Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Vers un comité des fêtes.

 

 

Vendredi, en s'inspirant de la technique du brainstorming, méthode conçue en 1935 par l'Américain Alex Osborn, les  Sagelacoises et Sagelacois, désireux de donner un élan nouveau à la vie associative, se réuniront à la salle des fêtes ce vendredi 2 mars à 20 h 30.

Le brainstorming ou remue-méninges est une méthodologie de résolution créative de problème, sous la direction d'un animateur. Le remue-méninges étant, plus spécifiquement, une réunion informelle de collecte d'idées. En France et au Canada le terme "remue-méninges" a été retenu pour se dégager du terme équivalent anglais "brainstorming". Dans le vocable managérial on lui donne souvent le sens de "bouillonnement d'idées" ou de "jaillissement d'idées".

 

Cliquez sur l'image ci-dessous et, plus bas, sur le pictogramme.

 

 

 

 

Un collectif de Sagelacois lors d'un brainstorming préparatoire à la denière félibrée. Le personnage, sérieux comme un pape, qui prend des notes, habitué au management dans l'entreprise, sait, par ailleurs, parfaitement s'investir dans la vie sportive et festive.

 

Un premier thème. Depuis une grosse trentaine d'années il n'y a plus de fête votive annuelle à Sagelat. Par extension elle était reconnue comme étant la fête de Fongauffier. Il y a bien eu une timide et informelle tentative de reprise, dans les années 80, avec un bal dominical aoûtien complété d'un feu d'artifice, mais il faut bien reconnaître que les flonflons  festifs, à Sagelat, deviennent de plus en plus évanescents.

 

Ce vendredi on trouvera, peut-être, dans les forces vives, quelques personnes partantes pour relacer l'idée structurelle d'un comité des fêtes. Notons que toutes les communes de la périphérie sagelacoise ont leurs festivités. Il paraît paradoxal que Sagelat, troisième commune du canton, n'ait plus la sienne.

 

Une fête presque oubliée. La fête de Sagelat, jadis importante, se situait le 24 août ou le dimanche qui suivait ; si le 24 août n'était pas un dimanche. Le 24 août, dans le calendrier grégorien, honore Barthélemy, patron des bouchers, des tanneurs et des relieurs. La St Barthélemy, affreuse et triste journée de notre histoire, n'avait probablement, voire certainement, rien à voir avec le positionnement de la fête sagelacoise. Elle était bien antérieure à cette manifestation d'intolérance religieuse. Comme toutes les fêtes de villages celle de Fongauffier s'est essoufflée quand sont apparus les premiers effets de la motorisation. Cette fête avait, par ailleurs, l'inconvénient de se positionner, cinq fois sur sept, le même jour que celle du Bugue. La cité des rives de la Vézère, elle, festoie pour la saint Louis, saint qui occupe le 25 août dans le calendrier.  Les Buguois retiennent, pour leurs festivités, le dimanche le plus proche du 25 août.

La fêle locale sagelacoise s'articulait autour du bal, de deux stands forains, exceptionnellement d'un tir, de jeux pour les enfants et du rampeau. Une année de grosses et superbes balançoires, d'un bleu charrette, ont complété le décor ludique. L'unique attraction de l'après midi était le lâcher d'un ballon ; épreuve beaucoup plus compliquée qu'on ne le suppose ! Le soir, près de minuit, les feux d'artifice constituaient la sortie nocturne des gens du village et des communes voisines.  

En 1953 le comité des fêtes osa étirer la fête jusqu'au lundi. Le lundi, dans les fêtes locales, était marqué par les courses cyclistes. À Sagelat la course cycliste se disputait sur un va et vient de Vaurez à Raunel ; c'était pratiquement un trajet quasi-totalement monplaisanais. Il serait impensable de voir de nos jours, sur la R.D 710, une manifestation de ce type. La course, dotée de prix très modestes, comportait peu de concurrents. La dernière, celle de 1953, fut remportée, dans la joie fongauffiéraine, par Adrien, dit Georges, Estrade défaisant le favori, un Meyralais, X Jugie qui, à l'époque, comptabilisait de belles premières places. Quelques mauvaises langues ont dit que notre regretté Georges avait pris quelques libertés avec le parcours… Rappelons, toutefois, que, dans son palmarès, il inventoriait sa plus belle victoire ; remportée au grand prix de Beaumont.

 

 

Seuls Andrée Teilhaud et Jean-Louis Brisse sont encore parmi nous.

Les émouvantes images de Médou, des Guludec, de Jean-Paul et de Gino nous rappellent combien ils ont été toniques et précieux pour la vie locale.

 

Une réviviscence bi-décennale. En 1961 les jeunes sagelacois, constatant que la fête devenait marginale, ont décidé de l'avancer d'une semaine ; ce qui contraria fortement nos voisins de St Pardoux & Vielvic qui ont du, pour éviter la concomitance, déplacer, eux aussi, la leur.

Cette renaissance relança la fête pour une grosse quinzaine d'années. Pour la première fois on vit, en 1961, un manège pour les enfants. L'année suivante un autodrome s'invita sur les lieux.

En 1962 une nocturne cycliste humoristique amusa follement plusieurs centaines de spectateurs. Rappelons qu'au cours des années suivantes Fongauffier a connu de très belles animations avec de beaux défilés de chars empruntant des thèmes divers ; "Thierry la Fronde", "les Quatre saisons", pas celles de Vivaldi, et le "bicentenaire de la cloche de Sagelat". Les plus anciens se souviennent d'une burlesque amputation, heureusement factice, à la tronçonneuse, du regretté Paul Albenque et, en 1969, de l'accostage d'Apollo sur la Lune. Un truculent mariage occitan, il fut télévisé, reste aussi dans la souvenance des plus anciens.

 

 

L'ecclésiastique et le maire étaient aussi faux l'un que l'autre. Les anciens les reconnaitront ; pour vous guider, l'un était institeur et l'autre fonctionnaire de police. 

 

Quelques personnages ont beaucoup donné pour ces anciennes festivités, citons Gino Rilévo, Amédée Delmond, Yvan et Yvette Guludec, Andrée Teilhaud et, sur la fin, Jean-Paul Petitdemange et Jean-Louis Brisse.

 

Si la première réunion s'avère positive d'autres veillées, avec d'autres thèmes, pourront être envisagées.





28/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres