Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Bigrement doués.

 

 

 

 

Le 2 décembre, pour les passionnés d'histoire, est une date historique mais elle est plus que séculaire puisqu’elle fait référence à l’année 1851. Ce fut ce jour là que Charles-Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de l'Homme du 18 Brumaire, abrogea la République par un coup d'état. La famille Bonaparte raffole de ces manœuvres anti-démocratiques. Charles-Louis-Napoléon Bonaparte, qui s'était fait élire président de la République en 1848, concevait la vie politique comme étant son joujou personnel qu’il n'aurait pas aimé voir lui échapper; comme quoi, le syndrome d'hubris, l'attachement égocentrique et égoïste à tout prix au ''délice'' du pouvoirn'est pas une innovation des ''locataires élyséens'' de la Vème République...

 

 

Ses premières tentatives de coup d'État, mal préparées (Boulogne, Strasbourg), échouent. Il est condamné à l'emprisonnement au fort de Ham. Mais il profite des suites de la Révolution française de 1848 pour se faire élire représentant du peuple puis président de la République. Son coup d'État du 2 décembre 1851 met fin à la Deuxième République et lui permet, l'année suivante, de restaurer l'empire à son profit. Face à l'opposition des républicains, des libéraux de Thiers, de certains monarchistes et des catholiques (après l'unité Italienne), il donne à son pouvoir un caractère autoritaire qui s'atténue après 1859 pour laisser place, progressivement, à un « empire libéral ». [Source Wikipédia].

 

 

 

 

Revenons à nos moutons. Après avoir fait un petit retour en arrière avec la dictée sagelacoise du 29 novembre, nous nous consacrerons aujourd’hui au 2 décembre 2015,  journée de la dictée, au profit du Téléthon à Belvès.

 

Retour sur la dictée du 29 novembre à Sagelat.

 

 

Francis.jpg

 

 

 

Pour le moins, le texte de Francis est plutôt fouillé... Il y avait de quoi tourmenter les plumes les plus avisées.  Les fautes tombaient comme à Gravelotte. Soulignons, hors concours, la maîtrise de cette écriture de Michèle, professeur des écoles à Sagelat, qui, elle, lorsqu'elle écrivit au tableau ce florilège de termes médicaux ne fit que 6 fautes.

 

_________________________

 

 

Dictée ’’téléthon   2015’’.

 

 

 

Peur  d’être   malade ?

 

 

 

C’est que le sujet ne laisse pas indifférent. Moi-même, dès que je prends du poids, je m’aigris !

 

Ceux qui refusent les vaccins, auraient-ils pris les piqûres en grippe ?

 

Lequel d’entre nous, à la moindre claudication, n’a songé à une dégénérescence de la moelle épinière ? dès le premier gargouillis, à un syndrome de la malabsorption ? au plus petit effondrement des bourses, à ces varicocèles tant redoutées ?

 

 Qui peut s’enorgueillir de n’avoir jamais vérifié sur Google que l’acouphène ne faisait pas partie des prodromes reconnus de la labyrinthite, les épistaxis répétées des habituelles prémices de l’apoplexie ? Quant à cette urticaire rebelle, ne siérait-il pas plutôt d’y voir un pityriasis ?

 

 Va t’en savoir, avec les thérapeutes timorés d’aujourd’hui, qu’obnubile et inhibe le trou de la sécu !

 

 

 

Vous noterez que je vous ai fait grâce d’Alzheimer qui, de toute façon, n’est pas près de sombrer dans l’oubli , et surtout de Creutzfeldt-Jakob : il est vrai que cela aurait été un peu vache !

 

 

 

 Pour départager d’éventuels  ex aequo :

 

hypothèse , hippodrome, hypoglycémie, hypoténuse, hippocampe, hypophyse…

 

 

 

 

 

 Francis  d’Angelo

 

 

 

 

_________________________________________________________________

 

 

Les lauréats.jpg

 

 

De gauche à droite, Roseline, animatrice locale du Téléthon, Sylvie Borie, Loubéjacoise, Francis d'Angélo, le maître Capello sagelacois, Marie-Noëlle, la coordinatrice départementale du Téléthon, Dominique Desplain et Christian Léothier,  brillantes plumes belvésoises lors des dictées. Photo Alain Borie.

 

 

Maintenant, refermons la page sagelacoise, elle a déjà fait l'objet d'un blog antérieur, et hissons-nous du faubourg aux hauteurs du castrum. Là c'était beaucoup moins recherché. Les personnes qui se sont attelées à la dictée de la cité belvésoise ont seulement émis des critiques sur la longueur du texte. C'est promis, la mouture de l'an prochain sera plus courte mais, probablement, plus pointue. Elle devrait porter sur une thématique périgordine et réserver quelques surprises aux autochtones.

 

Francis a largement mérité d'être renommé localement, alias maître Capello, car à Belvès il ne fit que 3,75 fautes  à la dictée ''Aposiopèse d'un va-t-en-guerre''. Notons qu'Il est beaucoup plus facile de composer un texte ''abracadabrantesque'' puissance x que de ne pas s'empêtrer dans l'écriture d'une dictée, truffée à l'envi, de pièges. 

 

 

 

 

Aposiopèse d'un va-t-en-guerre.

 

 

Certains admirent encore l'assassin de la Première République française. Celui-ci était taquin, mutin ou factieux, voire les trois. Son égocentrisme hors du commun, la psychose de ses phantasmes et  sa schizophrénie ont coûté cher, très cher, à notre pays. Non content d'avoir fait perdre au français son rang de langue diplomatique internationale, il a, dans son passage dévastateur, réduit notre hexagone, avec la mutilation de la Wallonie  francophone. Outre-mer, c'est l'abandon de la Louisiane, qui a permis à l'anglais de venir supplanter le français dans cette partie américaine où, avant le 18 Brumaire de l'an VIII, c'était la belle langue de Condorcet qui s'installait.

Sa déraison a envoyé de vie à trépas des kyrielles d'innocents et aussi de braves soudards. Tous n'étaient pas des béotiens, loin s'en faut, mais ils devaient suivre. Après avoir crié tour à tour "Vive le Roi" ou "Vive la République", ils se sont époumonés avec des "Vive le premier Consul", puis ensuite, à s'égosiller avec l'antienne "Vive l'Empereur".

Si certains de ces malheureux ont continué de garder une admiration soumise pour leur insensible guide, d'autres, certainement, ont eu un souvenir ‘’amarescent’’ de leur terrible équipée.

D'autres idolâtres veulent donner une fragile nitescence à cette époque en pointant le Code civil et le cadastre mais, rendons à César ce qui lui est dû, ces legs sont la finalité des travaux de Cambacérès et de Mollien.

 

Il fallait qu'il abrogeât le calendrier républicain pour sacrifier parfaitement l'œuvre collégiale et scientifique de Charles-Gilbert Romme, Claude-Joseph Ferry et Charles-François Dupuy, œuvre mise en poésie par Philippe-Nazaire-François Fabre, dit d'Églantine, assisté d'André Thouin.  Le sénatus-consulte du 22 fructidor de l'an XIII, soit le 9 septembre 1805, par cet outrage, rétablit le calendrier grégorien à partir du 1er janvier 1806.

 

 

Ce despote, exécrable tyran, bien entendu, ne pouvait savoir qu'un siècle après il inspirerait un sinistre führer. Comme tous les dictateurs, il privilégiait la force au droit. Il savait que l'assujettissement est, en quelque sorte, l'ischion du châssis d'un régime qui terrorise ceux qui s'opposent à lui.

Remarquons la cerise sur le gâteau avec une dernière note épouvantable : cet oppresseur ne manqua pas de rétablir l'esclavage, signant ainsi sa forfaiture félonne à la République qu'il crut bon d'embûcher.

 

Pierre Fabre.

 

 

____________________________________________________

 

 

Quelques commentaires du vocabulaire du texte.

 

 

Aposiopèse, nom féminin.

Figure de rhétorique consistant à ne pas finir une phrase et par conséquent à suspendre sa penséesa réflexionElle esten cela, similaire à la réticence.

 

Mot emprunré au grec « aposiopen », se taire.

 

On note la double orthographie de phantasme et de fantasme; il n'y a, là, aucun piège.. 

 

 

Taquin , nom . Personne qui aime taquiner les autresSynonyme : espiègle se plaît à agacer...

Taquin. adj. 

Qui manifeste une tendance à la taquinerie.

 

adjectif et nom

(ancien français taquehain, du moyen néerlandais *takehan)

 

  • Qui, par jeu et sans méchanceté, se plaît à agacer autrui.

 

 

mutin , nom masculin

  • Féminin

mutine.

  • Sens 1

Personne qui se révolte violemment contre l'autorité.

Synonyme : émeutier

 mutin. n.m

Adj. Qui est vif, éveillé, espiègle.

 

factieux, factieuse. 

adj et nom.

(latin factiosus, intrigant)

  • Qui fomente des troubles contre le pouvoir établi : Ligue factieuse. Les factieux ont échoué.

 

L’égocentrisme est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt et considèrent leur opinion comme la plus importante. Les individus égocentriques sont incapables de comprendre pleinement les avis de leur entourage.

 

 PSYCHANAL. Construction imaginaire, consciente ou inconsciente, permettant au sujet qui s'y met en scène, d'exprimer et de satisfaire un désir plus ou moins refoulé, de surmonter une angoisse.

 

La schizophrénie est une maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants.

 

Kyrielle. Suite interminable de paroles ou de mots; Toute longue série, multitude.

 

Étymologie de soudard.

Du moyen français soudoier, « solde, paie », cette formation du mot est donc analogue à celle de soldat. Le mot soudard, qui dérive de souldart, possède la même racine que celle de soldat : solde, le salaire versé aux hommes du rang. Toutefois, en raison de son suffixe péjoratif, soudard en est venu à désigner le soldat brutal et grossier, le sens neutre revenant à soldat. Le casernement apparait en France à l’époque de Louis XIV. Avec ce confinement, l’image du soudard terrorisant la population cède la place à celle du soldat la protégeant. L’utilisation du terme soudard laisse la place à celle de soldat.

 

 

Béotien. Dérivé de Béotie avec le suffixe -ien. Le sens de « rustre » vient de la réputation des habitants de la Béotie, d’après les Grecs.

étimologie de nitescence 

Du latin nitescere ''briller''. clarté, lueur.r

 

Antienne.  ÉTYMOL. ET HIST. −  Vient de la  Liturg. cath. « hymne chantée à deux chœurs se répondant ».  Une antienne est le refrain, souvent bref et de préférence chanté, avant et après un psaume. Musicalement, l'antienne est l'ancêtre du refrain. La tonalité musicale de l'antienne impose celle du psaume. Musicalement, l'antienne met le chœur dans l'ambiance modale ou tonale du psaume…

Idolâtre \i.dɔ.lɑtʁ\ masculin et féminin identiques.

  1. (Religion) Qui adore les idoles et leur rend des honneurs.
  • Les nations idolâtres.
  • Les peuples idolâtres.
  • Rendre un culte idolâtre.
  1. (Religion) Qui rend un culte divin à des êtres vivants ou à des choses autres que des idoles.
  • Les Perses, qui adoraient le feu, les égyptiens, qui adoraient les crocodiles, étaient idolâtres.
  1. (Figuré) Qui aime quelqu’un avec excès, ou qui estime trop une chose, qui en raffole.
  • Cette femme l’a subjugué, il en est idolâtre.

 

La définition de amarescent dans le dictionnaire est qui a un goût légèrement amer.

 

Définition du mot ''ischion''.

 

Ou ischium. Partie postérieure et antérieure de l’os iliaque (chacun des deux os des flancs formant la ceinture du bassin). 

L'ischion est l'un des trois os qui sont soudés chez l'adulte pour former le bassin. L'ischion supporte le poids du corps en position assise et est attaché à l'avant au pubis, à l'arrière et latéralement à l'ilion (ailes iliaques). Les larges orifices situés dans l'ischion des deux côtés du bassin au-dessous du pubis sont appelés trous ischio-pubiens.

 

 

 

20151202_204517.jpg

 

Attention aux majuscules, aux accents, aux tirets... et à tout le reste.

 

20151202_204547.jpg

 

C'était le barème du certificat d'études des années 50 qui s'appliquait.

 

20151202_204712.jpg

 

Difficile de ne pas trébucher. Photos Alain Borie.

 

 



04/12/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres