Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Marina tient à user de son droit de réponse.

 

 

Je précise, une nouvelle fois, que ce blog est ouvert à toutes les personnes qui veulent exprimer un point de vue sous réserve du respect des sensibilités différentes.

Le billet d'humeur de Carine fut présenté avec conviction tout comme la réponse de Marina. Que l'on n'attende pas que je prenne, sur ce blog, position en faveur de l'une ou de l'autre ! À mon sens elles soutiennent, l'une et l'autre, des argumentations parfaitement respectables.

 

Pierre Fabre

 

Le droit de réponse permet, en France, à toute personne, physique ou morale, "nommée ou désignée" de faire publier sa version des faits.

Ce droit existe en France, en fonction des médias, depuis la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881

 

Marina Caussade, la jeune permanente directrice pédagogique de l'Espace Enfance de Belvès, interpellée par le billet d'humeur de Carine Fondu entend user du droit de réponse.

 

Précisons que Marina est à l'Espace Enfance de Belvès depuis depuis 2005 et qu'elle en a pris la direction il y a déjà plusieurs années. Marina est maman de deux jeunes enfants.



marina caussade.jpg
Marina Caussade

 

_____________

 

 

Madame Fondu,

 

Je m’appelle Marina et je suis la directrice pédagogique du centre de loisirs de Belvès. Je me permets de vous répondre car je ne vous cache pas que je suis très vexée pour votre billet d’humeur et mon honneur professionnel et celui de mes collègues animateurs sont quelque peu ébranlés.

Pour répondre à votre question, oui, nous tentons de mettre des intérêts éducatifs derrière nos actions ; comme tout accueil de loisirs, notre travail vient s’inscrire dans différents projets (éducatif, pédagogique...). Je vous mets en pièces jointes le projet d’animation « de la belle époque aux années folles », afin que vous ayez une vue d’ensemble des objectifs de celui-ci (nous ne l’avons pas glissé dans l’enveloppe par soucis d’économie de papier, geste écologique oblige à notre époque). Par exemple, vous constaterez que l’été prochain sera consacré à « la belle époque », avec pour base de travail les œuvres de Jules Vernes (mis à l’honneur dans la partie « discoveryland » de Disneyland Paris). Certes je vous l’accorde, l’intérêt culturel est « moindre » par rapport à celui que la visite des monuments de Paris représente. Mais si nous tentons quotidiennement de mettre du sens dans les animations que nous proposons, nous plaidons coupable quant au fait de vouloir donner l’opportunité à des enfants, qui ne pourraient peut être pas dans d’autres circonstances, de s’amuser dans l’un des plus merveilleux parcs d’attractions du monde.

Concernant ce fameux courrier, si la démarche vous a paru maladroite, nous vous présentons toutes nos excuses. Nous aurions seulement préféré comme indiqué dans notre lettre, que vous contactiez l’équipe d’animation qui vous aurez présenté le projet avec plaisir. Je tiens à vous précisez que ce courrier a été rédigé et recopié par des enfants du centre avec le concours de leurs animateurs.

De plus ce qui n’apparait pas sur le papier, c’est tous les efforts, l’investissement, tout le bénévolat fourni par une équipe passionnée par le métier d’animateur (les spectacles, les marchés de Noël, la vente des chocolats de pâques, la braderie, les rollers party…). Une équipe qui ne rechigne jamais à venir sur son temps personnel notamment pour récolter des fonds pour l’organisation d’un séjour à Paris et ce, uniquement pour le plaisir des enfants. Je vous rassure donc, la chemise des animateurs n’est pas mouillée, elle est trempée…

 

Cordialement.

 

Marina Caussade

 

 

_____________

 

 

 

n° 1.jpg
 

 

 

 

 

 

SEJOUR A PARIS

 

Pourquoi un séjour et pourquoi Paris ?

 

 

 

Il y a longtemps que les animateurs de l’accueil de loisirs souhaitent mettre en place un séjour pour les enfants, comme cela peut se faire dans les structures voisines. Organiser un séjour représente une quantité de travail importante pour une équipe d’animation, en plus des projets menés tout au long de l’année. Le thème « de la Belle époque aux années folles » s’étalant sur quasiment deux années, les animateurs y ont vu une opportunité pour avoir plus de temps pour monter un séjour. Aussi, le temps de préparation étant assez long, cela permettra aux animateurs d’impliquer fortement les enfants autour de ce projet.

 

La destination de Paris a été proposée par les animateurs aux enfants, en leur expliquant le lien qui pourrait être établi entre le thème du projet et le lieu choisi.

 

  

Nos objectifs par rapport à ce projet :

 

 

  • Mobiliser les enfants autour d’un projet commun et les investir dans celui-ci (récolte de fonds, mise en place de manifestation (paniers de pâques, bracelets magiques, marché de noël, ventes de gâteaux…))
  • Rendre les enfants acteurs de leurs loisirs
  • Permettre aux enfants de découvrir des monuments incontournables de la capitale de leur pays (musée du Louvre, tour Eiffel, Montmartre)
  • Etablir un lien entre les thèmes abordés au centre et les visites prévues (
  • Se divertir par le biais d’un voyage
  • Favoriser l’autonomie des enfants
  • Proposer un séjour de qualité à moindre coût pour les familles

 

A qui est destiné ce séjour ?

 

  

 Les enfants lors du séjour devront être âgés de 7 ans et demi révolus. Les enfants fréquentant régulièrement le centre de loisirs auront la priorité sur les inscriptions.

 

 

Quand aurait lieu le séjour?

 

  

La semaine du 05/08/19 au 09/08/19 inclus, soit cinq jours au total.

 

 

 

Programme du séjour :

 

 

 

J1/
Voyage jusqu'à Paris en car. Pique-nique en route, fourni par les familles. Tour de Paris guidé en autocar des principaux monuments. Dîner à la cafétéria et nuit à la MIJE (Maisons Internationales de la Jeunesse et des Etudiants (auberge de jeunesse)), quartier du Marais

 

 

 

J2 /

 

Petit déjeuner à la MIJE. Visite guidée des Grands Chefs d'œuvre du musée du Louvre. Déjeuner en cafétéria aux Tuileries. Découverte d'un quartier, à pied, avec un guide : L'Ile de la Cité, ou Montmartre, ou le Quartier Latin, ou le Marais... Dîner à la cafétéria et nuit à la MIJE.

 

 

 

J3 /

 

Petit déjeuner à la MIJE. Montée au 2e étage de la Tour Eiffel. Déjeuner panier-repas au Trocadéro. Croisière sur la Seine. Dîner à la cafétéria et nuit à la MIJE.

 

 

  

J4/

 

Départ en car de la MIJE vers Disneyland. Petit déjeuner fournit par le centre de loisirs. Journée à Disneyland. Pique nique fournit par le centre de loisirs. Repas au Rainforest café et nuit à l’hôtel cheyenne.

 

 

  

J5/

 

Petit déjeuner à l’hôtel cheyenne. Journée à Disneyland (déjeuner au disney village « Earl of sandwich »). Départ pour Belvès en fin d’après midi (diner sur le chemin du retour). Fin du séjour.

 

 

 

 

 

COUT PREVISIONNEL pour 30 enfants et 6 adultes :

 

 

  • Voyage en autocar : 3047€
  • J1/J2/J3 « Paris éternel » avec l’association MIJE en demi-pension, visites comprises : 210€ x 37 = 7770€

 

J4/J5 « Disneyland » (entrées aux deux parcs+nuit à l’hôtel+repas du jeudi soir) : 6305,58€

 

 

  • 1 déjeuner J5 au « Earl of sandwiches »: (7,50€ x 30) + (13,50€ x 7)= 319,5€
  • diner du J5 au Mc Donald : 10€ x 37 = 360€
  • 1 pique nique fourni par le centre de loisirs : 2,50€ x 37 = 92,5€
  • 1 petit déjeuner fourni par le centre : 1,20€ x 37 = 44,40€
  • 5 goûters pour 37 personnes : 80€

  

 

COUT TOTAL DU SEJOUR : 18 019€ (soit 600€ par enfant)

 

 

  • Participation des familles : 250€ par enfant soit 7500€
  • Apports manifestations diverses du centre de loisirs :
    • Ø Epargne livret A (manifestations antérieures à 2018) : 548€
    • Ø Spectacle douce France : 189€
    • Ø Marché de noël 2018 : 461€
    • Ø Rollers party : 359€
    • Ø Opération « paniers de pâques » : 363€
    • Ø Braderie : 269€
    • Ø Ventes de bracelets magiques : 252€

 

 

Somme à récolter : 8078€

 



27/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres