Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les scoops du comité de lignes

 

 

 

Le BUISSON-de-CADOUIN

Les scoops

de la réunion du Comité de lignes

 

Ce jeudi 18 octobre  le Comité de lignes 2018 a reçu au Pôle d'animation culturelle du Buisson une kyrielle de maires, d'élus, d'animateurs de la vie citoyenne et de clients des TER.

 

Annick Goujon ouvre la comité.jpg
C'est Annick Goujon, première maire-adjointe, qui a ouvert les travaux de ce comité de lignes. Son intervention liminaire constitua une interrogation sur le devenir de la présence ferroviaire dans cette localité dont l'âme est cheminote comme celle de l'échevine de cette cité.
Annick Goujon

 

Le point de presse, prévu à 17 h, n'a pas eu lieu. Jacky Emon, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine délégué aux TER et à l'intermodalité, retenu par une réunion en amont, arriva très tardivement au Buisson bien après l'ouverture des dissertations du Comité de lignes.

 

On retiendra que le Conseil régional consacrera un budget de près de 344,2 M€ et qu'il estime améliorer le service offert. Par ailleurs on notera que la régénération de l'axe Libourne-Bergerac est lancée.  Cette rénovation introduira de multiples sujétions au plan de transport du 2 janvier au 30 septembre 2019. Les autocars de substitution devraient cependant maintenir les dessertes.

 

C'est, malheureusement, à ce prix là que l'on rétablira la vitesse à 120 Km/h contre 100 Km/h actuellement. NDLR gain maximum de 5 à 6 minutes de Libourne à Bergerac.

 

Tribune pendant l'intervention de Jacky Emon.jpg

 

 

La tribune pendant l'intervention de Jacky Émon. 

 

Deux grandes nouveautés. Sarlat sera connecté à Périgueux via Le Buisson avec 3 allers-retours en semaine et 2 le dimanche. Une expérimentation sera menée entre Bergerac et Mussidan, en autocar, 2 allers-retours en semaine. Cette relation permettra une connexion avec les TER Périgueux-Bordeaux.

Parmi les personnalités présentes on entendit les remarques du maire de Mauzac, dont le point d'arrêt est devenu peau de chagrin, du maire de Ste Foy-la-Grande qui fit remarquer les lézardes du partenariat pour le financement. Le président Martinet, Périgord rail +, émit des remarques de fonds et plusieurs agents S.N.C.F sont intervenus pour la sauvegarde des points de vente. L'intervenant de la CGT fut chaleureusement applaudi pour son vibrant plaidoyer sur les présences humaines tandis que dans la salle on entendait, ça et là, des bruissements de personnes qui ne comprennent pas qu'internet supplante certaines ventes qui devraient rester accessibles aux guichets.

 

La politique tarifaire régionale s'enrichit avec, notamment, l'introduction d'un créneau pour les groupes scolaires à partir de l'euro symbolique par voyageur.

 

 

maire ste foy.jpg





Maire de Mauzac.jpg


Christophe Chalard,

maire de Ste Foy-la-Grande

Patrice Masnéri,

maire de Mauzac et Grand-Castang

J-F Martinet.jpg

Intervenant CGT.jpg

J-François Martinet,

psdt Périgord Rail +

Un interlocuteur militant de la C.G.T

 

 



19/10/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres