Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Jackie Carcenac fut un personnage reconnu et apprécié dans la vie locale.

 

Photo Jackie Carcenac.jpg
 

 

Une figure de la vie belvésoise vient de nous échapper. Jackie Carcenac, fille de médecin béarnais, a épousé, au début des années 50, Michel Carcenac, à l'époque jeune médecin du pays belvésois.

 

Les Carcenac que tout le monde apprécie ont marqué la vie locale.  

Le lectorat de ce blog ému par cette disparition, certainement, partagera la peine de ses enfants Hélène, Jean Antoine, Emmanuel et de son époux très éprouvé par ce deuil.

 

P.F

 

 

Photo Jackie Carcenac.jpg

 

 

Jackie Carcenac  [photo archives de la famille].

 

 

Aux premières heures de mercredi 28 Janvier s'est éteinte Jackie Carcenac à l'âge de 85 ans. Arrivée à Belvès professeur d'anglais elle y devint l'épouse du docteur Michel Carcenac et elle fut sa partenaire de tous les instants, s'associant à tous ses projets apportant sa logistique, son humanité, sachant infiltrer toutes ses idées, apportant modération ou enthousiasme selon les cas, devenant une épouse indispensable.

Ce fut dans un premier temps au niveau professionnel. La médecine en milieu rural il y a plus de cinquante ans était loin de ressembler à celle d'aujourd'hui et sa collaboration était précieuse. Vint en 1972  l'époque où "les" Carcenac se lancèrent tête baissée dans la folle aventure de la course à pied, hors stade, créant avec quelques amis la mythique épreuve des 100 km. Pas un participant de la première décennie qui ne se souvienne de l'accueil réservé par Jackie qui allait à marcher avec les plus en difficulté pour les soutenir. La pérennité de cette épreuve lui doit beaucoup. Sans toutes ses discrètes qualités de cœur elle aurait sans doute disparue du calendrier des courses sur route. N'oublions pas qu'elle trouvait le temps de s'intéresser à la vie du village. Si l'ancienne école face à son domicile fut transformée en Maison des Associations en 1983, c'est sur une de ses idées. Enfin lorsque son intrépide époux devint l'écrivain reconnu aujourd'hui, la latiniste qu'elle était fut sa première correctrice avant d'être frappée par une maladie qui la tint pendant plusieurs années éloignée des soucis de ce monde.

 

Ses obsèques auront lieu demain, vendredi 30 janvier, à 10 h à l'église de Belvès.

 

Bernard Malhache.

 

 

 

_____________________________________________________

 

 

 

Blog de demain. Annonce du spectacle des Z'Igolos à Carvès ce samedi.

 

 

 



29/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres