Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Muriel a réuni l'ANACR pour les vœux

 MONPLAISANT

 

Muriel Delmas.JPG

Muriel Delmas, présidente locale de l'ANACR a réuni, le 18 janvier, le bureau pour les vœux et aussi pour remettre les cartes de l'association aux collecteurs.

 

Serge Righi, es qualité de secrétaire, a suivi cette première réunion de l'année 2019.

Muriel Delmas

 

 

 

 

Quelques rappels.

Le mémorial. Il y a un gros septennat l'association rechercha un site pour implanter un mémorial afin de pouvoir, d'une part, pérenniser le souvenir des partisans de notre bassin de vie emportés par les exécutions assasinnes de la soldatesque du Reich et, d'autre part, d'être le plus proche possible des lieux tragiques. Il fallait que le site soit sur le domaine public et, autant que faire se peut, s'impose visuellement pour les passants et les automobilistes. Vaurez, proche de Landrou et de Fongauffier, aurait pu être le lieu idéal mais ce hameau n'avait pas d'espace public favorable à cet implant. Belvès, intra-muros, se trouve à l'écart des flux routiers de la R.D 710. Il paraissait néanmoins souhaitable d'être au plus près de la cité de Belvès pour son côté vivant et touristique. Le rond-point de Fongauffier, proposé par Jean-Michel Escudier, l'ingénieur de l'équipement de l'époque, sembla être le lieu de recueillement sécurisé idéal.

 

L'association a dû changer d'intitulé. Il y a 3 ans le maire de la commune pivot, Belvès, a modifié le toponyme de la localité pour Pays de Belvès. On ne pouvait, par ailleurs, continuer à s'appeler comité cantonal  de Belvès car le canton de Belvès n'existe plus. Ces aléas ne sont, bien entendu, pas du fait d'une quelconque initiative de l'association mais il a bien fallu s'adapter. Plusieurs réticences, alors, ont été formulées pour l'abandon d'une longue histoire avec Belvès au cœur de l'intitulé, notamment du coprésident Jean-Claude Eymet qui y était profondément attaché. "On" a disserté à l'époque pour, éventuellement, emprunter la terminologie "Pays de Belvès" mais elle n'a pas été retenue car dans l'ancien canton de Belvès il y a diverses communes qui, pour le moment, ne sont pas partie prenante pour  s'inscrire dans ce schéma. Citons Cladech, Grives, Siorac, Monplaisant et Sagelat. Il fallait donc trouver un lien assembleur qui ne soit pas une quelconque allégeance pour qui que ce soit. C'est donc Val de Nauze qui a été retenu. A-t-on bien fait, c'est certainement discutable et c'est l'avenir qui le dira !

 

Partis pour 2019.

 

Contact avec le collège. L'association, depuis la direction de Denise Montagne, a toujours travaillé avec le corps enseignant tant pour le secondaire que pour le primaire. Les travaux menés par Marie-Claire Dardevet, professeur d'histoire, méritent d'être soulignés et rappelés. Le bureau va solliciter un rendez-vous avec la direction du collège pour aborder les chantiers de l'année en cours et parler de la présence des collégiens à la cérémonie du 27 mai. Pourra-t-on constituer, comme les années précédentes, une chorale pour donner une tonalité juvénile à notre hymne national… c'est une des questions qui sera posée.

 

Quel maire sera l'hôte d'accueil lors de la cérémonie du 27 mai. Depuis que le 27 mai est devenu l'unique cérémonie de la Résistance dans notre bassin de vie chaque année un maire est choisi pour être l'hôte d'accueil de ses collègues et pour prendre la parole pour tous les élus présents.  Les maires de Sagelat, Monplaisant, Belvès, Siorac, Castelnaud, Le Coux et Castels ont donc, à tour de rôle, été les guides de cette journée. Pour cette année 2019 le bureau va proposer à Serge Ohrand, maire de Larzac, qui a annoncé qu'il ne sollicitera pas sa reconduction, de présider cette année pour ce devoir du souvenir. Serge, par ailleurs, a répétitivement démontré son attachement à cet hommage dû aux partisans.

 

Quelle corporation sera cette année à l'honneur. Après avoir mis à l'honneur, en 2017, les gendarmes qui ont pris part à la Résistance et l'an dernier les sapeurs-pompiers volontaires dont les fondateurs du collectif local étaient quasiment tous issus des rangs de la Résistance il a été décidé, pour 2019, de retenir les postiers qui ont couvert la mouvance frondeuse dont, post-mortem,  une employée de la poste de Belvès qui a pris d'énormes risques. En 2020 nous honorerons les cheminots, dont Irénée Crestou, abattu par les nazis.

 

La plaque de Paulin Dubeau. La plaque posée pour Paulin Dubeau, maréchal des logis chef,  complice de la Résistance a été retirée. On avait cru à une mauvaise manipulation. Il s'agirait plutôt d'un odieux acte de vandalisme. Cette plaque est en cours de remplacement.

 

galette ANACR.jpg

 

On a partagé la galette et beaucoup apprécié les chocolats élaborés par Bernard Grenier. Photo Pierre Fabre 



19/01/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres