Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

J-Pierre Riehl a présenté ses voeux.

 

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

 

Jeudi 3 janvier J-Pierre Riehl, de retour de chez nos cousins du Canada, présentait, dans un décor surprenant, ses vœux à ses administrés et à ses invités.

 

 

La mise en scène de l'intervention du maire fut, pour le moins, surprenante. 

 

Le premier magistrat de Siorac a eu une petite pointe d'humour vers nos "cousins" qui soignent notre langue en préférant commanditer et point sponsoriser et des mots gentils pour tout le monde y compris pour les absents excusés.

 

Sophie et Bruno, du groupe Paris-Londres, sont venus amicalement donner du relief à cette soirée.

 

Dans son discours il a commencé par rendre hommage aux défunts de l'année écoulée. Il a, tout particulièrement, souligné le nom de trois personnes dont le départ largement prématuré a ému la population de notre bassin de vie ; Arnaud Audinet, Thomas Ferment et Jeanine Malaurie-Tillos.

 

La vie, heureusement, continue et il a salué l'arrivée de nouvelles personnes qui prennent place dans la cité sioracoise. Il cita le nouveau pharmacien et le médecin fraîchement installé.

 

Un premier élu se doit de reconnaître le travail de ses collègues du conseil municipal et de ses  collaborateurs. Il a, aussi, souligné le rôle des "cantonniers" municipaux, parfois décriés à tort, dont le rôle, souvent ingrat, n'est pas toujours apprécié à sa juste valeur.

Un maire se plait toujours de souligner le bilan des travaux accomplis. Pour ceux du futur il fut plus réservé car l'année à venir laisse plusieurs inconnues dont la D.G.F et les réformes en cours de communautés de communes dont la jonction, pour notre secteur, est attendue pour le 1er janvier prochain.

 

Plus facile de rappeler les animations locales festives pascales et aoûtiennes et tous les sujets récurrents, foire aux vins,  vide greniers, brocante…

 

Notons que le samedi 23 mars Siorac, grâce à Alain Roussi, nous permettra de renouer avec Jean Ferrat. Le blog de demain reviendra sur Jean Ferrat avec une autre perspective qui, pour l'heure, n'est qu'au stade de l'esquisse.

 

Le pot convivial permit de clore amicalement cette première soirée officielle de la vie locale sioracoise.

 

 

Pierre Fabre. 




04/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres