Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Après le thé dansant.

 Cliquez sur les images.

 

 

 

L'A.N.A.C.R, association surtout connue pour son travail inhérent au devoir de mémoire, pour une fois, s'est écartée de ses manifestations de recueillement et, le 23 octobre, à la salle des fêtes de Siorac a organisé un thé dansant.

 

 

Anne, superbe, et son cavalier qui a quitté ses habits pontificaux.

 

Le but, bien entendu, était,  par cette discrète animation festive, de pouvoir recueillir quelques petits appuis financiers pour assister sa trésorerie au creux de la vague. Les anciens résistants se font de plus en plus clairs et les cotisations, logiquement, deviennent de moins en moins nombreuses.

 

 

Muriel rappelle la mission locale de l'A.N.A.C.R.

 

Muriel Gameroff-Delmas, coprésidente des "Amis de la résistance", lors d'une petite pause des  musiciens, précisa la finalité de l'association et rappela les diverses occasions génératrices de dépenses ; dont les fleurissements de stèles lors des commémorations d'anniversaires.

 

 

 

Mado et son petit orchestre.

 

Le bilan de cette journée, sans être florissant, a permis d'équilibrer les dépenses de ce thé dansant et, grâce aussi au déploiement de ses organisateurs qui ont apporté leur savoir faire, la logistique et les ingrédients des tables, de dégager un petit résultat favorable.

Soulignons la générosité de Bernard Grenier qui a offert sa disponibilité, certes, mais aussi le jambon de la bourriche.

 

 

Une table prise... au hasard.

 

Il faut aussi remercier la commune de Siorac, ses employés et ses élus qui ont ouvert la salle des fêtes sans demander de participation financière à l'association.

 

Texte et photos Pierre Fabre. 

 


 

   

 

 

 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

Le professeur Savelli fut... fascinant

Le jour des défunts. Pictogramme de celles et de ceux qui nous manquent.

Le 7 novembre : ultime mise au point en amont du cinquantenaire du théâtre.

Le 11 novembre à Monplaisant.

le 11 novembre à Sagelat.

 Péchaud ; un mitage bien nommé.

Les bouilleurs de cru ont disparu.

Ils préparent Noël.

Après un semestre ultra-sec.

L'été de la St Martin ; une bizarerie aléatoire.

Les anciennes mesures de notre ruralité locale.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

"Les gouyats de la Nauze" iront à Villefranche pour le Téléthon.

Le feuilleton persistant de la réouverture de la voie ferrée de Villeneuve.

 

 

 

 



31/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres