Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

St Germain-de-Belvès une commune périgordine tranquille et authentique

 

 

St GERMAIN-de-BELVÈS

 

Une commune périgordine tranquille et authentique

 

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES  

 

00 + Vignette d'appel - Saint-Germain de Belvès blog

 

 

St Germain, le nôtre, historiquement s'est appelé, sous l'Ancien Régime, Saint Germain puis Saint Germain-de-Berbiguière.  Quand les turbulences révolutionnaires voulurent laïciser les hagiotoponymes cette entité devint pour une très courte période Mongermain, en un seul mot et sans t central, à la formation des cantons c'est Saint Germain-de-Belvès qui fut adopté.

C'est un détail de la toute petite histoire qui  aurait été le lien avec Belvès. Le 10 février 1880  le conseil municipal saint-germinois, par délibération, valida l'idée de disposer d'un bureau de tabac parce que le bureau le plus proche était à Cladech, à 4 Km de là. Saint Germain étant à 8 Km de Belvès. La commune était bien rurale mais, néanmoins, d'une certaine importance. Elle venait de se trouver dépossédée de son office notarial et de perdre son fonctionnaire du trésor. L'office notarial partit, à cette époque, à Belvès et les percepteurs de Belvès et Siorac se sont partagés l'héritage de  la perception saint-germinoise.

Les saint-germinois opinèrent qu'ils se trouvaient sur l'itinéraire de livraison des bureaux de tabac et que la fourniture de leur bureau n'entraînerait aucune dépense supplémentaire pour le ravitaillement.

Le bureau ouvrit ses portes le 26 avril 1880, pour une courte période dans le périmètre de Goursat, avant de rejoindre le village. 

Le toponyme de Saint Germain aurait prit appui sur Belvès pour ce petit détail de la toute petite histoire.

Pour certains la genèse du toponyme de Saint Germain-de-Belvès serait concomitante à celle de la création des cantons, soit en 1790. Cela parait cohérent dans le droit fil de l'abandon du toponyme de Mongermain. On notera que de 1833 à 1848 Belvès et Villefranche-de-Belvès, devenu du Périgord en 1893, étaient réunis par le même élu départemental soit Joseph de Commarque, 1833/39,  propriétaire de Daglan et François Delcer de Puymège, 1840/48, Percepteur des contributions directes, Juge de paix du canton de Villefranche-de-Belvès.

Après d'autres recherches nous reviendrons sur la confirmation de l'adoption du toponyme Saint Germain-de-Belvès.  

_____________ 

 

 

Le 9 avril 2017 Bruno et moi-même vous avons présenté un reportage sur Saint Germaind-Belvès.

 

Pourquoi retourner,  3 ans après, vers ce joli belvédère du limbe "nauzérois". D'aucuns pourraient dire pour se ressourcer en profitant du confinement. Ce serait certainement un thème qui mérite un nouveau regard mais il faut bien convenir que depuis 3 ans le lectorat a évolué, il s'est enrichi de nouveaux adeptes de ce bassin de vie où les résidents résistent encore à bien des nuisances de notre siècle.

 

Surprendre au printemps l'écoulement du Neufond, apprécier les charmes des vallons où pousse la lavande, aller à la recherche de cèpes printaniers, c'est pour ce printemps une latitude qui nous échappe, alors par la magie des images de Bruno revenons vers ces "pechs" saint-germinois, admirons ses gariottes,  ses pigeonniers et ses fontaines en attendant que la pandémie printanière ne soit qu'un souvenir.  

 

_____________

 

 

Notre ami Bruno Marty qui, par son civisme pointilleux, a tenu à différer son départ vers la Polynésie, après l'échéance présidentielle, a profité de ses mois de séjour périgordin, pour fouiller la terre de ses ancêtres. Il s'est émerveillé de toutes les richesses naturelles et patrimoniales de cette petite commune où l'eau est aussi précieuse que sur les reliefs provençaux de Pagnol et de Giono... ce qui explique la construction onomastique de Pessat. Elle dérive de "pech", sec. Les "pechs" étant, dans notre Périgord, des collines, en général sèches. Sur ces flancs escarpés, on surprend le village typique de St Germain, la chartreuse de Conty et celle de Marcousin qui partage ses eaux entre le Valech et le Colprunée. N'oublions pas, non plus, le saisissant hameau de Lolivarie. Dans ce décor, on surprend des pigeonniers typiques en pleine renaissance et de superbes fontaines, lieux parfaitement entretenus par les St Germinois qui, jadis, connaissaient le prix de l'eau. En bordure de parcelles, on s'émerveille, aussi, en découvrant les "gariottes", ces cabanes de pierre que, par erreur, on désigne du substantif provençal de "bories". La nature saint-germinoise offre de superbes panoramas ; et, autorisons-nous l'emprunt de la poésie de Jean Ferrat pour aller de plaines en forêts et de vallons en collines. Des hauteurs saint-germinoises, on surprend les crêtes de la rive droite de la Dordogne, bien sûr l'oppidum de Belvès et les bosquets sagelacois, ultimes écarts des lisières de la Bessède. C'est un peu de tout cela que Bruno a voulu nous faire profiter, avant de repartir dans l'autre hémisphère, là où la beauté de la nature revêt une parure, ô combien différente.

 

Pierre Fabre 

 

 *

 

Ma généalogie précise que mes ancêtres paternels descendent de la commune de Saint-Germain de Belvès. C’étaient des paysans originaires du hameau de PESSAT. Ces renseignements émanent des premiers registres d’état civil concernant le recensement des populations dont la création remonte à 1789-1790.

C’est mon oncle Christian Marty, Dr. troisième cycle et professeur d’histoire aujourd’hui retraité, qui l’a découvert lors de ses recherches pour écrire son livre "Les Campagnes du Périgord", première grande synthèse de géo-histoire sur le Périgord.

Cela m’a interpellé et j’ai donc décidé, en cette fin d’hiver, d’aller prospecter et arpenter longuement les chemins et autres "coins perdus" de cette commune.

Lors de mes pérégrinations, j‘y ai découvert une ambiance sereine, à la fois bucolique et paisible, des sites pittoresques et des paysages romantiques, propres à ce que je recherche dans ma quête photographique.

J’ai même rencontré les propriétaires actuels de l’ancienne grande ferme, sur le site même où ont vécu mes aïeux, à Pessat. Des paysans accueillants, maintenant à la retraite, avec lesquels j’ai pu échanger et qui m’ont fait visiter les bâtisses du corps de ferme.

 

 

Bruno Marty

 

 

 

01 - Saint-Germain de Belvès blog

 

Le bourg de St Germain, altitude 226 mètres

Photo © Bruno Marty

 

 

02 - Entrée hameau de Pessat blog

 

L'écart de Pessat où vivaient les ancêtres de Bruno. Sur la gauche, un rouleau lapidaire qui, jadis, servait pour l'écrasement du blé et, sur la droite, un mégalithe. 

Photos © Bruno Marty

 

 

03 - Pessat tryptique blog

 

Pessat a gardé toute son authenticité. Si le séchoir à tabac remonte au proche siècle dernier, tout ce patrimoine est multiséculaire et on peine à expertiser la datation gravée dans le linteau de l'étable.

Photos © Bruno Marty

 

 

04 - St Germain de Belvès - Aux environs de Pessat 01 blog

 

Les rouleaux de foin dans une prairie dominant le Colpruné. 

Photo © Bruno Marty

 

 

05 - Pessat - Ramassage des meules de pailles blog

 

Après l'hiver, les rouleaux de foin sont récupérés. Notons que cette méthode permet d'éviter de disposer de bâtiments de stockage avec  peu de perte de fourrage. 

Photos © Bruno Marty

 

 

06 - Pigeonnier Chartreuse de Marcousin blog

 

Un pigeonnier habitable proche de la chartreuse de Marcousin. 

Photo © Bruno Marty

 

 

 

07 - Goursat - La Coste blog

 

Goursat, demeure d'une vieille famille saint-germinoise, était, avant le phylloxéra, un vignoble conséquent. Le vin partait à Siorac d'où il était chargé sur des gabares, pour filer vers Bordeaux et Paris par la voie maritime. Le porche, coiffé d'une niche mariale,  ouvre une belle perspective. 

Photos © Bruno Marty

 

 

08 - L'Olivarie blog

 

Lolivarie est certainement le village saint-germinois le plus typique. Bruno a pris cette image printanière avec ses prunus en fleurs. 

Photo © Bruno Marty

 

 

09 - Pigeonnier à Goursat blog

 

Le premier pigeonnier à l'écart de Goursat. 

Photo © Bruno Marty

 

 

10 - Bambouseraie blog

 

La bambouseraie proche de Marcousin. 

Photo © Bruno Marty

 

 

11 - Goursat - Cabane en pierre blog

 

Il faut être à pied d'oeuvre pour surprendre, blottie dans un remblai, cette cabane de pierre sèche. 

Photo © Bruno Marty

 

 

12 - Pigeonnier à Goursat - La Coste blog

 

Le deuxième pigeonnier de Goursat. 

Photo © Bruno Marty

 

 

13 - Saint-Germain de Belvès blog

 

Le chemin de Pêtre. Le vignoble saint-germinois emporté par le phylloxéra est, ici, depuis peu, remplacé par une jeune noyeraie. 

Photo © Bruno Marty

 

 

14 - Goursat blog

 

Ces images pluri-décennales appartiennent au passé. Aujourd'hui, une rénovation patrimoniale est passée par là. 

Photos © Bruno Marty

 

 

15 - Croix datée à St Germain de Belvès blog

 

Le calvaire, daté, gravé et sculpté, tout près du bourg au bord du chemin de Lacombe. 

Photo © Bruno Marty

 

 

 

16 - Cabane en pierre à St Germain de Belvès blog

 

Ces images prises, il y a une trentaine d'années, entre la côte de Tire-Sec et la R.D n° 53, interpellent Bruno. Il n'a pas su retrouver cette gariotte. A-t-elle été soustraite de cette colline? 

Photos © Bruno Marty

 

 

17 - Pigeonnier à Pètre blog

   

Le pigeonnier habitable de Pêtre est superbement ceinturé d'un enclos en pierre. 

Photo © Bruno Marty

 

 

 

18 - Outillage blog

 

Outillage divers utilisé par les Saint-Germinois d'antan

Photo © Bruno Marty

 

 

19 - Saint-Germain de Belvès blog

 

Non, nous ne sommes pas en Provence mais bien à St Germain. Là, Bruno a voulu exploiter un graphisme bucolique printanier mettant en valeur la géométrie d'un champ de lavande. 

Photo © Bruno Marty

 

 

28

 

Non Stéphanie Monteil n'est pas une ambassadrice de la Haute-Provence, chère à Giono, mais une authentique saint-germinoise qui promeut la lavande sur ces reliefs des "pechs" où la cigale chante tout l'été.

Photo © Bruno Marty

 

 

20 - St Germain de Belvès 12 blog

 

Une imposante demeure du bourg saint-germinois dotée d'un pigeonnier carré et d'une terrasse recouverte. Les fleurs printanières jonchent la pelouse. 

Photo © Bruno Marty

 

 

21 - St Germain de Belvès 21

 

 

La fontaine saint-germinoise. Comme beaucoup de fontaines collinaires, celle de ce village est quasiment un sanctuaire de l'eau. Par mesure de prudence, l'indication "eau non potable" contrarie un peu les promeneurs de notre siècle. 

Photo © Bruno Marty

 

 

22 - St Germain de Belvès - Castagner blog

 

L'émergence de l'ancienne ferme de Castagner. 

Photo © Bruno Marty

 

  

23 - Pigeonnier chartreuse de  Conty blog

 

Le pigeonnier de Conty ceint d'un muret de pierre. 

Photo © Bruno Marty

 

 

25 - Hameau de Goursat blog

 

Ce flanc collinaire de Goursat était, jadis, planté de vigne. 

Photo © Bruno Marty

 

 

24 - Pont et ru à la Rouquette blog

 

Bruno, là, a été surpris par l'éphémère ru qui entaille la serre [une serre est un vallon sec] au dessus de Rouquette. Ce ru ne coule que quelques jours par an ; parfois, il demeure sec tout au long de l'année. Nos ancêtres, qui n'avaient pas l'habitude de créer de chantiers inutiles, ont cru pertinent de laisser à ce ru, très intermittent, le lit naturel qu'il s'est tracé et ont complété le décor de deux magnifiques ponts. Le pont ci-dessus est tout proche de la jonction avec le Valech. Il paraît permis de supposer que ces ponts se sont avérés impérativement nécessaires,  par la topographie des lieux, pour le franchissement du fossé par les charrettes. Quand les modestes ruisseaux pouvaient être franchis à gué, on se passait volontiers de construire des ponts. 

Photo © Bruno Marty

 

 

26 - Pont et ru à la Rouquette blog

 

Bruno a été impressionné par ce ru qui, lors de son écoulement, livre une jolie cascade. Ce n'est pas "Niagara Falls", mais qu'elle est belle cette chute !  Deux semaines séparent les deux prises de vue. 

Photos © Bruno Marty

 

  

27 - Lavoir à la Rouquette blog

 

Dans le sillon du Valech, le lavoir de l'écart de Rouquette avec son eau bien claire, au printemps. 

Photo © Bruno Marty

 

 



05/04/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres