Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La fête de la musique en Val de Nauze.

 

Tous les ministres ne laissent pas, derrière eux, des traces historiques ou des associations d'idées indélébiles. Ce fut le cas pour Robert Badinter qui, dès 1981, jeta au pilori le rituel barbare de la peine de mort et toutes les dramatiques erreurs qu'il entraînait. Il revint à Claude Évin de promouvoir les premières actions salutaires de lutte contre le tabagisme et la publicité pour l'alcool, à travers la "Loi Évin", elle interdit l'affichage de publicité pour l'alcool et le tabac en 1991, la vente de ces produits aux moins de 16 ans ainsi que le fait de fumer dans la plupart des lieux publics. Neuf ans auparavant Jack Lang imagina, en principe pour le solstice d'été, avec cependant quelques adaptations, une fête de la musique. Celle-ci, désormais, bien ajustée dans le préambule estival vient de souffler sa 31ème bougie.

 

Dans notre Val de Nauze cette manifestation, toujours gratuite, fait vibrer, par monts et par vaux, de superbes mouvements musicaux bien divers et leur richesse traduit bien que la musique n'a pas d'âge et se prépare à défier le temps. Ce fut, le samedi 15 juin, le village de Ste Foy qui ouvrit le bal, suivi, le vendredi 21, par Siorac, et enfin c'est sur les hauteurs de Belvès que cette fête prit fin dans la nuit de samedi à dimanche.   

 

Le blog attend des images de Ste Foy. 

Cliquez sur les images.


Omni-présente dans cette fête, des hauteurs de Belvès aux berges de la Dordogne, Andrée Westeel-Bellynck fut de tous les temps forts de cette manifestation. 


Les estimations sioracoises les plus sérieuses oscillent de 90 à 110 personnes.

 

Au centre une artiste en herbe Mathilde Friboulet

 

 

 

L'Ensemble vocal de Belvès est passé tout près d'une pluie menaçante qui a avorté.

 

 

 

Le public, un peu clairsemé, aurait sans doute été plus important si la météo avait été plus favorable. 

 

 

 

Toujours sur le pont, dans une cité qui n'en compte aucun puisque aucun cours d'eau ne la traverse,  nos amis Éliane et J-Claude Eymet s'activent pour le dîner de la fête de la musique. C'est 150 convives qui se sont rués vers les tables dressées sous la halle.

 

Photos Pierre Fabre.

 

 

Articles en instance.

 

Le nom des rues de Fongauffier, c'est pour demain.

Monplaisant a fêté la St Jean.

De gros nuages sur le T.G.V Sud-Aquitaine.

Regard sur la ferme de Cagnole.

Promenades "cool" à bicyclette d'individuels regroupés.

Quelques bruissements sur les municipales.

 

 

 



23/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres