Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Noël tu vas venir bientôt.

 

SAGELAT

 

 

Tout appelle à la morosité ; jamais l'épée de Damoclès n'a été aussi indécise sur le monde qui ne réussit pas, voire ne cherche pas, à s'entendre. Ce ne sont pas les conférences qui manquent mais plutôt les embryons de concorde, pour sauver notre planète, qui font défaut ; jusqu'au Canada qui, ouvertement, vient de prendre ses distances avec le protocole de Kyoto*. Tout déraille et les espoirs de progrès, dans la tourmente d'une incompréhension où l'obscurantisme, l'intolérance, l'égocentrisme et la culture des ego affichent un triomphe insolent, ont bien besoin d'un peu d'utopie.

 

Depuis la nuit des temps, Noël est une fête, elle fut, d'abord, une fête, dite païenne, car c'est à partir de Noël que les jours cessent de reculer. Ce basculement calendaire redonnait, dans la plus lointaine antiquité, espoir et réviviscence. L'imagination humaine et le besoin mystique ont fait le reste.

Noël c'est, probablement, la plus grande fête de l'humanité car elle associe les familles et les enfants dans un impulsion d'espoir et, pour certains, d'émerveillement.    

 

* Le Canada est devenu, lundi 12 décembre, le premier état à se retirer du protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), affirmant que cet accord "ne fonctionnait pas" et que la "plateforme de Durban" représentait le chemin de l'avenir. De retour de la conférence sur le changement climatique en Afrique du Sud, le ministre de l'environnement canadien, Peter Kent, a justifié cette décision notamment par le fait que le Canada courait le risque de devoir verser des pénalités, de quatorze milliards de dollars, s'il restait signataire du protocole.

Source "Le Monde et A.F.P".

 

 

Vendredi 16 décembre 2011, à 20 h 30,

 à la salle des fêtes.

 

Le Noël de l'école de Sagelat.

 

Les petits écoliers ; classe de Michèle Bard.

        

         - Tableaux vivants.

         - Danse des foulards.

 

 

 

 

Charles Perrault, né le 12 janvier 1628 à Paris où il est mort le 16 mai 1703, est un homme de lettres français, resté célèbre pour ses Contes de ma mère l’Oye.  Il est l'un des formalisateurs du genre littéraire écrit du conte merveilleux. Tous les enfants ont été fascinés par "Le petit chaperon rouge."

 

 

Les plus grands, classe de Manuelle Sentis, s'adonnent à la poésie.

        

         - Texte joué du Petit chaperon rouge.

         - L'aurore en chaperon rose.

         - Le petit chaperon rouge.

         - la prisonnière. (poésie).

         - Chanson "Hello good bye Beatles".

 

 

 

Les Beatles ont déchaîné les passions des années 60/70.

 

Le spectacle des parents.

        

 

 - L'école des cancres.

 

 

Inoubliables ! 

 

 

Cette soirée s'adresse à tous. Entrée gratuite.

 

Buffet et pâtisseries.

 


 

 

Les enfants de l'école de Sagelat ont bien de la chance d'être scolarisés là avec des professeurs des écoles qui savent ce que pédagogie veut dire !

 


 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

Et si l'on recréait les veillées !

L'A.G des retraités agricoles.

Daniel Manouvrier sur le terrain.

Les Gouyats de la Nauze iront à la Maison de retraite.

La communauté de communes sera-t-elle remise en cause.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

Le feuilleton persistant de la réouverture de la voie ferrée de Villeneuve.

La carte communale monplaisanaise avance.

Noël tu vas venir bientôt.

 

 






14/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres