Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Bigre ! Un blog... suffisant !

 

Fongauffier-sur-Nauze a reçu, hier matin, une "désincription" aux newletters étayée du motif "Le blog est suffisant".

 

Primo il apparaît absolument impératif de respecter l'anonymat du rédacteur ou la rédactrice de cette "désinscription". Cette démarche, naturellement regarde cette personne et elle seule. Elle n'avait, par ailleurs, aucune raison et, encore moins, d'obligation de "justifier".

Ignorant de qui il s'agit j'espère simplement ne pas être à l'origine de son inscription dans la liste d'abonnés... où alors une manipulation intempestive d'adresse mail, qui, par ailleurs, n'est pas sur mon disque dur, m'a lamentablement égaré. Resterait l'hypothèse d'une superbe erreur ou, beaucoup plus grave, un gros problème d'intrusion déplorable qui m'aurait échappé !

 

Secundo "suffisant" voilà qui m'interpelle !

 

Suffisance, nom féminin.

Sens 1 : Quantité suffisante.

Sens 2 : Caractère d'une personne suffisante, vanité, prétention. Synomyme satisfaction. Quelques autres synonymes : fatuité, fierté, jactence, morgue, orgueil, présomption,  superbe. Bigre, bigre...

 

Je pense avoir été taxé, à tort ou à raison, de x noms d'oiseaux [qui seraient de l'ordre de béotien ou de courts substantifs commençant par un c] mais, à ce jour, je n'avais rien entendu de tel.  Il se dit qu'on en apprend tous les jours. Désormais je serai plus riche d'un qualificatif, à mon endroit, dont, pour le moins, je ne sors pas grandi.

 

La suffisance, si elle se sertit à merveille chez les grands de ce monde, flattés par des foules de thuriféraires, sait, hélas, aussi bien s'inviter chez certains qui, bien que campant au fond du fossé, ignorent leur médiocrité ou veulent la compenser en pensant, bien à tort, qu'ils peuvent, par leurs piètres initiatives, être remarqués positivement.

 

Si le modeste blog de Fongauffier-sur-Nauze a des allures de suffisance son abruti de rédacteur, qui avait, bien humblement, l'intention d'accompagner la démarche félibréenne, surtout pour les Monplaisanais et les Sagelacois, de suivre l'évolution des chantiers en cours sur les deux rives de la Nauze, de défendre les chemins ruraux menacés, d'interpeller sur la fragilité de nos cours d'eau, de rappeler que le théâtre, version laïque, à Sagelat atteignait, cette année, son demi siècle , de donner aux néo-ruraux de notre Val de Nauze une petite idée de la "richesse", non lucrative mais humaine, de notre petit bassin de vie, s'est complètement fourvoyé.

 

Pour tenter non de "reprendre la main", encore moins de me "justifier", mais pour essayer de me donner bonne conscience, j''ose, néanmoins, espérer que cet(te) anonyme  pensait plutôt à prolixe qu'à suffisant.

 

Pour ne pas donner à la poignée d'internautes qui, à des occasions diverses, m'ont verbalement encouragé, je me plais de croire qu'il ne s'agit pas, de leurs parts, exclusivement de propos de convenance, de courtoisie ou, pire, d'hypocrisie,  je continuerai, sans le moindre enthousiasme, à maintenir le blog jusqu'à son échéance de 2012 ; échéance envisagée depuis le départ. Après, s'il n'y a pas de repreneur, le blog, comme tant d'autres éphémères, sera bouclé et, heureusement, la Terre devrait continuer de tourner

 

Après avoir été interpellé rudement par un internaute introduit, à mon insu, subrepticement, par un de ses amis, qui croyait bien faire, dans le listage des abonnés aux newsletters je pensai, hier encore, avoir écarté toutes les personnes susceptibles d'être irritées par ces newletters. Il est rappelé que tout un chacun, abonné par erreur, ou las de recevoir ces newsletters, peut se dégager de ce listage, sans la moindre justification,  par simple clic et, bien entendu, nul n'est tenu d'ouvrir ces newletters.

 

 

Pierre Fabre

Coach de Fongauffier-sur-Nauze.

 



19/09/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres