaient pas nombreux non plus, Clovis n'en avait que quelques milliers avec lui. Le fond de notre population est donc resté gaulois. Les Gaulois sont nos ancêtres » (cours moyen).
Dans la suite, la Gaule changea de nom. Elle s'appela la France » (cours élémentaire).

La formule emblématique "Nos ancêtres les Gaulois" se trouve chez Lavisse dans un passage du Dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire (commencé en 1878 et publié en 1887):
« Il y a dans le passé le plus lointain une poésie qu'il faut verser dans les jeunes âmes pour y fortifier le sentiment patriotique. Faisons-leur aimer nos ancêtres les Gaulois et les forêts des druides, Charles Martel à Poitiers, Roland à Roncevaux, Godefroi de Bouillon à Jérusalem, Jeanne d'Arc, Bayard, tous nos héros du passé, même enveloppés de légendes car c'est un malheur que nos légendes s'oublient, que nous n'ayons plus de contes du foyer, et que, sur tous les points de la France, on entende pour toute poésie que les refrains orduriers et bêtes, venus de Paris. Un pays comme la France ne peut vivre sans poésie."

Nos ancêtres les Gaulois est également le titre d'un livre de fiction satyro-comique d'André Chamson édité en 1958 et le nom d'un restaurant parisien. [Source Encyclopédie Wikipédia].

 

Quel que soit l'avis rétrospectif que l'on puisse avoir pour les travaux d'Ernest Lavisse, cet historien qui accompagna, tardivement il est vrai, la Troisième République, il faut bien admettre que son concept, plutôt aux accents nationalistes, aurait du mal à "faire école" de nos jours tant la généalogie démontre que nos ancêtres, pour le moins, ne sont pas tous -de loin s'en faut- gaulois et le côté satyro-comique d'André Chamson s'en trouve, aujourd'hui, renforcé.

Que nos ancêtres aient été africains, celtes, romains, burgondes, francs, ibères, slaves, vikings, normands, indo-européens, arabes ou, tout simplement des paysans de la Bessède, ils demeurent, tout de même, le socle fondateur d'une grande nation et sans ce mixage des cultures notre pays ne serait pas ce qu'il est.

 

Les hypothèques de la généalogie. Les recherches généalogiques, aussi affinées qu'elles puissent-être, peuvent être altérées par les vicissitudes du temps. La généalogie et la génétique ont, certes, une racine commune mais les résultats de recherches généalogiques peuvent comporter des écarts avec la génétique. Notons les amours ancillaires, les égarements ponctuels de géniteurs qui se sont dérobés, les violences des occupations, les abus et les "fautes" blessantes soigneusement cachées. Les grands de ce monde n'ont pas toujours été des exemples vertueux et ceux de notre temps, parfois, demeurent comptables de curieux comportements; eu égard aux convictions mondaines et conformistes qu'ils étayent bien mal.  Notre société, basée sur la phallocratie latine, transmet, essentiellement [ou tout au moins a transmis exclusivement jusqu'à ces dernières années], les patronymes par le lignage masculin; ce qui peut comporter quelques doutes  "mater certa, pater incertus".

Certains généalogistes laissent supposer qu'un nombre considérable  de nos concitoyens seraient des descendants de Charlemagne. L'engouement de certaines personnes pour la généalogie serait de se demander si leur lignage ne comporte pas, quelque part, des traces d'antécédents célèbres. Qu'il soit permis d'être légitimement plus fier d'aïeux, humbles laboureurs, journaliers ou d'anonymes massacrés par le sinistre Adolphe Thiers, plutôt que d'afficher une stupide arrogance de descendance de conquérants tyranniques.

 

Recueil de généalogie.jpg

 

Un coup de chapeau à Lydie Garrigue. Lydie qui, génétiquement, est gauloise par son père mais slave par sa mère, a fourni un travail de romain en généalogie. Grâce à ses recherches la généalogie des personnes s'est invitée dans près de quatre siècles d'état civil. Cette expertise des documents ancestraux ne paraît pas simple pour bien des raisons. La qualité rédactionnelle des écrits pose bien des problèmes, il faut décrypter. Nos ancêtres avaient la malheureuse habitude de donner le prénom du père au fils et ainsi de suite; gare aux confusions. Les traces nettes, dans certains cas, sont hélas nulles dans d'autres. Il faut donc beaucoup de patience et de temps pour assembler, sans faute, ces patronymes ces lieux de naissances, de mariages et de décès.

Si les documents d'état civil républicain constituent une avancée par rapport à ceux du clergé, saluons tout de même les documents de l'Église qui nous éclaire sur la généalogie antérieure à la grande Révolutionil faut bien reconnaître qu'ils n'ont atteint la qualité qu'ils donnent aujourd'hui depuis moins d'un siècle.

 

Des recueils témoins fiables dans les mairies. Lydie, lors de la conférence du 18 octobre à St Amand, a remis, pour les mairies de Belvès, Carvès, Grives, Sagelat, St Amand et St Pardoux, un recueil d'assemblage communal de ses recherches. Lydie se tient à la disposition de celles et de ceux qui voudraient en obtenir un exemplaire personnel. 

 



29/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres