Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

De Marcillac à La Courneuve, via Bigayrou et Limoges.

 

Limoges.jpg

 

Limoges. Un chantier de mise en conformité des quais.

 

Il est une maladie incurable de nos gouvernances, qu'elles soient ouvertement libérales ou socio-libérales, d'aucuns savent y trouver des nuances, c'est le démantèlement à tout prix. En 1997 on a imaginé un schisme génial pour séparer les missions d'exploitation et d'infrastructures de l'outil ferroviaire. Par la loi n° 97-135 la S.N.C.F concédait ses infrastructures à R.F.F.

 

Les avantages de cette scission sont toujours à rechercher. A-t-on engrangé, globalement, plus de recettes et réduit les dépenses ! Cela justifierait une dissertation hors du commun d'un brillantissime énarque, puissance X, pour démontrer une avancée positive.

Tout le monde connaît la vieille maxime latine "Errare humanum est, perseverare diabolicum". Il n'y a pas besoin d'être latiniste pour  traduire par "Se tromper est humain, mais persévérer dans l'erreur est diabolique".

 

Il paraît permis de penser que l'incompatibilté des quais et du gabarit nécessaire aux trains, découverte qui a suscité l'indignation des contribuables il y a quelques mois et donné du grain à moudre aux adeptes des scandales et un superbe cadeau médiatique aux adversaires des transports ferroviaires, aurait été difficilement envisageable, voire impensable, si le démantèlement n'avait séparé les missions.

 

 

Les petites mains.jpg

 

Quittons Limoges pour la banlieue parisienne de La Courneuve. Là depuis plusieurs décennies la Fête de l'Humanité, l'importante manifestation festive de septembre, passe pour  être la plus importante de l'hexagone. En 1945 on estima la liesse populaire à un million de personnes. C'était, alors, au bois de Vincennes.

Là, à La Courneuve, les bénévoles du Val de Nauze préparent les ingrédients de leur stand.

 

Daniel.jpg

 

 

Daniel met la main à la pâte.

 

J-Cl.jpg

 

Jean-Claude aussi.

 

Les Monplaisanais.jpg

 

Les Monplaisanais, Joëlle et Daniel, prennent une pause bien méritée avec Yves.

 

Photo de famille.jpg

 

La photo de famille. Second, en partant de la gauche, Laurent Péréa, maire de St Capraise-de-Lalinde, par ailleurs secrétaire de la fédération du P.C de la Dordogne, est venu saluer ses voisins.

 

 

Les bénévoles se restaurent.jpg

 

Le repas des bénévoles.

 

Cette année il faisait beau.jpg

 

Il faisait très beau... ce n'est pas le cas chaque année. Cela amena de nombreuses licences dans la rigueur de la tenue, parmi les centaines de milliers de présents, sur le gazon cournevien proche de la scène centrale. 

 

L'an prochain ils reviendront.

 

 

 



18/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres