Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Avec un zeste d'humilité.

 MONPLAISANT-lez-BELVÉS

 

 Samedi 30 novembre 2013.

 

Prévue, au départ pour 14 h 30 cette animation est avancée d'une demi-heure, c'est-à-dire commencera à 14 h précises pour permettre de finir en fin d'après-midi. La première épreuve, composition française, se situera entre 14 h 15 et 15 h 10.

 

CIMG3782.jpg
Lors de la réunion préparatoire, avec des enseignants qui ont connu cette forme d'admissibilité en sixième, notre ami Maurice Vergnolle, au centre sur la photo, est venu avec ses cahiers de préparation à cette épreuve. Maurice a du différer son admission en sixième car il a eu un stupide et dommageable accident, l'année de ses onze ans ; ce qui lui a valu de s'inscrire dans une "cuvée d'élites" où, néanmoins, se glissa un élève d'une médiocrité puissance X. 

 

 

Samedi à 14 heures, à la salle des fêtes de Monplaisant, les Amis de la Résistance de l'A.N.A.C.R organisent une manifestation pédagogique et ludique.

 

Deux mots sur les Amis de la Résistance. Les amis ne sont pas, bien entendu, des anciens résistants car tous étaient bien jeunes lors de l'Occupation voire n'étaient point nés à la Libération. Les Amis prennent place dans l'A.N.A.C.R, d'une part, pour conserver l'œuvre conquérante du C.N.R et, d'autre part, pour relayer les résistants dans le devoir de mémoire, veiller à ce que le climat de haine xénophobe, surfant sur le contexte social douloureux et agité,  n'assaille les populations et ne soit en mesure de plonger, à nouveau, le monde dans l'embrasement général.

 

L'examen d'entrée en sixième des années 34 à 56. Pourquoi, bigre, a-t-on expurgé des mémoires ce thème ! On ne pouvait imaginer de se lancer dans un certificat d'études primaires, examen assemblant tous les acquis de l'école de l'école primaire, car ce serait trop long et quasi impossible à gérer. Il fallait quelque chose en même temps de ludique et de pédagogique. Ludique car les compétiteurs devront se replacer dans le contexte de leur enfance ou imaginer celle de leurs parents ou grands parents. Attention à l'orthographe, à ses règles subtiles. Les censeurs de l'époque mettaient un zéro aux copies comptant cinq fautes. Les élèves de cours moyen devaient maîtriser la syntaxe, se lancer dans des analyses logiques et affirmer leur connaissance du vocabulaire dans le questionnement suivant leurs dictées. L'arithmétique des surfaces, des volumes, des nombres complexes et la manipulation des fractions laissent aussi bien des souvenirs aux élèves de ces décennies 30/50.

Que l'on se rassure ! L'examen de samedi ne sera pas un odieux assemblage d'un contrôle pointilleux de toutes ces connaissances. Il n'y aura pas de problèmes avec des robinets qui fuient, de recherche de dénominateurs ou de numérateurs communs. Le problème apparaîtra clair et sans piège. La courte dictée valorisera une plume du Périgord en reprenant un morceau choisi très simple.

 

Tout ou partie. Rappelons que cette animation est ouverte à tous ; pour paraphraser Georges Prosper Rémi, dit Hergé, on a imaginé "De 9 à 99 ans" ; avec la possibilité de dérogations. Certaines personnes voudraient bien se lancer dans cette journée mais appréhendent l'arithmétique ou le français. Qu'à cela ne tienne ! Les compétiteurs pourront, s'ils le souhaitent, ne participer que pour une partie des épreuves. L'arithmétique, facile à corriger rapidement, se placera en dernier.

 

Quelques prix symboliques. Vers 17 h 30 le jury devrait avoir terminé ses travaux. Un prix spécial sera décerné pour les candidats qui n'ont pas, encore, quitté les bancs de l'école secondaire. Les étudiants concourront avec les adultes.

Les résultats négatifs ne seront, bien entendu, pas publiés. Chacune et chacun participera, avec un numéro, pour préserver l'anonymat. Seuls le (la) lauréat(e) élève et le senior seront dévoilés.

 

Gratuité pour les jeunes écoliers. Les compétiteurs apporteront leur quote-part, 3 €, pour les candidats à la totalité et 2 € pour celles et ceux qui souhaiteront simplement participer au français ou à l'arithmétique. Les spectateurs, les élèves du primaire et les élèves de sixième seront dispensés de l'écot.

 

Un goûter convivial. Après le résultat les organisateurs ont prévu un petit goûter convivial. Il faudra bien se remettre de ces émotions.

 

 

Cette animation devrait, en principe, faire l'objet d'un reportage de Fr 3 Périgords.  

     

 



26/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres