Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

On n'a pas tous les jours 20 ans.

 

 

Cette jeune étudiante n'est connue que d'une toute petite poignée de lecteurs de ce blog.

 

Elle vit dans la périphérie de la métropole occitane des Raymond. Venue, l'été dernier, pour travailler dans le Périgord de ses grands-parents paternels elle échappa à un accident. Là elle apprécia la délicatesse du premier élu du castrum belvésois, la gentillesse de nos jeunes sapeurs-pompiers et l'attention des gendarmes.

 

Elle est la fierté de ses parents et est, aussi, un des cinq contentements de sa mamy, en escapade dans le pays des Incas, et de son papy, casanier à l'envi sur sa colline natale. Beaucoup de blogueurs peuvent avoir une petite idée...

 

 

Rien ne les empêche, s'ils le veulent, ce 5 décembre, de souhaiter à Juliette le plus bel anniversaire qu'il soit. 

 

  

Sans titre 1

 

 

La très belle chanson de Charles-Ferdinand Pothier, musique de Léon Raiter, 1934 a maintenant 85 ans. Probablement elle est totalement inconnue de la jeune sportive qui cherche à garder son équilibre sur une eau montagnarde bien agitée et n'a jamais entendu Berthe Sylva entonner cette fort belle chanson des années 30.

 

« On n'a pas tous les jours 20 ans »

 

L’atelier de couture est en fête
On oublie l’ouvrage un instant
Car c’est aujourd’hui qu’ Marinette
Vient juste d’avoir ses vingt ans
Trottins, petites mains et premières
Ont tous apporté des gâteaux
Et Marinette, offrant le porto,
Dit, joyeuse, en levant son verre

On n’a pas tous les jours vingt ans
Ça nous arrive une fois seulement
Ce jour-là passe hélas trop vite!
C’est pourquoi faut qu’on en profite
Si le patron nous fait les gros yeux
On dira "Faut bien rire un peu!
Tant pis si vous n’êtes pas content
On n’a pas tous les jours vingt ans!"

Le patron donne congé à ses petites
Et comme le printemps leur sourit
A la campagne, elles vont tout de suite
Chercher un beau petit coin fleuri
Dans une auberge, en pleine verdure,
Elles déjeunent sur le bord de l’eau
Puis valsent au son d’un phono
En chantant pour marquer la mesure

On n’a pas tous les jours vingt ans
Ça nous arrive une fois seulement
C’est le plus beau jour de la vie
Alors on peut faire des folies
L’occasion, il faut la saisir
Payons-nous un petit peu de plaisir
Nous n’en ferons pas toujours autant
On n’a pas tous les jours vingt ans!

Tous les amoureux de ces demoiselles
Sont venus le soir à leur tour
Et l’on entend sous les tonnelles
Chanter quelques duos d’amour!
Passant par là, prêtant l’oreille,
Un bon vieux s’arrête en chemin
A sa femme, en prenant sa main,
Lui dit "Souviens-toi ma bonne vieille...

On n’a pas tous les jours vingt ans
Ça nous arrive une fois seulement
Et quand vient l’heure de la vieillesse
On apprécie mieux la jeunesse
De ce beau temps si vite passé
On n’en profite jamais assez...
Et plus tard on dit tristement
On n’a pas tous les jours vingt ans!"


04/12/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres