Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les démons de soeur Philomène.

 

MONPLAISANT

 

Culture et histoire.

Conférence de Jean-Luc Aubarbier.

 

11 février à 20 h 30. 

 

 

 

Cette conférence organisée par l'A.N.A.C.R de Belvès, qui a élu domicile à la Maison commune de Monplaisant, est susceptible d'être reportée si les routes secondaires et voies communales demeuraient impraticables à cause du gel et du verglas.

Dans cette hypothèse le report serait annoncé ce vendredi.

 

Ce sera la première animation à la nouvelle mairie de Monplaisant, présentée aux Monplaisanaises et Monplaisanais le 15 janvier dernier. Une occasion pour le public externe à la commune de découvrir cette superbe maison commune avec sa merveilleuse salle des mariages qui servira pour les manifestations culturelles diverses et les conférences.

 

 

 

 

Depuis le 18 janvier le film "Ici bas" de Jean-Pierre Denis passe dans les salles. Ce film poignant, où Céline Salette fut bouleversante, nous plonge dans la tourmente d'une histoire dramatique qui, hélas, s'inspire d'une histoire réelle. Le romancier, conteur et historien Jean-Luc Aubarbier, bien entendu, ne peut avoir connu la religieuse qui fut l'héroïne de cette histoire.

 J-Luc Aubarbier.

 

Il a eu bien du mal à trouver les ultimes témoins de ce douloureux chapitre de la Résistance qui troubla le nord du Périgord. Il a cependant rédigé une œuvre romanesque, " Les démons de sœur Philomène", pour relater cet épisode dramatique.

Jean-Luc Aubarbier, ce samedi 11 février, à 20 h 30, sera le premier conférencier à intervenir dans la toute nouvelle salle de la mairie overte au public depuis un mois. Le romancier explore ce drame en situant sa complexité. Des lettres anonymes adressées à la Kommandantur, interceptées par hasard par la Résistance, un autre hasard extraordinaire qui permet de découvrir sa rédactrice, une religieuse doucereuse qui a eu une liaison passionnée avec un prêtre, celui-ci l'abandonna, un milieu de résistance où s'entremêlaient l'Armée secrète, plutôt catholique, et les F.T.P.F, dominés par les communistes, servaient de pistes pour cette douloureuse affaire authentique.

 

La malheureuse religieuse, jugée par la Résistance, abandonnée par le clergé au bras séculier de la "justice" des hommes, sera exécutée par des partisans  troublés par cette jeune femme, énigmatique et séduisante au demeurant, qui fascina jusqu'au bout.

  

 

Une histoire d'amour atypique et trahi, de surcroît vécue par une religieuse, dans une époque indécise, avec pour toile de fond le maquis de Violette piégé au Pont de Laveyras, proche de Lanouaille, voila de quoi écrire un superbe roman dramatique.

Cette conférence de Jean-Luc Aubarbier sera complété par une intervention de Jean-Paul Bedoin, professeur d'histoire et responsable départemental de l'ANACR.

Jean-Paul Bedoin.

 

L'entrée libre de cette soirée, bien entendu, permettra d'échanger ave Jean-Luc Aubarbier qui dédicera ses ouvrages à ses lecteurs.

 

Photos Pierre Fabre.

 



06/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres