Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Hyménée monplaisano-bouillacoise.

 

MONPLAISANT

 

C'est samedi 6 juillet que Jean-Bernard Lalue, en qualité de maire de Monplaisant, a uni Élodie Viale et Cédric Gervaux.

 

 

 

Maurice Teyssandier, en qualité de grand grand-cousin de la mariée, a taquiné la muse pour  donner une touche humoristique à cette union. 

 

Nous sommes le 6 juillet, il est 17 h et nous sommes samedi.

Cette date il vous faudra l'écrire dans votre encyclopédie, car si nous sommes rassemblés, auprès de l'église Sainte Marie, dans ce cadre majestueux, au milieu de vertes prairies, où fleurissaient, il y a très peu de temps, des marguerites et des ancolies c'est pour sceller l'union sacrée de Cédric et d'Élodie. Ce n'est pas pour rien qu'elle fut reine monplaisanaise de la félibrée car elle est très sexy. Elle engendre difficilement la colère ou la mélancolie. Elle gère ses personnes du troisième âge avec courtoisie. Cette petite fille de la Bessède est pleine de fantaisie. Elle interprétait la chanson "Les Milandes" ; c'était son paradis. Petite elle adorait s'occuper des vaches et particulièrement de leurs pis. Comment notre petit Cédric, l'enfant de Bouillac, a été conquis, peut-être par la ressemblance avec la princesse Stéphanie, peut-être de l'avoir manipulée quand elle avait un torticolis, peut-être aussi, à la lisière de la forêt, il lui aurait fait des chatouillis. Au beau milieu des fleurs des champs, possiblement, une gâterie. Enfin tout ce que l'on sait c'est qu'il a été converti et pour notre Élodie Cédric semble être le messie.

Avec un lapin, cinq litres de vin nouveau et des châtaignes on peut faire des folies pour une surprise partie. Les châtaignes dans des plats à pizza cela a été un vrai gâchis. Au retour de Sabine je ne dis pas la colère qui s'en suivit.

 

Et présentement, cette journée passée, il va falloir changer de manuscrit. Maintenant que l'on possède l'essentiel et que la maison est finie pensez à l'arrivée d'un ange… bien sûr d'un petit. Dès son arrivée on l'appellera Rudy ou Ophélie. Là nous serons heureux de le, ou de la, voir gambader dans la prairie bercé(e) par les bruyères corréziennes de Maman Élodie. Voir cet enfant sur un beau dessus de lit on n'aura pas rêvé c'est bien ce que l'on souhaitait de la vie. En attendant leur plus grande préoccupation c'est leur chien Phiby.

 

Comme voyage de noce Cédric a proposé les Chutes du Mississipi ou bien une rapsodie endiablée dans le lit.

Tout le temps dans les jupes de sa maman l'a rendu dégourdi. Cédric et Élodie se sont  connus dans une grande surface et ce fut le déclic de leurs vies. Souvent Sabine s'interposa avec vigueur comme un arbitre de rugby. La consécration de votre union à la mairie, et votre passage à l'église de Capelou, par l'eucharistie, vous fait commencer, maintenant, une nouvelle vie. Élodie dit à ses grands parents et à ses beaux parents mille mercis. Merci à Papy et Mamy si je suis ce que je suis. Merci à vous tous rassemblés ici pour cette journée réussie.

 

Bientôt cette hyménée va se terminer et la fleur belle de nuit va se refermer. Grand cousin je termine avec tous mes vœux de bonheur à Cédric et Élodie pour cette harmonie. 

 

L'assembleur des blogs de Fongauffier-sur-Nauze et de Val de Nauze s'associe aux amis d'Élodie et de Cédric pour adresser tous ses voeux aux mariés et féliciter les familles des heureux époux.

 

P.F

 



09/07/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres