Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le rendez-vous des septuagénaires.

 

BELVÈS

 

 

Localement ils symbolisent

la France libérée et la France victorieuse. 

 

 Maurice Vergnolle.jpg

 

 

 

 

Deux jeunes septuagénaires qui donnent rendez-vous aux "galopins" qui les ont connus quand ils étaient sur les bancs de l'école ou, bien plus tard, dans la vie de notre Val de Nauze ou, fortuitement, ailleurs.

 

Bien entendu ce rendez-vous concerne aussi celles et ceux qui ne les ont point connus ou les ont perdus de vue.

 

 

 

 

Claudie-Victoire Castagnet-Bélanger n° 2 .jpg
 

 

 Maurice Vergnolle.

Claudie-Victoire Castagnié-Bélanger.

 

Maurice Vergnolle, un enfant de Casse, vit le jour à Belvès le 18 août 1944 quand les hôtes indésirables fuyaient le Périgord. Maurice entra au Collège de Belvès, avec une année de retard parce qu'il avait eu un accident perturbateur qui l'a conduit à séjourner une année supplémentaire à l'école primaire de Belvès. Il ne sait pas tarir d'éloges pour parler de Raymond Beynet, le fin pédagogue qui le prépara à entrer à l'école secondaire. Maurice est devenu brillant, voire brillantissime, dans son cursus professionnel au service de personnes en souffrance, jeunes délinquants et enfants en difficulté. Maurice a travaillé à Rochebois, à Vitrac, et a terminé chef de service à la Fondation de Selves, à Sarlat. Il a épousé Josiane Estay, originaire de Larzac, qui, elle, a accédé au cercle des septuagénaires ce 10 mai.

 

Quand Claudie-Victoire Castagnié poussa, à  Belvès, son premier cri, le 8 mai 1945, la France, elle, poussait un autre cri… de joie. La reddition du terrifiant Troisième Reich était enfin arrivée… Le père de Claudie, une figure des Plaines, dans la liesse du moment, adopta Victoire pour le second prénom de sa fille. Tout un symbole !

Claudie après ses brillantes études épousa Raoul Bélanger, un chirurgien-dentise, natif de Limeuil, et leur vie fut buguoise. Raoul personnage humaniste reconnu et attachant a traversé les Pyrénées pour suivre le chemin pédestre de St Jacques.

La vie de Claudie a été commerciale mais elle est demeurée très proche de la nature et, ces jours derniers, elle parcourait les lisières de la Forêt Barade à la recherche de découvertes sylvestres qui sentent bon l'automne.

 

__________________________________

 

 

Journée des septuagénaires.

 

Les septuagénaires du Val de Nauze, nés en 1945, et les conjoints de ces septuagénaires qui souhaiteraient participer à la journée de retrouvailles du dimanche 8 novembre sont invités à se manifester au plus tôt.

 

Il n'y pas de limites formelles pour les septuagénaires. Elles et ils peuvent être nés dans l'ancien canton de Belvès, ou y avoir vécu une partie de leur vie, notamment scolaire, ou y avoir élu résidence principale ou secondaire.

Le lieu pour le déjeuner n'est pas encore désigné formellement. Cela dépendra du prix maximal que décideront de retenir les participants et de l'importance du groupe. Cette journée devrait se poursuivre par une découverte ou une redécouverte de sites patrimoniaux imparfaitement connus de nos contemporains. Il ne peut s'agir de thèmes susceptibles d'augmenter le coût de la journée qui doit rester accessible aux bourses les plus modestes.

 

 

Contacter  indifféremment

.

-         Plutôt pour les Belvésois 05 53 31 61 95 Annita Montrény-Lesvignes

-         Plutôt pour les Sioracois Anne-Marie Lavelle-Bourdet  05 53 31 61 85

-         Pour tous au :

                              03 89 48 81 75 Lydie Chies-Keller roland.keller123@orange.fr

                              05 53 29 07 50 ou  06 52 88 10 74 Pierre Fabre.  pierrefabre@infonie.fr

 



25/08/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres