Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Précisions et remarques en aval de la visite de la sous-préfète.

 

Val de Nauze.

 

 

 

 

Dominique Chrétien, à gauche sur la photo, et Claudine Le Barbier. Photo Pierre Fabre.

 

 

 

Claudine Le Barbier a réagi à l'article "Dominique Christian, sous-préfète, a visité le Val de Nauze".

 

 

Claudine Le Barbier précise que cette visite a eu lieu sur son invitation et après acceptation par la sous-préfète des propositions de visite de sites.

   

Elle a présenté, en introduction, le canton dans son ensemble, avec ses points forts et ses points faibles, en laissant au représentant de chaque commune le soin de développer les projets de celle-ci.

 

 

La conseillère générale dit ne pas avoir entendu parler de la Troupe de théâtre de Sagelat. Ce point faisait néanmoins partie de la minute hâtive de l'élu de Sagelat. A-t-il été occulté ?

 

 

Claudine Le Barbier, qui porte un intérêt très particulier à  l'A.R.O.E.V.E.N, estime que cette visite a permis, par ailleurs, à des élus locaux de mieux connaître, voire de découvrir, ce site, son implication dans le milieu local et sa mémoire, à travers l'exposition, ainsi que ses préoccupations, et, aussi, les solutions recherchées pour l'assainissement du lieu.

 

Elle pense que les élus ont trouvé un représentant de l'État ouvert, souhaitant un dialogue permanent et constructif avec eux, et manifestant une volonté d'appui au développement local.

 

 

  

 

Les pertinentes remarques formulées par la conseillère générale et régionale mettent en relief la difficulté qu'il y a de relater un fait, quand on n'en a qu'une vue parcellaire, en s'appuyant, seulement, sur le (ou les) témoignage(s) des présents, aussi objectif(s) qu'il(s) soi(en)t.

Pour paraphraser un assembleur départemental d'un important quotidien régional, midi-pyrénéen [je ne le nommerai pas], dont, pour notre secteur, j'ai eu l'honneur d'être la bien modeste plume: "Mieux vaut un reportage imparfait, pris en note sur le terrain, qu'une minutieuse et longue restitution effectuée à distance."

 

P.F

 

 


 

 

 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

Après le thé dansant de Siorac.

Le 7 novembre : ultime mise au point.

Le 11 novembre à Monplaisant.

le 11 novembre à Sagelat.

Le jour des défunts.

 Péchaud ; un mitage bien nommé.

Les bouilleurs de cru ont disparu.

Ils préparent Noël.

Après un semestre ultra-sec.

L'été de la St Martin ; une bizarerie aléatoire.

Les anciennes mesures de notre ruralité locale.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

 

 

 



27/10/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres