Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Regard sur les municipales ; aujourd'hui St Germain-de-Belvès.

 

Les Saints-Germinois, vont comme beaucoup de citoyens ruraux de l'Hexagone, devoir se rendre aux urnes pour élire, sans la moindre latitude de modulation, leurs conseillers municipaux.

 

St Germain a très souvent voté pour une liste unique et la dernière élection un peu mouvementée, tout en étant parfaitement digne et correcte, remonte à 2001.

 

St Germain a perdu deux maires, en cours de mandat, au cours du siècle précédent. Henri Capadaud, le 12 décembre 1919, jour de la première traversée aérienne du Sahara, fut victime d'un accident de voiture hippomobile. Il avait conduit la gent féminine de sa demeure de Marcousin au bourg quand l'accident s'est produit. Henri Capadaud ne fut maire de St Germain que 205 jours. Le 9 décembre 1960 s'est éteint Pierre Chinouilh. Il fut maire de St Germain pendant 13 ans.

 

 

Rappelons les noms des maires de St Germain depuis l'après guerre de 14/18.

 

Henri CAPADAUD du 19/5/au 10/12/19

Antoine-Henri BOUSSAT du 10/12/19 au 2/11/47

Pierre CHINOUILH du 2/11/47 au 9/12/60

Marcel PASSERIEUX du 22/1/1961 au 9/2/73

Gilbert NICOLAS du 9/2/73 au 19/3/89

Maxime CARVES jusqu’au 24/3/2001

 

Trombi St Germain recadré.jpg

 

Chères Saint Germinoises et chers Saint Germinois,

 

C’est avec une équipe partiellement renouvelée que nous nous présentons à vos suffrages les 23 et 30 mars prochains.

 

Les élections municipales sont un temps fort de la vie communale. La commune demeure l’entité administrative la plus proche de vous. Le maire, ses adjoints et les conseillers municipaux restent vos porte-voix auprès de la communauté de communes, du conseil général, régional et de l’Etat. Les collectivités territoriales ont beaucoup évolué ces dernières années. Et le changement est loin d’être abouti. Les communautés de communes de Belvès et de Saint Cyprien se sont regroupées en ce début d’année. La nouvelle communauté a pris de nouvelles compétences : les écoles mais aussi les routes. Pour la voirie, nous avons à Saint Germain environ18 Km de voies revêtues. Nous ne serons plus totalement décisionnaires des travaux. Si la commune souhaite faire plus de travaux routiers que la décision communautaire, la commune devra supporter  50% du montant de ces travaux supplémentaires.

 

Il est donc important de se faire entendre dans cette nouvelle entité où 41 délégués siègent et seulement un représentant pour notre commune et un suppléant. Les décisions sont en fait très largement déjà orientées par les décisions prises par le bureau. Jean-Pierre Passerieux siège actuellement au bureau en tant que vice-président en charge des bâtiments communautaires.

 

Nous avons durant nos deux derniers mandats porté des projets dans l’intérêt de notre commune. En 2008, nous vous avions notamment  proposé :

-         d’aménager la mairie pour pouvoir accueillir des personnes à mobilité réduite

-         de procéder à l’aménagement du cimetière et de ses abords

-         et de valoriser le petit patrimoine : les lavoirs et les fontaines

Ces trois projets ont été réalisés et financés grâce en partie à des subventions départementales, régionales, d’Etat mais également européennes. Comme vous l’avez sûrement vu, nous avons même dû en faire un peu plus au cimetière. Le mur d’enceinte s’étant écroulé sur sa partie la plus haute. Les études que nous avions commandées pour l’aménagement du village ne nous ont pas donné satisfaction tant sur le plan esthétique que financier. Nous avons préféré garder telle quelle l’authenticité de la place. Le programme d’investissement routier a également été maintenu durant ce dernier mandat.

 

Deux conseillers ont décidé pour des raisons personnelles de ne pas se représenter. Nous remercions Gisèle Gorse et Frédéric Friconnet pour leur dévouement. Notre équipe accueille Monique Lemonnier (retraitée habitante du Ségalat Haut) et Thomas Labrousse (facteur habitant au Salvayou). Nous leur souhaitons la bienvenue et espérons qu’ils recevront également votre confiance.

 

Nous continuerons à suivre, comme nous l’avons fait lors de nos premiers mandats, le dossier de l’assainissement collectif de Lolivarie. Ce projet est de compétence communautaire et il est malheureusement hypothéqué par des financements de plus en plus rares.

Depuis la création de la nouvelle communauté de communes, nous n’avons plus de personnel communal dédié à l’entretien. Un contrat avec la communauté de communes nous assure des prestations d’entretien par du personnel communautaire. Nous en percevons d’ores et déjà les limites (disponibilité, coût, suivi,…). Aussi, nous proposons dans un premier temps d’engager un jour par semaine une personne en charge de cet entretien courant des espaces et de locaux. Par ailleurs, nous avons obtenu des financements pour la réfection de toitures (partie de la salle des fêtes et préau de l’ancienne école). Ces travaux pourraient être réalisés dès cette année. En 2015, nous vous proposons de continuer à mettre aux normes notre protection incendie en mettant en collaboration avec la commune de Marnac une réserve incendie entre Boussaguel et le Brésil. L’essentiel des gros investissements ayant été réalisé, notre programme de travaux devrait s’alléger si vous nous accordez ce troisième mandat. Notre fond de roulement devrait nous permettre d’assurer avec sérénité le remboursement des annuités d’emprunt encore à charge. L’année dernière nous avions diminué les taxes de 16 % pour faire réduire l’impact de l’augmentation fiscale communautaire. C’est dans ce même esprit que nous maîtriserons la fiscalité à venir.

 

 

______________________________________________________

 

 

 

Demain : Le pèlerinage laïque des collégiens à Oradour.

 



11/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres