Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Jean-Luc Aubarbier viendra à Monplaisant.

 

 

MONPLAISANT

 

La maison commune sera inaugurée le 15 janvier avec le Noël des enfants et des anciens. En aval de l'inauguration de cette magnifique salle, elle accueillera les animations diverses, les rassemblements privés, type cousinades ou mariage, cette maison commune servira, aussi, pour les manifestations culturelles festives et associatives.

L'A.N.A.C.R sera la première association à la demander pour une animation culturelle.

 

 P.F

 

 

C'est le romancier, conteur et historien Jean-Luc Aubarbier qui, le 11 février, à 20 h 30, viendra raconter une péripétie bien douloureuse de l'Occupation où se glisse une tragique histoire d'amour portée à l'écran, par Jean Denis, avec le film "Ici bas".  Ce film passera en salle à partir du 18 janvier.

C'est l'histoire d'une malheureuse religieuse doucereuse, maîtresse d'un prêtre qui l'abandonna, qui, par amour et dépit, s'est  complètement égarée et  a livré à l'occupant  la Résistance.

J-Luc Aubarbier.

Photo Pierre Fabre

 

Cette histoire, malheureusement authentique, se termina avec le massacre du Pont de Laveyras. Quarante partisans y ont laissé leurs jeunes vies.

La malheureuse religieuse, jugée par la Résistance, abandonnée par le clergé au bras séculier de la "justice" des hommes, sera exécutée par des partisans  troublés par cette jeune femme, énigmatique et séduisante au demeurant, qui fascina jusqu'au bout.

 

Une histoire d'amour atypique et trahi, de surcroît vécue par une religieuse, dans une époque indécise, voila de quoi écrire un superbe roman dramatique et intéresser l'auditoire de Jean-Luc Aubarbier.

 

 

 

 

 

 

 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

 

Ces quatre figures ont marqué l'année en Val de Nauze.

Les curieux cercles qui intriguent Anne Leygues.

Georges Labrousse, une plume nostalgique.

Les gestes d'antan.

Monplaisant et Sagelat auront, en 2011, un état civil néant pour les mariages.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

Le feuilleton persistant de la réouverture de la voie ferrée de Villeneuve.

La carte communale monplaisanaise avance.

 

 





28/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres