Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

C.A.S.A ; c'est bien parti...

 

 

Un public très divers.

 

Elles sont jeunes et jolies, ce qui, bien entendu, ne gâte rien. Elles ont composé un orchestre, C.A.S.A, et aussi de belles ballades musicales.  Elles ont une pêche d'enfer et elles ont bien l'intention de ne pas en rester à leur premier concert qui, ce samedi 2 mars, a pratiquement rempli la salle des fêtes de Monplaisant.

 

 

 

 

Salomé, Amy, Cassiopée et Asmodée nous présentent un collectif vibrant, tonique et passionné. Une manière de sortir cette jeunesse des clichés stéréotypés bien flous, injustes et erronés. 

Elles ont bien voulu accorder leur premier interview à Val de Nauze et à Fongauffier-sur-Nauze.

 

P.F



 

 

 

 

Votre premier concert, ce samedi 2 mars, à Monplaisant a été considéré comme un premier succès. Cette manifestation, pour vous, a-t-elle conforme à votre attente ou aviez-vous fixé la barre plus haut.

 

Nous avons toutes été très heureuses à l’issue de ce concert. Effectivement, la salle était presque pleine, et étaient présents non seulement des amis, mais aussi des personnes venues nous découvrir ce qui fait, nous devons l’avouer, chaud au cœur. Cette manifestation a tout à fait répondu à nos attentes, nous nous sommes amusées, et avons pris du plaisir, ce qui est le primordial pour nous.

 

Dans la ruralité profonde les seniors, dont votre très humble serviteur, ont tendance à ne pas s'intéresser particulièrement à la musique qui passionne les jeunes. Les premiers échos de votre soirée, tous favorables, ont dit que votre concert fut un délice avec de très beaux morceaux dont des ballades très douces. Avez-vous l'intention de poursuivre dans cette voie ou était ce simplement pour ce premier concert.

 

Nous avons toutes des goûts musicaux différents et variés, mais nous apprécions toutes le genre de chansons douces que nous avons jouées samedi soir. De plus, les compositions de Amy Shelton viennent du cœur et sont donc accompagnées de mélodies douces. Jouant d’instruments assez variés, nous avons ainsi l’avantage de pouvoir s’attaquer à un plus large éventail de musique, et donc essayer de séduire un maximum de personnes, ce qui, nous l’espérons, a été mission accomplie samedi soir.

 

 

Votre ensemble, pour l'heure, est exclusivement féminin. Est-ce un hasard ou une louable intention d'affirmer une féminité scénique. 

 

 

Cette féminité est à vrai dire un pur hasard. D’abord un hasard génétique puisque nous sommes trois sœurs à la base ; puis nous avons eu la chance de tomber très jeunes sur Amy qui a vite rejoint, même si ce n’est que symbolique, notre cercle "fraternel". Avant d’être un ensemble féminin, nous sommes avant tout des personnes très proches, avec des mêmes passions, qui avons envie d’avancer ensemble.

 

Avez-vous d'autres projets de spectacles. 

 

 

Nous avons effectivement d’autres projets. Nous avions déjà quelques dates fixées pour le courant de l’été, notamment à Cadouin, ou encore Siorac-en-Périgord.  De plus, pour notre plus grand plaisir, après le concert, des personnes sont venues nous voir pour nous proposer d’assurer des concerts et des animations (à Monplaisant, Calviac…)

 

 

  

Et si l'on parlait cachet.

 

Nous ne demandons pas de tarif précis pour nos prestations, en comptant sur la bonne volonté des personnes, et sur le chapeau du public. Même si nous jouons avant tout pour le plaisir, nous restons lucides et savons qu’il nous faut de quoi entretenir notre sonorisation ainsi que nos instruments.

 

 



Photos Christopher et Donatien Chaumel.

 

Demain l'interview exclusive de Carole Arragain, l'artiste qui est venue à Sagelat dimanche dernier.

 

Vendredi retour sur les frelons d'Asie.




06/03/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres