Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Une minute de recueillement pour les victimes de la barbarie.

 

 

 

Copie de P1240834.JPG

 

La lâcheté des adeptes de l'intolérance a trouvé, ces jours derniers, non son point d'orgue, quand les bornes sont franchies il n'y plus de limites, mais des créneaux pour affirmer sa stupidité, sa haine et sa capacité horrifiante en s'en prenant aux valeurs pacifistes de la civilisation.

 

Ces lâches n'ont aucune éthique et, comme les partisans de toutes les dictatures, n'ont qu'une seule ambition semer le désarroi, la désolation et la terreur.

 

Toutes les manifestations, aussi minimes soient-elles, pour faire face, dans la bienséance d'un peuple civilisé, à cette hystérie sont les moyens de résistance les plus éloquents devant ce terrible fléau de notre temps.

 

À midi, le 8 janvier, quelques citoyens se sont réunis à la gare de Belvès pour une minute de recueillement. On pouvait remarquer, pour ce temps de méditation, la présence de J-Claude Eymet, coprésident local de l'ANACR, et de Joël Eymet, premier maire-adjoint de Sagelat.

 

À Belvès, devant le monument aux morts, à la même heure, en présence de Christian Léothier, maire, une centaine de personnes a répondu à cet élan de civisme qui s'oppose, par sa résolution pacifiste, à l'effroi que suscite l'intégrisme démentiel en désaccord total avec la brutalité de la sauvagerie.

 

Demain dimanche, à 14 h 45, marche républicaine à Siorac. Ce mouvement partira de la salle des fêtes pour atteindre le monument aux morts. Après la minute de silence, l'hymne national cloturera cette manifestation.

 

 

 

P1240835.JPG

 

Photos Bernard Malhache.



10/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres