Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Évelyn Mesquida, une amie du Val de Nauze.

 

J'ai eu le plaisir de recevoir, lors des journées du patrimoine, un fort gentil courriel d'Évelyn Mesquida.

Cette attention m'a beaucoup touché. Évelyn m'annonce que "La Nueve" vient de paraître en français. Cela fait plusieurs mois que son lectorat francophone attendait cette édition.

Elle se propose de m'envoyer, "à titre personnel", cet ouvrage.

Je suis, certes, très flatté de la délicatesse d'Évelyn mais, bien entendu, je confierai ce livre aux "Amis de la Résistance" qui, dans quelques mois, devraient trouver un hébergement associatif* dans la Maison commune de Monplaisant.

 

Pierre Fabre

 

 

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les améliorer.

 

 

Qui est Evelyn MESQUIDA ?

 

Évelyn Mesquida, journaliste, écrivain, est présidente d’honneur de l’Association de la presse étrangère à Paris et vice-présidente du Club de la presse européenne. Elle est l’auteur de La Mémoire entre silence et oubli. Les soldats oubliés de la libération de Paris (Presses de l’université de Laval, Québec, 2006) et de Sorties de guerre des hommes de la Nueve (Presses universitaires de Rennes, 2008).

L'oeuvre d'Évelyn Mesquida émeut. Elle met au grand jour des moments bouleversants, des épisodes plus que douloureux pour ces républicains espagnols  qui ont du fuir leur péninsule aux mains d'une terrible dictature fascisto-cléricalo-monarchiste. Ces malheureux, surpassant les misères qu'ils ont du rencontrer, dans un pays où l'accueil, pour le moins, ne fut pas d'un enthousiasme débordant,  se sont investis corps et âmes pour libérer le monde de la peste grise.

 

 

Situons "La Nueve".

 

Dans son livre Évelyn Mesquida rappelle que les premiers soldats de la France libre à entrer dans la capitale occupée sont les Républicains espagnols de "La Nueve" (la 9ème), ils sont les héros oubliés de la victoire des Alliés contre l'occupation nazie. Il aura fallu attendre 66 ans pour que la Ville de Paris leur rende hommage. Ce fut le 24 février 2010 que trois de ses survivants ont reçu la Grande Médaille de Vermeil. À cette occasion le documentaire d’Alberto Marquardt "La Nueve ou les oubliés de la victoire" a été projeté.

 

Une conférencière de l'histoire républicaine espagnole.

 

Évelyn Mesquida parcourt l'Europe et au-delà pour témoigner, pour que ces hommes cruellement touchés par l'histoire ne soient pas oubliés.

 

 

En terre monplaisanaise, à Vaurez, Evelyn à coté d'Isaac Casares qui, fièrement, porte le drapeau de la République d'Espagne.

 

Elle est venue plusieurs fois dans le Sud Ouest, elle a animé des réunions, à Cahors, avec mon ami Charles Farreny, à Périgueux, avec Ralph Finkler, le survivant du Canadier. Elle est venue à Vaurez et au Canadier et le 6 mars 2010. Quand elle vient à Belvès elle est reçue par la famille Carcenac. Michel Carcenac et Évelyn tissent une solide amitié de plume. Lors de sa venue en Val de Nauze de nombreuses personnes issues de la Résistance, toutes sensibilités confondues, ou amies de la Résistance ont eu l'honneur, fraternellement, de déjeuner avec elle. On pouvait remarquer, lors de son passage, la présence de Claudine Le Barbier, alors élue U.M.P, fille de républicain espagnol, et celle du député mitterrandiste** Germinal Peiro.

 

 

Ralph Finkler, Evelyn Mesquida et Jean-Paul Bedoin, à Belvès. On devine le haut du drapeau de la République d'Espagne, république assassinée par les hordes d'un odieux dictateur clérical, répugnant valet interessé mais "différé" d'une monarchie invalidée, en son temps, par le suffrage universel.

 

 

La brillante intervention d'Évelyn Mesquida ne laissa pas indifférent. Elle galvanisa l'auditoire qui avait des racines hispanisantes mais, aussi, elle apprit bien choses à tout le monde ; notamment lors de la Libération de Paris.

 

Je voudrais remercier Évelyn de l'attention qu'elle porte à notre région et, en attendant le rétablissement de la République chez nos voisins, qui inévitablement arrivera, dire à cette fille de républicain espagnol : "Viva la Tercera Repùblica"…

 

Que dis-je la démocratie républicaine étant le premier fondement, par son article 1, de l'affirmation de la Déclaration universelle des Droits de l'homme et du citoyen, il vaut bien mieux lui dédier ces beaux vers d'une de nos meilleures plumes, voire la meilleure !

 

"Ô République universelle

Tu n'es encor que l'étincelle,

Demain tu seras le soleil."


Victor Hugo - 1802-1885 - Les châtiments.

 

* La commune de Monplaisant, avec ses modestes moyens, héberge déjà les "Amis de la Résistance".

** Le récipiendaire de la Francisque,  médiatique marcheur de La Roche Solutré, sauf erreur grossière, n'était pas aux premiers rendez-vous de la Résistance.

 

  

 

Sur le "Sentier de la mémoire" en allant au Canadier.

 

 

Photos Pierre Fabre.


 

 

 

Prochaines newsletters.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif .

 

Nécrologie de Marie-Françoise Poisson-Biraben.

Les frelons asiatiques ; un sujet préoccupant.

Vaurez ; un hameau pluriel.

 Péchaud ; un mitage bien nommé.

 

 

 



26/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres