Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Attention aux feux d'herbages et de broussailles.

 

Le langage courant a la spécialité de s'affranchir du véritable sens, parfois en utilisant de véritables contresens, pour désigner un acte courant ainsi on utilise très souvent la formule "déclaration d'impôts" pour "déclaration de revenus" ce qui n'est bien entendu pas la même chose.

De même la permanence a perdu son sens initial, caractère de ce qui est permanent, pour devenir un service ponctuel, parfois très fugitif, la permanence d'un élu, souvent tenue par une autre personne, où la salle d'études surveillée.

 

Aujourd'hui, alors que le printemps essaie de s'installer, intéressons nous à un sujet qui nous vient de nos ancêtres, bien avant que toutes les lois et textes, dont le code rural, n'existent, et  inspirons nous du proverbe ancestral "Il faut séparer le bon grain de l'ivraie".

Rappelons que L'écobuage, ou débroussaillement par le feu, méthode agricole ancestrale pratiquée dans le monde entier, n'est pas sans risque. L'histoire dramatique des incendies de forêt, aux portes sud de Bordeaux, en 1949 [ 82 morts ] est là pour nous le rappeler. Sans aucune mesure de comparaison les anciens se souviennent de l'incendie de la Bessède, en 1962, qui lamina 2 000 hectares de bois et guérets.

Originellement, le terme désigne le travail d'arrachage de la végétation et de la couche superficielle de l'humus au moyen d'une "écobue", outil proche de la houe, l'incinération en petits tas de ces éléments puis l'épandage des cendres sur les terrains afin de les enrichir en éléments nutritifs. Cette pratique coûteuse en main-d'œuvre, a progressivement disparu au profit de la technique qui consiste à brûler directement les végétaux sur pied dénommée brûlage pastoral et qui a cependant conservé l'appellation d'écobuage plus usitée.

 

Aujourd'hui on ne fait pratiquement plus la nuance entre l'écobuage et le brûlis. L’agriculture sur brûlis est un système agraire dans lequel les champs sont défrichés par le feu qui permet un transfert de fertilité puis sont cultivés pendant une période brève pour être ensuite mis en jachère, le plus souvent forestière, à longue révolution.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brûlis

 

On donne, aussi, le nom de brûlis au terrain défriché par le feu.

 

reglementation sur les feux.jpg

 

C'est parfois bien tentant de vouloir redonner vie aux herbages secs en pratiquant le brûlis mais attention aux dérives. C'est pour cela que le législateur a pris des mesures que l'on peut trouver excessives, tout comme on trouve excessive une limitation de vitesse, à 50 Km/h, dans un hameau bien dégagé au bord d'une route, mais il faut bien admettre que sans ces mesures nous irions de dérives en dérives.  



21/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres