Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Lundi il sera trop tard

 

 

 

 

Pour les indécis et retardataires il reste jusqu'à dimanche pour s'incrire pour le repas des blogueurs, tablée béarnaise suivie du partage de la galette, moment convivial du dimanche 5 janvier . 

 

Le déjeuner convivial après la réunion.

 

https://terres-de-nauze.blog4ever.com/la-reunion-annuelle-des-blogueurs-de-terres-de-nauze-est-fixee-au-5-janvier-2020

 

Celui-ci sera à la petite salle associative de la mairie de Monplaisant. Il réunira celles et ceux qui souhaiteront y aller. Participation pour l'intendance 12 € par convive.

Inscription dernier jour 15 décembre.

 

Contact 05 53 29 07 50 ou  06 52 88 10 74

 

terresdenauze@gmail.com

 

 

P1130139

 

 

Carvès. La chorale d'Éscouta si plau, au premier rang à droite du pupitre, à gauche sur l'image José Veron-Durand, chef de chœur. Photo Pierre Fabre.

 

Nos amis gascons, qu'ils soient de la Bigorre, du Béarn ou de la Chalosse apprécient les repas paysans où le plat unique est la garbure. Que l'on se rassure ce plat constitue, à lui seul, un excellent et riche repas ! Là il sera suivi de la galette.

Dans la tradition gasconne, depuis Gaston Phébus, pour se séparer, par exemple à l'issue d'un convivial repas associatif, il est de bon ton de chanter debout le "Se canto". Pourquoi debout ? C'est parce que ce très beau chant, d'aucuns se plaisent à l'imaginer écrit par Gaston Phébus, lui-même,  à l'endroit de son épouse, aux fins de se faire pardonner de son (ses) infidélité(s) de l'autre côté des Pyrénées est considéré comme l'hymne de l'Occitanie.

 

L'image ci-dessus remonte à 2007 quand la chorale béarnaise d'Éscota si plau  [Écoute-s'Il-Pleut, d'Angaïs]  est venue à Écoute-s'Il-Pleut, hameau de triangulation saint-germano-carvéso-sagelacois. Là, après avoir apprécié le diner servi par le comité des fêtes, en au revoir, elle a entonné un vibrant "Se canto" pour quitter la salle des fêtes de Carvès.

 

  

  • *  Personne ne peut  affirmer, avec certitude, que Gaston Phébus a bien été le compositeur du "Se canto" mais cette bien vieille chanson remonterait à l'époque où il guerroyait pour unifier les Pyrénées. Ceux qui l'imputent à Phébus opinent pour un chant d'amour de contrition du seigneur des Pyrénées à l'endroit de son épouse.. En Espagne il aurait commis bien des infidélités à son épouse.  

 

  • ** Cette chorale pendant une trentaine d'années s'est produit dans de nombreux pays européens et, ainsi, fut messagère de la culture occitane.


12/12/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres