Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Cérémonie du 27 mai à Fongauffier.

 

BELVÈS

La commémoration des tragédies de 1944.

70 ans après  le devoir de mémoire ne doit pas faiblir.

 

Mardi 27 mai, à 18 h 45, au rond-point de Fongauffier les associations de la Résistance rendront hommage à tous les partisans victimes de la barbarie nazie.

Cette cérémonie, au pied du mégalithe de la Résistance, commémorera, en particulier, les pertes douloureuses des 4 mars, 24 juin, 7 juillet et 9 août 1944.

 

Pauline Markham & Vincent Merlhiot.jpg

 

Pauline Markham et Vincent Merlhiot feront l'appel des partisans et liront le message d'un Compagnon de la Libération.

 

Cette année, 70 ans après, les organisateurs entendent donner une résonance particulière à cette commémoration. Afin de guider les jeunes générations dans ce devoir de mémoire l'ANACR a voulu, au maximum, faire que les adolescents soient les relayeurs de ce rituel laïque. Pour ce faire deux élèves de troisième, Pauline Markham et Vincent Merlhiot, feront l'appel des martyrs et, en alternat, liront la lettre de Louis Cortot, un des ultimes Compagnons de la Libération, président de l'ANACR.

 

Pauline Saillol.jpg

 

Pauline Saillol, une très jeune collégienne de 12 ans, lira le texte du comité cantonal et rappellera qu'Abel Lavialle, l'instituteur de Vézac, un citoyen de Grives, ne faillit point, le 7 juillet 1944, face au diktat de la barbarie nazie.

  

Ces trois collégiens n'ont pas été choisis au hasard mais pour leur implication dans le devoir de mémoire. Les plus âgés participent activement au concours de la Résistance en interviewant et en, prenant des notes. 

 

Cette cérémonie accueillera de nombreuses personnalités, de la vie citoyenne, de la Résistance et de la vie associative.

 

Mathilde Peyrot et Maurice Clavière.jpg

Mathilde Peyrot, une collégienne de 12 ans, un des plus jeunes porte-drapeaux de France, et le doyen Maurice Clavière ouvriront le cortège. Tout un symbole.

 

Les élus, les portes drapeaux et les personnalités civiles et militaires sont invités à se regrouper à 18 h 30, devant la mairie de Sagelat afin de constituer le cortège.

 

_________________________________________ 

 

 

- Constitution du cortège devant le Monument aux Morts de la Guerre de 14.

 

-  Évolution vers le Mémorial de la Résistance ; 120 mètres.

 

-  Mise en place des porte-drapeaux de part et d'autre du mémorial.

 

-  Mise en place des personnalités locales, des amicales et du public.

 

-  Honneur aux autorités civiles et militaires.

 

-  L'Ensemble vocal de Belvès entonne "Le Chant des partisans".

 

-  Pauline Markham et Vincent Merlhiot, collégiens de 3ème, font l'appel des martyrs.

 

-  Dépôt de gerbes.

 

- Sonnerie "Aux morts".

 

 

Maryline Gardner, sous préfète de Sarlat, représentant Jacques Billant, préfet de la Dordogne, et les autorités vont saluer les porte-drapeaux, les familles et le chef de chœur de la chorale.

 

_______________________________________

 

 

Prises de parole.

 

 

 

- Pauline Saillol collégienne de 12 ans, de Grives, interviendra pour l'A.N.A.C.R. Elle rendra hommage aux 12 martyrs, dont Abel Lavialle. Son nom ne figure pas sur le mémorial local. Environ 6'.

- Pauline Markham et Vincent Merlhiot  lise la lettre de Louis Cortot. 4'

 

- Ralph Finkler, survivant de l'épisode dramatique du Canadier, environ 5'.

 

-Jean-Bernard Lalue, maire de Monplaisant, prendra la parole pour l'ensemble des maires.  Chaque année un maire intervient pour lui-même et ses collègues. Environ 3'.

 

- Claudine Le Barbier, conseillère générale. Environ 4'.

 

- François Fournier, pour le président du Conseil général de la Dordogne. 3'

 

 

- Maryline Gardner, sous préfète de Sarlat, clôturera la cérémonie.

 

 

- L'Ensemble vocal de Belvès chante "La Marseillaise".

 

 

 

 

 

Vers 19 h 30 vin d'honneur à la mairie de Sagelat, dans le parc municipal si le temps le permet.

 

 

__________________________________________________

 

 

Trois parkings seront ouverts pour accueillir les participants.

 

 -  Un devant la mairie, réservé au représentant de l'Etat du Conseil général, aux gendarmes, aux personnes à mobilité réduite et à la presse..

 

  -  Un par l'accès aux poubelles.

 

  - Un à côté de l'école, particulièrement indiqué pour les personnes venant de la rive droite, St Germain, St Laurent et Domme. 

 



26/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres