Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les chevreuils en balade printanière à La Croix

Aujourd'hui sortons des dossiers qui fâchent. Essayons de jouir de reposantes images bucoliques et printanières.

Bruno, il n'est jamais, intellectuellement, en repos, nous livre son émerveillement d'avoir pu depuis sa demeure croisienne pu voir les chevreuils s'approcher de ses vieux murs. Il nous présente sa fascination, sous la forme d'un conte, qui pourrait pleinement satisfaire les enfants du cours préparatoire, à ceci près que son récit en images est une narration bel et bien réelle et n'est pas une imagination fictive pour émerveiller. 

C'est toujours un plaisir de voir ces cervidés, hôtes de nos ultimes reliefs forestiers*, donner à la nature les belles images, toujours fugitives, de leurs évolutions dans  nos bosquets ou dans les champs. On a, certainement, plus de sympathie pour eux en les observant gambader dans la nature que lorsqu'on se rend compte parfois de certaines décapitations qu'ils ont menés pour s'alimenter mais la nature sans les animaux  libres serait-elle la nature idyllique à laquelle nous aspirons tous !

N'oublions pas que nos ancêtres ont imaginé la taille des arbres en s'appuyant sur l'observation des renaissances des rameaux décapités par les animaux. Les chevreuils par leur flair et leur ouïe extrêmement fine détectent le moindre danger. Pour tous les passionnés de la nature il fait preuve de beaucoup d'empathie et, grâce aux livres d'enfants qui ouvrent cette perception affective, celle-ci heureusement est intergénérationnelle.

 

 * D'aucuns ne veulent point voir que lez espaces forestiers de feuillus sont massacrés pour permettre l'implant de résineux qui hypothèquent notre environnement.

 

_______

 

 

Par une douce fin d’après-midi en ce début de printemps j’ai eu la visite surprise de deux magnifiques chevreuils, lesquels plein de hardiesse, se sont approchés carrément devant ma maison. Puis, le plus tranquillement du monde, ils se sont mis à déambuler sur un petit carré d’herbe fraîche et de pissenlits situé entre ma maison et un champ de labour. Comme j’ai toujours mes appareils photographiques à portée de main je me suis mis à les "shooter" tout en les observant. Un véritable régal visuel qui a duré une bonne dizaine de minutes. Ce n’est pas la première fois qu’ils osent s’aventurer si près de mon domicile. Il me plaît de penser qu’ils sentent n’avoir rien à craindre de ma part car je ne suis qu’un "chasseur d’images".

 

Bruno Marty

 

 

 

Cliquez sur les images

 

 

 

Blog - Photo 01.jpg

 

Un des deux chevreuils attentif et scrutateur dans son approche vers mon habitation.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 02.jpg

 

"C’est bon ! On peut y aller" semble-t-il dire à son compère.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 03.jpg

 

Les voilà tous deux cherchant leur pâture sur un parterre d’herbe bien fraîche.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 04.jpg

 

Les fleurs de pissenlits ont l’air de leur plaire.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 05.jpg

 

Un chevreuil hybride avec de belles cornes ? Ici, pas de montage photographique ; c’est ce que j’appelle la "chance du photographe". Tous thèmes et reportages confondus, cela m’est arrivé plusieurs fois dans ma carrière.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 06.jpg

 

Les chevreuils dans leur mouvement esthétique et leur attitude toujours gracieuse.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 07.jpg

 

Une dernière posture aux aguets…

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 08.jpg

 

…"Bien ! On y va maintenant".

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 09.jpg

 

Une fois rassasié les deux quadrupèdes sont repartis vivement à travers champs en gambadant et faisant des sauts de façon caractéristique avec leur arrière-train pour aller rejoindre les bois.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Photo 10.jpg

 



29/03/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres